Enregistré le 8 octobre 2020

Invités : Ghais Geek’n’fit  — Matthias Soulhol

Editorial

On peut l’oublier parfois ; derrière la luisante musculature, derrière la technicité poussée à l’extrême, la puissance développée, le métabolisme exalté, derrière la discipline, l’entrainement, le gout de l’effort –le culte du corps, aussi– derrière la professionnalisation, la marchandisation, l’iconisation, les sportifs, y compris au top niveau, sont des humains avant tout. Ils ont leurs fêlures, leurs idées reçues, leurs petites manies, leurs rituels.

« C’est toujours les mêmes gestes. D’abord la jambe gauche, toujours. Chaussette, chaussure. Puis la jambe droite. Et puis une gorgée de Volvic. Toujours. » En l’an 2000 c’est ce que nous disait Zidane. Hélas, je crois savoir qu’il était payé pour le dire et que son témoignage doit être considéré avec prudence. Mais l’idée du rituel est là.

Certains sportifs ont leur slip porte-bonheur, leurs chaussettes porte-bonheur, leur numéro porte-bonheur et mille autre petites lubies qui ont du sens pour eux, mais que l’on peut s’accorder à trouver irrationnels. Ce n’est pas le slip ou le maillot qui fait la performance. Dans le cas contraire les coachs, les entraîneurs, les investisseurs s’en seraient rendu compte, croyez bien qu’ils surveillent de près les statistiques de leurs poulains.

La science s’invite de plus en plus dans le suivi des progrès des athlètes, dans l’élaboration des programmes d’entraînement. La science, c’est rassurant parce que ça marche, on a confiance dans celui ou celle qui peut appuyer ses déclarations sur la science. Mais tout ce qui brille n’est pas or, et la blouse blanche, vous le savez, est plus fiable en tant que vêtement qu’en tant qu’argument.

Il existe donc pléthore d’énoncés pseudo-scientifiques qui jouissent d’un certain succès dans le monde du sport comme dans les autres domaines de notre belle civilisation.

Le monde du sport confronte les individus à des discours puissants : les meilleurs méthodes pour prendre du muscle, pour éviter la blessure, pour se nourrir, pour consolider son mental, le recours aux médecines alternatives, aux pratiques “énergétiques”, la bro-science qui diffuse des idées reçues à travers un bouche-à-oreille prompt aux dérives, et puis des idéologies qui peuvent être très positives, bien sûr, mais cultivent souvent des stéréotypes lourds, un virilisme du muscle, une confirmation des a priori sexistes, des spirales d’addiction (nous verrons si on peut employer ce terme ou non), un culte de la performance qui laisse sur le carreau ceux à qui ne reviendra jamais la médaille, même de bronze.

Le sport est-il un univers impitoyable, lieu de compétition absolue encourageant des comportements toxiques comme le dopage ? Le sport est-il au contraire un lieu de dépassement de soi, d’exploration des possibles, de victoire contre les pessimismes ?  Est-ce un accélérateur des chauvinismes, de la fermeture tribale, quasi primitive, des tribunes se livrant des guerres imbéciles ou bien est-ce un vecteur de la concorde de l’humanité entière tournée vers les anneaux olympiques ?

Je vous pose ces questions, mais je ne compte pas y répondre. Ce soir, pour la première fois, nous nous intéressons au sport, et nous allons nous questionner sur les croyances qui élisent domicile dans la tête des sportifs, et qui pilotent un peu leurs comportements, leurs attitudes, leurs choix, et donc une partie de leur vie.

Nos deux invités sont Ghaïs, alia Geek’n’fit sur sa chaîne Youtube dédiée à la culture physique et Mathias Soulhol, tous les deux versés dans les sciences du sport (les fameux STAPS de nos universités) et à qui je laisse le soin de se présenter eux-mêmes.


Quelques références scientifiques

Rituels des sportifs

Droit d’exercer en tant qu’éducateur sportif

Addiction au sport et dysmorphie

Frédéric Delavier et quelques erreurs

Notre réponse à Frédéric Delavier

Épidémiologie des blessures en musculation

Méthodes alternatives sur la récupération et les performances sportives

Sexisme et homophobie dans le sport

Compléments alimentaires et dopage

Sport et Santé

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.