Bénéfice du Doute #12

Enregistré le 26 septembre 2020 – 20h

Avec Thibault Fiolet & Matthieu Mulot

Editorial

Vous connaissez la chloroquine, l’hydroxychloroquine et l’azithromicyne, parce que votre environnement ne vous a pas permis d’échapper à ces mots. Certains médecins et quelques chercheurs défendent l’idée que ces médicaments sont efficaces contre le covid-19 (ou la covid-9, vous avez le droit à cette conjugaison, réjouissons-nous de ces petites libertés pugnaces dans la morne vallée des infrangibles règles de l’existence).

Efficace ou pas efficace ? Peu d’entre nous sont capables de détecter la vérité rien qu’en regardant autour d’eux, de savoir si un médicament est utile simplement en y pensant très fort. Il faudrait être medium authentique ou prophète patenté. La chose est rare.

Aux plus érudits et entraînés d’entre nous, il faut des données sur lesquelles réfléchir, et la réflexion n’aboutira jamais à des conclusions plus précises, plus fiables que ne le sont les données de départ. Nous avons déjà parlé sur cette chaîne des études publiées par l’équipe de Didier Raoult sur le traitement que son IHU promeut. Nous avons même invité Didier Raoult à s’exprimer chez nous, si le cœur lui en dit, où la conversation pourrait toucher des sujets scientifiques et où nous aurions des questions bien précises dont les réponses nous permettraient d’évaluer un peu mieux la crédibilité qu’on peut lui accorder. Mais ce soir Didier Raoult n’est pas des nôtres, nous recevons quelqu’un d’autre.

Certains voudraient voir sur notre chaîne un débat, ils voudraient de la contradiction, ils pensent, ou en tout cas ils disent que cela serait plus honnête, plus neutre, plus à même de les aider à se faire un avis. La partie de moi qui s’intéresse aux phénomènes des croyances estime que ce qu’ils veulent en réalité c’est voir quelqu’un défendre chez nous ce qu’ils croient être vrai. Ils veulent que leur croyance soit représentée dans l’émission. Et c’est humain, on peut les comprendre, ce n’est pas totalement illégitime… mais Didier Raoult ne serait pas d’accord avec eux.

Le vrai débat, le travail de véridiction scientifique est irréductible à des arguments assénés dans une vidéo YouTube, sur Twitter ou un plateau télé, et Didier Raoult refuse de débattre avec ses collègues. Récemment encore son audition devant le Sénat aurait dû se faire dans un cadre « contradictoire » avec une « table ronde »

« Mais (je cite un article de Public Sénat) l’infectiologue devenu star a refusé. Il voulait être seul. »

Source

Et, à la limite, peu importe, si l’on raisonne sur le long terme. Car les “vérités de science” émergent avec le temps dans la littérature, et pas ailleurs. Pour se faire un avis sur une question scientifique, il faut attendre que des travaux soient publiés ; par plusieurs équipes, suivant divers protocoles dans divers contextes, et il faut ensuite reprendre l’ensemble de ces données et évaluer si elles permettent de formuler une réponse robuste. Ce travail de collecte, de tri, de pondération, de mise en perspective des travaux scientifiques sur un sujet, cela s’appelle une méta-analyse.

Il y a un mois, jour pour jour, le 26 aout 2020, sortait dans le journal Clinical Microbiology and Infection la première méta-analyse sérieuse sur la question des effets de l’hydroxychloroquine, associée ou non à l’azithromycine, sur les patients Covid19. Je vous propose que nous nous penchions ensemble ce soir sur ce travail avec deux des 6 co-auteurs de ce papier : Thibault Fiolet et Matthieu Mulot.


Informations complémentaires !

Outils utilisés pour faire la méta-analyse :

Méta-analyses évoquées :

  1. Fiolet et al. https://www.clinicalmicrobiologyandinfection.com/article/S1198-743X(20)30505-X/fulltext
  2. Juul et al. https://journals.plos.org/plosmedicine/article?id=10.1371/journal.pmed.1003293
  3. Axfors et al. https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2020.09.16.20194571v1
  4. Pathak et al. https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1871402120303362?via%3Dihub#!
  5. Elavarasi et al. https://link.springer.com/article/10.1007/s11606-020-06146-w
  6. Hernansdez et al. https://www.acpjournals.org/doi/10.7326/L20-0945
  7. Million et al. https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S2052297520300615/pdf?md5=59c9fcd2064b803ef5658ed1506fc344&pid=1-s2.0-S2052297520300615-main.pdf
  8. Prodromos (mini-review)
  9. Singh et al. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7215156/
  10. Sarma et al. https://onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1002/jmv.25898

Thibault Fiolet.  Risques relatifs, risques absolus, perception des probabilités : comment ne pas se faire piéger par les statistiques ?   https://quoidansmonassiette.fr/risques-relatifs-absolus-perception-des-probabilites-comment-ne-pas-se-faire-pieger-par-les-statistiques/

Analyse de la méta-analyse de Fiolet et al par l’American College of Cardiology : https://www.acc.org/latest-in-cardiology/journal-scans/2020/08/28/10/44/effect-of-hydroxychloroquine-with-or-without

1 réponse

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.