La question de l’origine du virus SARS-CoV2 est sur toutes les lèvres depuis quelques jours.

« Les conspi avaient raison. Les zététiciens en PLS. »

PLS : Position Latérale de Sécurité. Expression utilisée pour dire que votre contradicteur, il est cassé, complètement détruit, humilié, fini.

Quelques influenceurs en délicatesse avec la science, avec les faits, la logique et la dignité s’époumonent que ça y est, c’est plié, ils avaient raison depuis le début. Ce n’est pas la première fois qu’ils s’excitent sans conséquence sur le réel. On a vu ça avec la chloroquine, on le voit avec les vaccins. Je n’ai pas de raison de penser qu’il en ira autrement cette fois-ci.

Pour rappel, voici le paysage des théories du complot sur SARS-CoV2 depuis un an et demi :

  1. Le virus n’existe pas.
  2. Le virus existe. Mais il n’est pas dangereux. C’est le vaccin qui est dangereux, car il sert à éliminer la population. (Donc il ne faut pas se vacciner)
  3. Le virus n’existe pas, mais l’idée de l’existence d’un virus dangereux rend les gens gravement malades (les hygiénistes du genre Irène Grosjean en sont convaincus)
  4. Le virus est dangereux, et sa dissémination est encouragée par le pouvoir afin de tuer les opposants, les éveillés, qui ne se vaccinent pas (donc il faudrait se vacciner…).
  5. Le virus est dangereux, et il est fabriqué par l’homme pour obtenir que les gens se vaccinent. Car le vaccin contient de quoi contrôler l’esprit des citoyens. Grace aux antennes de la téléphonie 5G. (Donc il ne faut pas se vacciner, mais il faut quand même se protéger, donc Cf Marseille)
  6. Le virus est très dangereux et on discrédite Didier Raoult parce qu’il a trouvé un remède. Les puissants aux commandes veulent au choix :
    • 1/ Gagner beaucoup d‘argent grâce à la vente de vaccins en causant une épidémie qui ruine l’économie mondiale. (Ta gueule, c’est logique)
    • 2/ Réduire la population mondiale en tuant les pauvres (thèse du documenteur Hold Up)
  7. Le virus dangereux a été créé secrètement par l’Institut Pasteur. Et on peut trouver facilement le brevet de cette invention sur Internet (Cf Dr Fourtillan)
  8. Le virus est une arme biologique créée par les chinois ou les américains en intégrant des séquences du VIH dans un corona virus. Ça se voit grâce à des calculs mathématiques franchement ésotériques défendus par Luc Montagnier, Prix Nobel fan de la Mémoire de l’eau, des antibiotiques contre l’autisme, du Lyme chronique, de la Papaye contre Parkinson et autres médecines alternatives.
  9. Les masques et le confinement ne servent à rien, car le virus n’est pas dangereux. Mais les centaines de milliers de morts sont dus à l’absence de bonnes décisions des gouvernants.
  10. Etc

Au milieu de tout ça, l’idée que le virus s’est échappé d’un labo chinois est rapidement la thèse officielle de l’administration Trump qui est très heureux de parler de « virus chinois ».

En avril 2020 : la thèse du virus échappé d’un laboratoire…

« Nous menons une enquête exhaustive sur tout ce que nous pouvons apprendre sur la façon dont ce virus s’est propagé, a contaminé le monde et a provoqué une telle tragédie », a déclaré le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo sur la chaîne Fox News. (source)

Mais notez la nuance qui entoure cette hypothèse:

« A la différence de plusieurs thèses complotistes largement démenties par les experts, selon lesquelles il aurait pu s’agir d’un agent pathogène créé par les autorités chinoises, voire d’une arme bactériologique, ce média conservateur américain [Fox News] évoque un virus naturel, étudié dans le laboratoire. »

Les chinois démentent la thèse de la fuite accidentelle. Ils sont un peu les seuls à se montrer si catégoriques. On peut deviner pourquoi.

« Emmanuel Macron a estimé de son côté qu’il existait « des zones d’ombre » dans la gestion de l’épidémie de coronavirus par la Chine, déclarant au Financial Times qu’il y avait « manifestement des choses qui se sont passées qu’on ne sait pas ».»

Non mais attendez… Emmanuel Macron était-il un prophète ? Avait-il raison avant tout le monde ? A-t-il été traité de complotiste ? Annonce-t-il que les uns ou les autres sont en PLS ? Appartient-il au groupe de ceux qui aujourd’hui se vantent d’avoir toujours su la vérité alors que les autorités voulaient les faire taire ? Les conspirationnistes savent-ils que sur ce sujet ils pensent comme Macron ?

En mai 2020 un rapport américain envoyé au pentagone affirme apporter des preuves attestant qu’un accident s’est produit au laboratoire de Wuhan entre les 14 et 16 octobre 2019. Il est débunké par un journal américain, le Daily Beast qui montre que les « preuves » ne prouvent rien, voire sont fausses.

Ce que tout cela nous montre, c’est que l’hypothèse de la fuite accidentelle a été prise au sérieux au plus haut niveau dès avril 2020, mais que ses promoteurs argumentaient de manière malhonnête. S’il s’avère qu’une fuite a bel et bien eu lieu… (Une hypothèse qu’aucun scientifique n’a nié, à ma connaissance. Certes, beaucoup estiment que c’est improbable, et un expert ça sert aussi à nous aider à nous faire une opinion en l’absence de preuve)… si cette fuite a bel et bien eu lieu, quel scandale ! Comment se fait-il que ceux qui défendaient cette idée l’aient fait si mal, avec des preuves mal foutues permettant à des contradicteurs de les débunker facilement ? Pourquoi les conspirationnistes n’ont-ils pas travaillé à étayer cette hypothèse au lieu d’alimenter un magma d’accusations tous azimuts ? De « le virus n’existe pas, il ne tue personne », à : « Il nous faut de la chloroquine ou va tous crever ! », quelle enquête ont-ils menée ? Quel a été l’apport substantiel à la manifestation de la vérité des pages de promotion des théories du complot et des influenceurs qui font profession de dire, sans effort, que toute thèse officielle est forcément fausse ?

Si certains se posent sérieusement la question «  la lutte contre le conspirationnisme fait-elle du mal à la vérité ? », la réponse est là : on a besoin que les gens arrêtent de se contenter de mauvais arguments, de mauvaises preuves, de discours simplistes et deviennent autrement plus exigeants envers eux-mêmes avant de rejeter ou d’embrasser des théories.

Tu la sens, ma grosse PLS ?

Les scientifiques prudents peuvent assumer sans complexe leurs paroles mesurées tout au long de la crise, les sceptiques et zététiciens, s’ils maîtrisent un tant soit peu les outils de ces écoles de pensée, posent de bonnes questions, soulèvent des doute raisonnables et se gardent bien d’asséner des certitudes précoces. Cela ne veut pas dire qu’ils savent mieux que les autres, mais que leur prudence épistémique leur évite de commencer par croire trop fort ce qui pourrait être faux et deviendrait un piège pour leurs biais de confirmation. (Scoop : ils sont aussi biaisés que les autres. Ceux qui l’ignorent sont dans l’imposture).

Nous n’avons pas besoin de la pensée pathologique des conspirationnistes pour faire éclater la vérité. Au contraire : ils nous bouchent la vue, ils nous gâchent le paysage, nous pompent l’air, nous fatiguent, accumulent les obstacles, les postures, les accusations, la confusion constante entre doute et soupçon. Douter qu’une thèse soit solide, ce n’est décidément pas la même chose que soupçonner des intentions derrière les évènements juste sur la base de son ressenti.

« La zététique c’est l’art du doute. Le conspirationnisme c’est la mécanique du soupçon. »

Quand est-ce qu’on biaise ? Humenscience, 2019.

Le conspirationniste ne veut pas travailler à découvrir la vérité, il veut se délecter de pouvoir se vanter d’avoir désigné les bons coupables, tel un téléspectateur fainéant devant un show de TV réalité. Ne soyez pas conspirationniste, ça vous rend cons et méchants. Vous valez mieux que ça


PS : L’affaire des email d’Anthony Fauci est-elle vraiment ce que vous croyez qu’elle est ? vérifiez un peu.

14 réponses
  1. Charly
    Charly dit :

    Depuis quelque temps, votre ton est si catégorique que je ne peux qu’être ébahi en repensant à ma lecture de Pyrrhon.

    Vous n’en avez peut-être pas l’impression, mais vous êtes en guerre. Encore plus catégorique que les complotistes que vous pourfendez (eux au moins sont obligés de douter car ils n’ont pas les preuves tandis que vous êtes persuadé d’être dans le camp du bien et de la raison).

    Vous en avez bien le droit. Mais de là vous auto-qualifier de “sceptique”…

    Répondre
    • Aurore Marboeuf
      Aurore Marboeuf dit :

      Bonjour, je rejoins un peu ce que dit Charly. Moi aussi ça m’agace de me retrouver confrontée à des murs quand il m’arrive d’être confrontée à des personnes qui adhèrent à certaines théories complotistes et qui sont complètement hermétiques à une autre façon de voir les choses. Pour autant, pensez-vous que jouer un jeu de ping-pong de la condescendance soit bien utile à la cause ?

      Répondre
  2. Matthieu Hague
    Matthieu Hague dit :

    Bonjour, je suis un abonné de votre chaîne, mais assez souvent en porte-à-faux avec vos prises de position. Suite au partage par mon frère de cet article (sur ce post : https://www.facebook.com/sebastien.hague/posts/10159874427373221) , je suis allez lire votre éditorial et j’en ai été très déçu. J’en ai exprimé mon opposition dans les commentaires, donc je vous invite à les lire si l’envie vous prend, surtout que vous pourrez profiter des propos contradictoires des autres intervenants.
    Pour synthétiser ma critique : un tel article montre 1-que vous considériez la thèse laborantine comme une théorie du complot et donc pas comme une piste envisageable, 2-que vous avez amalgamé tous les tenants de cette hypothèse dans le même sac (des simples interrogateurs jusqu’aux farfelus pour rester poli), 3-que cet article est un contre-feu pour noyer le fait que vote méthode d’élimination des pistes est plus que faillible (ou alors que vous n’avez pas appliqué la méthode scientifique)

    Répondre
    • Acermendax
      Acermendax dit :

      Je suis triste car je n’ai pas d’autre réponse à vous suggérer que de vous entraîner à mieux lire et à moins interpréter, ce qui va vous vexer. Et ce sentiment de vexation authentique vous réconfortera dans l’idée que, vraiment, mon ton est inadéquate et sert à camoufler je-ne-sais-quoi ou à exprimer je-ne-sais-pas-non-plus. Et nos échanges ont peu de chance de gagner en qualité. Mais si vous avez la gentillesse de lire ce qui est écrit et ne pas y ajouter vos suspicions personnelles, alors ça ira mieux.

      Répondre
      • Matthieu Hague
        Matthieu Hague dit :

        Diantre ! Je serai vexé ? J’ai dû mal écrire…
        Alors, non, je ne pense pas avoir interprété votre texte. Il est très explicite. Ce que j’ai pu interprété, ce sont les raisons de l’existence d’un tel édito. je suis tout à fait prêt à en discuter car, même quand on atteint le bout d’une conversation, tout échange gagne en qualité.
        Soit je gagne, soit j’apprends, donc je ne perds jamais, disait Nelson Mandela (citation de tête)

        Répondre
  3. andqui
    andqui dit :

    Charly a raison, votre ton a bien changé et vous semblez en colère. On peut comprendre que le bal des infos soit un peu énervant mais la zététique s’accommode mal de l’indignation. Vos positions tranchées sur Raoult, qui mérite une attention critique, mais pas votre opprobre, et sur le climat, qui mérite aussi une approche rationnelle qui ne peut pas se contenter d’un définitif “science is settled” n’ont rien de zététque.
    S’il vous plait, revenez à plus de mesure et à une approche critique plus constructive, et buvez frais.

    Répondre
    • Haplo
      Haplo dit :

      Hello, je ne trouve pas ça colérique non plus, et ça tranche même avec la jubilation qui emporte les gens qui devraient se sentir visés par ce texte.

      Juste pour info et qu’on s’accorde sur Raoult, voilà un lien à potasser sur les (mé)faits le concernant.
      https://www.les-crises.fr/didier-raoult-les-graves-manipulations-scientifiques/
      Ce “billet” n’est pas exhaustif, l’article a été publié il y a plusieurs mois.
      Le début se trouve après l’encadré en blanc.

      Un mec qui chie sur la science aussi fort mérite bien un peu plus que de l’attention critique à mon sens ! Surtout avec une telle audience, c’est une véritable star.

      Répondre
  4. Romain
    Romain dit :

    Je le trouve au contraire posé, peut-être en a-t-il marre de ceux qui disent “je-le-savé”. Il garde un ton posé, je n’ai rien vu dans cet article qui me paraisse “colérique”.
    Quant aux articles sur notre Raoult national (hélas…), excusez-moi, mais je trouve qu’il a fait bien plus que les chercher: il piétine la science.
    Quand un chercheur n’arrive pas à faire publier ses résultats par des revues sérieuses, il a 5 solutions pour faire prévaloir ses idées:
    * il est moins regardant sur la qualité de la revue auxquelles il présente ses papiers (qui a dit “revue prédatrice”?)
    * il fait sa propre revue (ou la fait faire par des copains à lui)
    * il fait des bouquins grand public (et n’a pas besoin d’un comité de lecture)
    * il fait un blog/site/chaîne youtube/etc dans le- ou laquelle il explique pourquoi il a raison (et pourquoi les autres ont tort)
    * il passe à la télé (accessoirement, en mettant en avant un QI surhumain pour faire taire ses détracteurs)
    Par conséquent, un “expert” qui se prévaut d’une ou plusieurs de ces “solutions” pour la diffusion de “sa” vérité, sans pour autant apporter des preuves solides (par exemple, des “vraies” publications scientifiques), il faut s’en méfier. Thats’ all.

    Répondre
  5. Haplo
    Haplo dit :

    Mendax, il va falloir penser à ajouter quelques lignes à la fin des articles, qui résument point par point les idées abordées… Histoire que certains ne fassent pas dire au texte ce qu’il ne dit absolument pas.
    Vraiment, il y a des commentaires ici que je ne comprends pas, même après une deuxième lecture de l’article (un gros doute m’assaillait ^^), et pourtant ce n’est pas long à lire.

    P.S. J’ai eu un mal fou à poster ce commentaire, il semble y avoir un bug avec le système anti-bot (la petite énigme à résoudre), qui s’affiche derrière le champ où j’écris.

    Bien à vous,
    Haplo

    Répondre
  6. Thomas
    Thomas dit :

    ” je trouve qu’il a fait bien plus que les chercher: il piétine la science. ” Ho ça va… Je vous trouve assez dur avec lui. Il est sympa, on peut lui pardonner ça je pense, non? En plus il n’a rien fait de mal… *Ton ironique niveau 1000*
    J’ai justement lu ce matin le résumé (raccourci) de l’affaire Raoult dans le nouveau livre de Mendax “La science des balivernes”. Un sacré morceau! J’avais envie de casser quelque chose en réentendant toutes les conneries qu’il a commise. Mais je suis content d’avoir pu analyser le personnage car je croit qu’il avait toutes les caractéristiques possibles d’une usine à Bullshit. Cela me permettra de peut-être reconnaître plus facilement ce genre d’expert trop peu fiable dans le futur. C’est bien d’avoir une caricature pour se rappeler des motifs typiques du “mauvais expert”.
    Autrement l’article ci-dessus est très intéressant, un bon rappel des conséquences de la négligence épistémique et du doute démesuré.
    Merci pour le travail que tu produis Mendax. C’est la tronche en biais qui m’a initié à la zététique, deux mois avant la pandémie. Vous (et beaucoup d’autres vidéastes et auteurs maintenant) avez changé ma grille de lecture du monde, ma manière de raisonner, et mon quotidien. Vous ne pouvez pas le voir, mais vous m’avez énormément aider. Pour tout cela, je vous suis hautement reconnaissant !

    Répondre
  7. Charmarke Mahamoud
    Charmarke Mahamoud dit :

    “ Le conspirationniste ne veut pas travailler à découvrir la vérité, il veut se délecter de pouvoir se vanter d’avoir désigné les bons coupables, tel un téléspectateur fainéant devant un show de TV réalité. Ne soyez pas conspirationniste, ça vous rend cons et méchants. Vous valez mieux que ça ”

    Une belle boutade sans substance, que du ad hominem.

    Répondre
  8. Bob
    Bob dit :

    Moi, il y a quelque chose qui me gêne franchement dans l’emploi du terme de « théorie du complot » qui me semble pour le coup un vrai piège : en effet, si le terme de « théorie du complot » peut être présenté par certain comme étant purement descriptive, on sait bien que c’est une catégorie normative : personne ne parlerait d’une « théorie du complot » pour qualifier une théorie plausible sur un complot potentiel. Du coup, parler de « théorie du complot » consiste nécessairement en une rhétorique qui vise discréditer ladite théorie avant tout argument. Bref, parler de « théorie du complot » envoie le signifiant suivant : « c’est irrationnel de penser comme ça, je vais peut-être vous expliquer pourquoi, mais ça ne devrait pas être la peine car cela va de soi ». Notez – et vous le savez bien – que les principaux pourfendeurs du problème des « théories du complot » (ces « entrepreneurs de moral » pour reprendre le concept de Becker) – je pense bien sûr à Conspiracy Watch – ne font pas preuve d’une particulière rationalité.

    Bref, partant de cela, je ne vois pas vraiment ce que cet article apporte. En fait, je me demande simplement quelle peut être cette finalité, car je ne lui trouve finalement pas d’argument fort. Peut-être que « le conspirationniste ne veut pas travailler à découvrir la vérité », mais la vérité est que je ne vois pas comment me prononcer sur cette question dans la mesure où je ne vois pas ce qu’est un « conspirationniste » et je ne vois vraiment pas d’élément de définition clair à ce propos. En clair : sauriez-vous m’expliquer pourquoi vous adhérez à ce faux concept par excellence ? Je pense – mais ça n’est qu’une hypothèse – que l’amalgame de tout un ensemble de discours très différents sous un même terme de « complot » favorise l’identification à ces théories plutôt qu’il ne lutte contre. J’imagine que vous avez conscience que professer la nécessité d’être rationnel ne suffit pas et peut même amener à l’effet contraire, mais je serais curieux de savoir pour quelles raisons vous jugez si utile d’employer des notions si vaseuses que théories du complot.

    Répondre
  9. Xavier Delambre
    Xavier Delambre dit :

    Hello !
    En lien, un papier très intéressant pour comprendre l’état d’esprit des complotistes de tout poil. Acermandax répète assez souvent avec bienveillance que ce ne sont pas des imbéciles. Il est donc temps de se demander pourquoi toute parole officielle est remise en cause de façon un peu plus profonde que “ce sont des dingos pleins de biais ”
    Xavier.
    Le Blog du monde diplo :
    https://blog.mondediplo.net/paniques-anticomplotistes

    Répondre

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.