Avec Nathan Uyttendaele, Samuel Buisseret et Richard Monvoisin

Enregistré en confinement, le 1er avril 2020

Emission diffusée en simultané sur la Tronche en Biais, Le Chat Sceptique et Mr Sam.


Editorial

La première étape de la démarche scientifique et plus généralement de la pensée méthodique, c’est le scepticisme a priori sur les faits. Cela veut dire qu’on ne prend rien pour acquis, et qu’avant de croire une chose, on s’assure qu’il existe de bonnes raisons de penser que c’est vrai. Depuis ses débuts, la zététique (qu’on utilise le terme ou pas) met en avant le scepticisme dans le but de contrecarrer les mécaniques de remport d’adhésion qui fonctionnent parfois trop vite pour qu’on s’avise qu’on a été influencé, y compris par soi-même.

Selon certains (et j’en fais parie) la pensée critique consiste a accepter de ralentir le raisonnement, à prendre le temps de se questionner sur la valeur qu’on accorde à nos conclusions, et, le cas échéant, sur la nécessité de ne pas avoir d’opinion. Il faut parfois du courage pour accepter de ne pas avoir d’opinion sur des sujets qui fâchent, qui polarisent, qui font polémique, qui exigent qu’on choisisse un camp. Ce n’est pas de la lâcheté que de dire : “je ne sais pas, il me faudrait plus d’information pour pouvoir me prononcer” ou encore de se taire à propos des sujets sur lesquels on n’a rien à dire.

Mais la suspension du jugement n’est pas une fin en soi, tout le monde le comprend bien. Et on peut se demander si, parfois, le contexte n’est pas trop impérieux pour qu’on se paie le luxe d’être difficile, de trier les données, et tout simplement d’attendre.

J’aimerais vous dire que j’ai la recette miracle pour sortir de ce dilemme, mais je ne veux pas voler leur job aux gourous patentés ou en devenir. Je n’ai pas à ce jour de réponse ferme, et en quelque sorte je suspends mon jugement au sujet de la nécessité inconditionnelle de la suspension du jugement… Peut-être mes estimés confrères réunis ce soir éclaireront-ils cette question.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.