Article invité proposé par l’auteur et qui s’inscrit dans notre travail d’information du public à rebours de la propagande pseudo-médicale de la doctrine homéopathique. (cliquez ici pour voir)
Acermendax

Après les séances d’exorcisme de télévangélistes, l’eau de Javel et les remèdes miracles d’Alex Jones[i], voilà qu’un homéopathe prétend, au micro de RTL et sur son blog, qu’il est possible de se prémunir du coronavirus et de booster son immunité en prenant des granules de sucre, des propos contraires tant à la déontologie et qu’à l’état des connaissances.

En cette période de crise sanitaire, les vendeurs de remèdes miracles ont bien compris que le moment était propice pour faire leur chiffre d’affaires[ii] : huiles essentielles, argent colloïdal, soins énergétiques à distance sont ainsi proposés en masse dans les publicités Facebook et la Direction Générale de la répression des fraudes (DGCCRF) est sur le qui-vive[iii]. Mon Homéo Mon Choix vient ajouter sa pierre à l’édifice. Ce groupe de pression formé en 2019 pour défendre le business des entreprises de produits homéopathiques s’était déjà illustré par une intense propagande commerciale, en rémunérant par exemple des influenceuses Instagram, comme l’a révélé Perrine Signoret dans Numérama[iv].

L’homéopathie « pour être plus fort » face au coronavirus : la grande supercherie

Ceci n’est pas un poisson d’avril. Le 1er avril, en partageant l’interview de l’homéopathe Daniel Scimeca, Mon Homéo Mon Choix affirme que l’homéopathie est un traitement préventif du coronavirus, comme on peut le voir dans la capture d’écran ci-dessous[v] :

Une image contenant capture d’écran

Description générée automatiquement

Dans une interview du 26 mars sur RTL, l’homéopathe Daniel Scimeca a par ailleurs affirmé que l’homéopathie avait montré son efficacité dans les épidémies historiques, comme celle de la grippe espagnole avant de prétendre que l’homéopathie permet d’agir en prévention du coronavirus et augmente les défenses immunitaires[vi]. Il dit également prescrire de l’homéopathie à ses patients atteints de Covid-19. Mais il va encore plus loin. Sur son site internet, il a établi un protocole censé booster son immunité à base de Phosphorus 9 CH (phosphore dilué infinitésimalement), de Gelsenium 9 CH (une plante contenant des alcaloïdes diluée à l’infini et pulvérisée sur des granules de saccharose), ainsi que d’autres produits homéopathiques[vii].

Des propos totalement infondés

Malheureusement, ces revendications des tenants de l’homéopathie sont mensongères… En juin 2019, dans son rapport sur l’homéopathie, la Haute Autorité de Santé (HAS) dément formellement l’existence de preuves établissant l’efficacité des produits homéopathiques dans les infections respiratoires[viii]. De même, sur la base de données médicales PubMed, aucun article n’a été publié sur l’intérêt de l’homéopathie dans la prise en charge du Covid-19[ix].

Par ailleurs, dans un communiqué daté du 27 mars, la Direction Générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) rappelle que prétendre qu’un produit permet de prévenir ou guérir du coronavirus relève de la pratique commerciale trompeuse[x]. Dans une récente interview pour L’Express, Cyril Vidal, président du Collectif FakeMed, dénonce également les promoteurs remèdes miracles censés booster l’immunité[xi], les allégations ne reposant sur rien.

Et la déontologie dans tout ça ?

En premier lieu, rappelons que le Code de la Santé Publique, par son article L5122-15, sanctionne la publicité et la propagande pour des méthodes non prouvées ou illusoires qui prétendent diagnostiquer, guérir ou prévenir des maladies ou des états physiologiques[xii].

L’article 13 du code de déontologie des médecins les oblige, lorsque ceux-ci « participent à une action d’information du public » à « ne faire état que de données confirmées ». L’infraction n’est-elle pas caractérisée ?

Par ailleurs, l’article 39 précise que « les médecins ne peuvent proposer aux malades […] comme salutaire […] un remède ou un procédé illusoire ou insuffisamment éprouvé. Toute pratique de charlatanisme est interdite »[xiii]. Idem.

Par ailleurs, toujours selon l’article 13, le médecin « doit se garder à cette occasion de toute attitude publicitaire […] en faveur des organismes […] auxquels il prête son concours ». Or, voilà une belle histoire.

Une histoire de gros sous

Sur le site Transparence.gouv, répertoriant ce que touchent les médecins par les laboratoires pharmaceutiques, nous apprenons que monsieur Scimeca a touché plus de 2500€ par les laboratoires homéopathiques (Boiron principalement) entre 2015 et 2019. Admettons. Mais ce n’est pas tout. Président de la Fédération française des sociétés d’homéopathie, domiciliée à l’adresse de son cabinet, ce n’est pas moins de 715.000 € que le laboratoire Boiron leur a versé entre 2015 et 2018[xiv]. Notons que les 4 panacées qu’il recommande sur son site en prévention contre le coronavirus sont fabriquées par Boiron[xv].

Une image contenant capture d’écran

Description générée automatiquement
Capture d’écran du site Transparence.gouv

Mon Homéo Mon Choix : la peur et la crédulité comme fonds de commerce

En surfant sur la peur provoquée par l’épidémie de coronavirus pour vendre des granules à l’efficacité non prouvée, le groupe d’intérêt français de l’homéopathie a franchi un nouveau palier dans sa stratégie de communication.  Comme le rapportait Numérama[xvi], l’ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicamentet des produits desanté, qui régule la publicité et délivre les visa publicitaires) était déjà surprise quant à sa stratégie avec les influenceuses Instagram.Et finalement, nous revenons à ce que dénonçait la tribune de 124 professionnels de santé dans les colonnes du Figaro, à savoir, l’utilisation du titre de docteur « pour promouvoir des pratiques dont la science n’a jamais pu prouver l’utilité »[xvii] et en l’occurrence, pour promouvoir des produits vendus par le sponsor de son association.

Nous ne sommes pas seulement en période d’épidémie de coronavirus, mais également en épidémie de désinformation et d’abus de crédulité. Il n’y a pas de remède pour booster votre immunité. Gardez votre argent, ayez une bonne hygiène de vie, suivez les consignes officielles (Santé Publique France, Ministère de la Santé…) et restez chez vous. Merci.

La réaction du Collectif FakeMed suite aux propos de Daniel Scimeca :


Sur le même sujet, voir…


Références

[i] https://www.arte.tv/fr/videos/097032-000-A/etats-unis-epidemie-de-charlatans/?fbclid=IwAR05pWT0g7hcf7ONnolIjA0WnpX-TuBvuICyOGci3cBz_BKFb-AIehQ8MN4 ; https://www.facebook.com/AntiScienceFlorilege/videos/229649591506905/

[ii] https://www.sciencesetavenir.fr/sante/coronavirus-covid-19-les-faux-remedes-et-les-pires-idees-farfelues_142025

[iii] https://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/coronavirus-la-r%C3%A9pression-des-fraudes-fait-la-chasse-aux-arnaques-sur-internet/ar-BB10QEdV

[iv] https://www.numerama.com/sciences/509270-homeopathie-quand-les-instagrammeuses-deviennent-une-arme-de-lobbying-contre-le-deremboursement.html

[v] https://www.facebook.com/monhomeomonchoix/posts/2393369527430645

[vi] A partir de 1h26 :https://www.rtl.fr/emission/rtl-grand-soir/rtl-grand-soir-du-26-mars-2020-7800337129 ; https://monhomeomonchoix.fr/

[vii] https://www.daniel-scimeca.com/post/coronavirus-se-pr%C3%A9munir-et-renforcer-son-terrain

[viii] https://www.has-sante.fr/jcms/p_3066934/fr/medicaments-homeopathiques-une-efficacite-insuffisante-pour-etre-proposes-au-remboursement ; https://www.has-sante.fr/jcms/p_3116594/fr/evaluation-des-medicaments-homeopathiques ; https://sante.lefigaro.fr/article/has-un-avis-sans-concession-contre-le-remboursement-de-l-homeopathie/

[ix] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/?term=homeopathy+coronavirus

[x] https://www.economie.gouv.fr/dgccrf/arnaques-liees-au-coronavirus

[xi] https://www.lexpress.fr/actualite/societe/sante/dr-cyril-vidal-vouloir-booster-son-immunite-face-au-virus-c-est-n-importe-quoi_2120970.html

[xii]https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do;jsessionid=5E8D9E87E16CB894400519374A8B58FC.tplgfr43s_1?idArticle=LEGIARTI000025104768&cidTexte=LEGITEXT000006072665&dateTexte=20140225

[xiii] https://www.conseil-national.medecin.fr/sites/default/files/codedeont.pdf

[xiv] https://www.transparence.sante.gouv.fr/flow/main?execution=e2s1

[xv] https://www.parapharmacie-chezmoi.fr/produit/echinacea-angustifolia-granules-4dh/

[xvi] ibid.

[xvii] https://sante.lefigaro.fr/article/l-appel-de-124-professionnels-de-la-sante-contre-les-medecines-alternatives-/

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.