Laissez-moi revenir sur la vidéo postée dans la nuit du 3 au 4 juillet. Du point de vue des chiffres, c’est une franche réussite, aucune de nos vidéos n’a jamais été à ce point partagée chez les conspis où un mot d’ordre de pouce rouge a circulé. Beaucoup d’entre eux ont appris notre existence et risquent de découvrir le petit monde de la zététique, voire d’y trouver des choses intéressantes.

La vidéo en question

Sur Twitter on s’est beaucoup indigné de mon usage répété du mot con. Je remets le contexte : il s’agit d’un vlog de réaction à chaud après avoir assisté à une manifestation choquante à deux cents mètres de chez moi. Mon état d’esprit n’était pas de me lancer dans une énième  tentative de pédagogie pour expliquer aux gens qu’ils ont mal compris le monde — ceux que cela intéresse trouveront beaucoup de contenus de ce type sur la Tronche en Biais, peut-être plus que sur n’importe quelle autre chaîne YouTube francophone. Abonnez-vous.

Ce vlog était donc un coup de gueule. Si vous ne voulez pas écouter un coup de gueule, c’est bien votre droit. Mais si vous les confondez avec des analyses sourcées et circonstanciées, ça va vous jouer des tours.

Quelques faits : Il n’existe pas de lien robuste entre QI et croyance aux Théories du complot, tel est l’état de la littérature scientifique. Certains papiers montrent une corrélation négative, mais trop faible pour en faire un critère pertinent pour caractériser ces populations. En somme, on peut avoir un QI normal, voire élevé, et croire des histoires bien débiles (au sens propre). Je le sais. Nul ne peut me l’apprendre pour la simple raison que je le dis depuis des années sur cette chaine.

Seulement voilà, pour m’interdire de penser que les complotistes qui applaudissent Wonner-Boutry-Trotta-Foucher-Perrone sont cons, il faudrait affirmer que le con a forcément un QI faible, que la définition de l’intelligence par le QI est suffisante. Et ce serait être bien peu regardant avec ces concepts, et finalement bien ignorant des SHS sur ces questions. Je pense qu’il faudrait avoir un peu plus de respect pour ces disciplines, je vous invite donc à vous méfier de ceux qui vous disent qu’ils détiennent une définition de l’intelligence les autorisant à disqualifier votre usage du mot (ou incidemment du mot « con »).

Par exemple, Henri Broch, qui n’est pas la personne la moins versée en zététique que vous croiserez, estime que l’intelligence des gens qui croient des inepties est questionnable. Nous en avons parlé il y a quelques temps ; de mémoire il disait « il faudrait voir un peu ce qu’on entend par intelligence », et je crois que c’est présent dans son interview de 2016 sur la TeB.

J’utilise le mot « con » dans mes écrits depuis pas mal de temps. J’ai ma propre définition du terme, elle peut vous aider à mieux cerner mon propos, mais vous n’êtes pas obligé de la connaitre pour comprendre l’idée quand, dans une vidéo, je montre l’inanité de l’attitude des conspis qui hurlent à la dictature, à la suppression de la liberté d’expression tout en se pavanant (généralement en bravant les mesures d’hygiène obligatoires) sur une place d’où, à l’occasion, ils ont expulsé l’UNICEF, sans être inquiétés par la police dans un pays où les gilets jaunes par centaines ont été éborgnés, maltraités, brutalisés…

  • S’ils croient à ce qu’ils racontent, leurs actes sont incohérents : ils se comportent comme des cons.
  • S’ils ne croient pas à ce que racontent ceux qu’ils applaudissent (et qui parlent de crime contre l’humanité et du Diable à l’œuvre) alors ils légitiment une parole avariée au lieu de se mobiliser auprès de forces politiques cohérentes: ils se comportent comme des cons.

Ce décalage irréductible entre les idées défendues et les actes posés signale, pour moi, un manque d’intelligence, un manque de questionnement, une absence de traitement des données disponibles, un aveuglement, insérez-ici la description qui vous agrée.

La bienveillance est un principe de la pensée critique, car elle est la partenaire de l’ouverture d’esprit, elle permet la charité épistémique, l’écoute authentique, la prise en compte des subjectivités, des vécus, des cadres de lecture et concoure à une meilleure communication qui permet de faciliter la manifestation de la vérité (ou ce ce qui s’en rapproche). Tout ça, on le sait, on le dit depuis longtemps, et notre ouverture au dialogue nous est d’ailleurs reprochée par certains. Si vous voulez poser la bienveillance comme un absolu, de manière dogmatique, vous avez bien le droit, si ça se trouve vous avez raison, mais vous avez quitté le monde du scepticisme. D’accord ? Voilà pour la remise en contexte.

Faut-il dire aux cons qu’ils sont cons ?

Dans ce vlog, en choisissant d’énoncer ce constat crument là où généralement depuis 6 ans je m’efforce de ne pas provoquer de réactance, j’ai opté pour la stratégie frontale : personne n’aime être traité de con, et je cherche à susciter une réaction. Deux choix principaux s’offrent à eux : rejeter en bloc tout ce que dit celui qui emploie ce mot (ce que feront tous ceux qui de toute façon rejettent en bloc notre travail pédagogique et sourcé depuis un an et demi d’épidémie : keskonsanfou ?) ou bien se dire « merde, alors, j’aimerais bien qu’on me traite mieux. Qu’est-ce que je peux faire ? ».

Dire à des gens dans une situation bien précise qu’ils se comportent comme des cons, leur rappeler qu’ils n’ont aucune envie d’agir conformément à leurs croyances, qu’ils ne désirent pas en assumer les conséquences directes ou indirectes, ce n’est pas les pousser à se radicaliser, c’est leur rappeler qu’ils ne sont pas encore radicalisés, qu’ils ne veulent pas l’être et qu’ils sont bienvenus dans le groupe de ceux qui voudraient ne pas se comporter comme des cons.

La stratégie frontale n’est pas la meilleure. Elle est même parfois totalement à proscrire. Mais ceux qui veulent l’interdire à tout le monde en toutes circonstances devraient prouver qu’elle n’est jamais utile. J’ai de bonnes raisons de penser qu’ils n’y arriveront pas, moi aussi je connais un peu la littérature.

Bref, c’est une stratégie discutable, mais notez bien que les meilleures stratégies n’ont pas un taux de réussite très impressionnant, aussi il est intelligent de diversifier les approches.

  • Mon vlog « coup de gueule » vous a plu, tant mieux.
  • Il vous a déplu, tant pis.
  • Vous trouvez que c’est une bonne occasion pour prendre vos distances avec une partie de la communauté Zététique qui bafoue, selon vous, ses principes : eh bien d‘accord ça nous aide à mieux comprendre le paysage, c’est gentil.
  • Vous pensez que tout ça est un débat stérile et qu’il faudrait prendre au sérieux les dangers de la pensée conspirationniste, et notamment assumer que nous sommes des militants de la pensée critique, et donc que nous nous opposons idéologiquement à des visions du monde ancrées sur le ressenti, la révélation, la vérité intérieure, l’ésotérisme et la réification de concepts censés dicter aux individus ce qu’ils sont… Alors je vous dirai que moi aussi.

J’ajouterai que je vais continuer, avec mes coéquipiers de la TeB et de l’ASTEC à œuvrer en ce sens, avec les maladresses intrinsèques à mon tempérament, et en comptant sur vous pour proposer des améliorations quand vous avez de bonnes idées.

J’ai pour position qu’on peut discuter avec tout le monde, mais pas n’importe comment et dans n’importe quel contexte. Jusqu’à présent une certaine frange m’a reproché de n’être pas assez frontal / excluant, de ne pas dénoncer les méchants qui concentrent leurs attentions. Je suis surpris que cette même frange s’étrangle quand je pose un acte qui ressemble à celui qu’ils réclamaient. Je suis surpris de leur manque de bienveillance dans la manière de s’en offusquer au nom de la bienveillance. Je suis surpris de leur sens des priorités. Je suis surpris par la forme insistante de leur intolérance, par la pureté militante qu’ils réclament alors même que leur militance pour la pensée critique n’a pas produit à ma connaissance beaucoup d’effets dont ils puissent se réclamer pour donner des leçons. Je suis très surpris par tout ce qui se passe. Cela m’arrive souvent. Il faut dire que je suis un peu con, très ignorant, plein d’a priori, et toujours à l’écoute des critiques. A tel point que je vous écris ceci depuis mon lieu de vacances où l’on me fait les gros yeux à cause du temps que je vous consacre.

Si j’ai le temps et l’énergie, j’enregistrerai une vidéo à partir de ce texte. Mais, pour vous dire le fond de ma pensée, je crois et j’espère avoir mieux à faire, on devrait tous avoir mieux à faire que se tirer dans les pattes pour se donner le sentiment d’exister (Tiens, vous voyez, là, ma prose se teinte d’une attribution interne, d’une hypothèse sur les intentions ou ressentis d’autrui. C’est risqué. Mais ça fait partie de la manière dont les humains lisent leur environnement, et il faudrait éviter de se prétendre immunisé ; je ne le suis pas !)

Ce n’est pas sur la TeB ou ce blog que vous avez pu voir, en six ans, des revendications sur la vraie zététique, sur la seule voie acceptable, sur la supériorité de notre approche sur celle des autres. On sait bien que ce qu’on fait est émaillé de bourdes. Ça va d’ailleurs continuer. On a fait notre chemin sans l’aide et les encouragements des rageux, on pourra continuer sans eux. Mais s’ils changent d’attitude, ils sont les bienvenus, ce serait trop con de les considérer indignes de la tâche commune et immense qui nous attend.

Acermendax

Le titre du billet est bien sûr inspiré de la réplique d’Audiard : “Je ne parle pas aux cons, ça les instruit”, et vous donc aurez compris que les “cons”, chez nous, ne sont pas des ennemis.
16 réponses
  1. Jf
    Jf dit :

    Moi j’ai adoré.

    Ton travail, en général.
    Mais là surtout ta réaction spontanée, non médiée par l’obligation de rester ds les clous de ta ligne éditoriale, avec les dangers que ça comporte.

    C’est bon, parfois, d’arbitrer en faveur de l’honneteté radicale et contre productive.

    Tu ne devrais cependant pas etre étonné par l’ingratitude des gens, tu te documentes suffisammnt sur les méandres de la psyché humaine pour ne pas tomber de l’armoire.

    Encore merci pour ton travail,

    Ecrasons l’infâme.

    Répondre
  2. Trootsky
    Trootsky dit :

    la 4, je vote pour la 4. ^^
    Merci du temps passé à la redaction de ce billet… et chill un peu mendax, chill… c’est les vacances 😉

    Répondre
  3. Malo
    Malo dit :

    Mendax, tu as mon soutien. Le travail que tu fais, le temps que tu passes n’est pas vain. Subir les assauts, être ciblé est douloureux mais s’il y a dix personnes qui t’insultent, il y a bien 100 personnes qui sont d’accord avec toi car les minorités se. démarquent le plus souvent

    C’est bien d’avoir changé d’approche, ça montre que tu es humain, pas une machine. Il arrive d’être suffisamment décontenancé pour qu’une situation nous mette à mal.

    Les partisans du dogme de la bienveillance sans jamais s’énerver redoutent peut être qu’on pointe du doigt une erreur de parcours, recherche une approche parfaite, pure. Bref ce n’est pas possible. Il y a aura toujours une erreur à pointer, un reproche à faire . C’est humain.

    Mine de rien, pousser un cri de temps en temps, c’est jouer sur la même ligne que les personnes aux croyances alternatives. Ça aura peut-être l’effet d’attiser la curiosité de certains.

    À voir en terme de statistiques si c’est efficace.

    Bref, sur ce, je vous souhaite de bonnes vacances à Vled et toi ainsi qu’à la communauté Zet’.

    Zététiquement,

    Malo

    Répondre
  4. Bruneau
    Bruneau dit :

    Bonjour,
    J’ai découvert la TeB récemment et je m’en félicite.
    En novembre dernier, suite au protocole sanitaire en vigueur dans les établissements scolaires, un parent militant de Reaction19 a interdit à ses enfants de venir au collège avec le masque et a porté plainte contre le chef d’Etablissement pour maltraitance, le tout assorti de modèles de lettres écrites par Carlo Brusa. Je la fais courte. Évidemment, ce parent d’élève, très sûr de lui et arrogant, vociférant que les représentants de la loi et la communauté éducative manquaient de courage, est passé…pour un con fini. Ben oui, nous aussi dans la commune nous avons tranché en le qualifiant de con, what else ? Je rappelle qu’adhérer à Reaction19 est payant. Il a même payé le droit d’être con. Et oui ça défoule de le qualifier, car il a fait perdre beaucoup de temps, ses enfants étaient très gênés, cachaient des masques au fond de leur poche, trop contents de pouvoir aller en classe et ne pas revivre le confinement. Et oui je fais partie de la majorité silencieuse qui se tait parce que pas sure de ses arguments dans cette jungle de « balivernes », mais je me soigne. Et grâce à la TEB. Ne lâchez rien !

    Répondre
  5. Romain
    Romain dit :

    Bien, ceci explique donc le ton de la vidéo, qui m’a un peu surpris (rien qu’un peu, quand on sait qu’ils ont expulsé un représentant de l’UNICEF, on comprend une telle réaction). Ceci dit, je ne suis pas sûr que tous ceux qui se seront sentis visés par cette vidéo viendront lire ce texte.
    Tu es humain, tu peux craquer, comme tout le monde. Nul n’est parfait. Je te souhaite un bon courage, car je suspecte quelques mails de réponses bien agressifs de la part de ces gens-là.

    Répondre
  6. Daniel
    Daniel dit :

    Bonsoir Acermandax,
    Je sors de mon mutisme (j’aime croire que je fais parti de la majorité silencieuse).
    Auparavant les personnes avec des croyances ou idées sectaires étaient marginalisés, aujourd’hui avec l’avènement des réseaux sociaux, ils font du bruit et ont une lisibilité incroyable, il est donc légitime de se poser la question à savoir si les complotistes sont cons?(dans le sens idiots ou abrutis)
    A un moment faut arrêter le politiquement correct et la bienveillance que certains zététiciens prônent à tout bout de champs. Appelons un chat, un chat !
    Comment des personnes peuvent avoir des idées aussi sombres et inquiétantes, les manifester aussi violemment dans la rue et ensuite aller travailler ou partir en vacances tout aussi sereinement.
    Cette incohérence peut-être qualifié de franchement absurde et conne.
    Si cette situation ne mettait pas la vie d’autrui en danger, elle me semblerait ubuesque.
    Votre insulte résume bien mes propos.
    Il suffisait d’un peu de bon sens pour comprendre que votre vidéo a été tourné sous le coup de l’émotion et quelle était un simple coup de gueule. Être obligé de l’expliquer à tous ceux qui se sont offusqués, me fait penser à une certaine hypocrisie de leur part ou alors ils sont c.. !
    Alors se rendre à une manifestation qui se trouve à quelques centaines de mètres de son lieu de vie, avec son smartphone pour filmer et se demander si ces gens sont réellement cons, c’est vraiment un moindre mal.
    Bien sûr que donner son opinion même à chaud, n’entache en rien votre travail.
    Tous ceux qui pensent que la bienveillance et l’explication sont les seules armes face à ces gentils complotistes, rappelez vous de l’Histoire.(dernière manipulation des foules en date ; l’invasion du Capitole qui s’est soldée malheureusement par plusieurs morts).
    Il faut bien se rendre compte que parfois la bienveillance et les explications à répétitions ne suffisent plus et si l’on n’est pas plus véhément on passera pour complaisant.
    La liberté d’une société commence lorsqu’une même idée (bonne ou mauvaise) émerge de la majorité des citoyens, sûrement pas de la minorité.
    J’avoue que j’ai bien du mal à comprendre ces luttes intestines qui secoue le milieu zététique et j’espère qu’un jour vous serez tous réunis autour d’une table.
    Voilà c’était aussi mon coup de gueule !
    Courage et bonnes vacances,
    Daniel

    Répondre
  7. ilan
    ilan dit :

    Une approche qui en vaut bien d’autres, aux résultats malheureusement difficilement observables pour en savoir plus. Je vous remercie, face à la difficulté de la tâche, de vous permettre cet “écart” au lieu d’abandonner, sincèrement.

    Répondre
  8. David
    David dit :

    Je vais rarement sur Twitter et je n’ai pas envie de perdre mon temps à lire les commentaires des vierges effarouchées par votre coup de gueule Thomas. Comme expliqué par d’autres commentateurs, je pense faire partie de cette majorité silencieuse qui pensent à propos des complotistes “pu… mais qu’ils sont cons !” et j’avoue parfois être fasciné par leur bêtise d’autant qu’il y a certainement parmi ces cons, des gens intelligents et cultivés.
    Bref merci pour ce coup de gueule dont vous n’êtes pas le seul à bénéficier de l’effet cathartique et tant pis si la brutalité du diagnostic heurte les valeurs de certains sceptiques. Ce qui compte c’est de pouvoir prévenir ou guérir la connerie qui nous contamine tous un jour. En ce qui me concerne, je ne sais pas si votre chaine diminue ma connerie intrinsèque, mais j’ai l’impression qu’elle me protège de nouvelles infections.

    PS : petite remarque concernant le captcha. Il est invisible sur Firefox et à moitié sur Opera. Il faudrait peut-être déplacer la fenêtre de commentaire vers le bas de la page.

    Répondre
  9. Creepy merle
    Creepy merle dit :

    Bonjour,
    J’avoue avoir du mal a bien comprendre votre article.
    Si le vlog ne m’a pas déranger (l’ayant pris pour ce qu’il est, un coup de greule à chaud comme d’autre que vous avez déjà fait) votre article lui me fait douter.
    Vous espérez vraiment toucher les gens qui étaient sur cette place ou complotiste (“aucune de nos vidéos n’a jamais été à ce point partagée”, “Beaucoup d’entre eux […] risquent de découvrir le petit monde de la zététique”) ?

    Je doute que ce soit votre but. Car comme vous le dites vous même : “seul un con démarre un échange dans l’insulte, c’est un trait distinctif ” (cf: Ne soyez pas con !).

    Vous ne recherchez, selon moi, pas a initié un échange ou même un intérêt de ces gens là mais plus a alerter les autres. Les indécis ou ceux qui pourrait découvrir/questionner sur ce rassemblement ou sur ce que ces gens disent. Leurs permettre d’avoir une alerte et un autre son de cloche avant d’initié un pas de curiosité non réfléchi.

    Dans ce contexte, l’usage d’une vidéo “choc” (voir viral) et de mots violents est compréhensible. Mettre l’esprit critique et les méthodes scientifique de coter pour laisser parler ses émotions est nécessaire à des moments (vous auriez plus parler de dissonance cognitive que de con sinon, ce qui aurait rallonger votre vidéo d’une bonne heure).

    Nos décisions et choix ne dépendent pas uniquement de notre raison, selon moi, vous même n’avez pas décidé de sortir votre vidéo à chaud sur la base de votre raison. Vous avez certes des arguments et pouvez justifier vos raisonnement sur ce que vous avez vu sur cette place mais ce n’est pas ce savoir qui vous a motivé à sortir une vidéo mais plus la colère, l’indignation, la fatigue, [insérer l’émotions de votre choix ici].

    Ce que je veux dire par là c’est que la zététique ne décide pas de nos actes, elle permet seulement de les réfléchir et de nous questionner sur leurs efficacités. Comme la science qui n’est que descriptive et non prescriptive.

    J’ai l’impression que vous vous abriter dans votre blouse/armure de zététicien a des moments qui ne le nécessite pas.

    Je me suis permis ce petit commentaire car, vous suivant depuis un certain temps, je ne parviens plus a savoir qui de l’homme ou du zététiciens se justifie à chaque critique.

    Bonne vacance à vous

    Répondre
  10. vmonteco
    vmonteco dit :

    Je l’ai dit en commentaire en dessous de votre vidéo : elle ​m’a laissé perplexe.

    Je ne saurais pas prévoir l’ensemble des effets que ça aura, et j’espère que vous avez raison pour les effets positifs (je ne me fais que peu d’illusions pour les négatifs).

    Vous avez aujourd’hui – et c’est heureux ! – une certaine audience, mais qui vous donne par conséquent une certaine responsabilité quand vous prenez la parole (“De grands pouvoirs…”).

    Peut-être est-ce de la lâcheté de ma part, mais j’avoue que si j’avais eu la moitié du quart de votre audience (spoiler : je ne l’ai pas) j’aurais été plus prudent avant de sortir une vidéo sur ce sujet et sur les termes à employer.

    L’analyse en fin de vidéo ne m’a pas convaincu, je ne sais pas si ce que vous préconisez en fin de vidéo dans le cas où ces personnes auraient raison serait la bonne solution. Je ne sais pas si les personnes que vous accusez de ne pas agir conformément à leurs convictions auraient vraiment les moyens ou la capacité d’agir. Est-ce que ce ne serait pas un faux dilemme de dire que les deux seules alternatives sont le soulèvement généralisé et l’inaction ? Est-ce que la manifestation ne sont pas justement un moyen un minimum pacifique de contester (même si certaines dérives sont franchement écœurantes et potentiellement répréhensibles) ?
    Quelle honte que tous les anti-nazis n’aient pas été résistants durant l’occupation. Quelle honte que les occidentaux se disant choqués par la politique d’oppression contre les Ouïghours n’agissent pas réellement contre la Chine. Quelle honte que nous n’hébergions pas chacun le plus de sans-abris possibles chez nous si nous disions vouloir aider notre prochain. Etc.

    Je pense que rappeler le pedigree de ces intervenants est nécessaire pour inciter certains (pas tous) à se poser des questions. J’aurais eu envie de dire que ça n’aurait pas valu un “débunkage” de leurs arguments, mais j’imagine cependant que ça a déjà été tenté, que ça prend toujours plus de temps à chaque fois qu’un argument foireux est mis en circulation et démultiplié par les différents réseaux sociaux.

    Bref, je ne suis pas convaincu par l’entièreté de la vidéo et par les justifications apportées ci-dessus.
    Mais j’espère que c’est simplement que je sais moins bien que vous ce que vous faites et que vous savez dans quoi vous mettez les pieds.
    Je pense que ce n’est pas représentatif de votre travail que je continuerai de soutenir et à suivre (vivement les prochains lives !).

    PS: Ce n’est pas bloquant mais un petit bug nécessite de redimensionner le champ de commentaire pour faire apparaître le Captcha pour moi.

    Répondre
  11. Charly
    Charly dit :

    Si je comprends bien, il faut interdire aux cons la participation à la démocratie.

    On dirait que vous découvrez que n’importe qui peut voter en France depuis le début de la Ve, que tout le monde peut créer un parti politique du moment qu’il respecte la loi, peu importe que ses adhérents soient des cons ou pas, et quelles que soient les idées qu’il porte. Pourquoi ? Parce que les législateurs pensent qu’ils font partie de la communauté et que les priver de participer à cette communauté n’est pas démocratique. Bien sûr, vous avez tout à fait le droit de penser qu’on devrait interdire aux cons de participer à la vie publique et qu’on devrait trouver un moyen de les en exclure. Cependant, passer à l’action ne peut se faire dans le cadre de la Constitution actuelle, ce ne serait pas légal.

    Du coup, après avoir évacué les cons de toute participation à la vie publique (manifestations dans la rue y compris), on donne le pouvoir aux non-cons.

    Petite question : les non-cons, ce sont tous les autres, ou il y a des intermédiaires ? Cons, neutres, non-cons ?

    Pas de test de QI, ok. Les non-cons, ce sont ceux qui ne respectent pas vos principes, j’ai bon ?

    En fait, vous voulez une France rien que pour vous. La façonner à votre idée, selon non pas un doute qui doit toujours être là quand on est pyrrhonien, mais vos convictions – qui ont quelle chance d’être tout le temps vraies ?

    Perso, le pedigree des gens, j’en ai rien à carrer. Marine Le Pen peut bien dire que le ciel est bleu, je vais pas dire que le ciel est rouge parce qu’elle a un pedigree de “méchante”. Socrate a dû boire la ciguë parce qu’il corrompait la jeunesse, vous vous rappelez ? Le gros méchant.

    L’ataraxie est atteinte quand on suspend son jugement. J’attends tranquillou de savoir ce qu’il sera dit de cette crise dans 10 ou 30 ans. On saura à ce moment-là, ou plus tard. Le temps tranchera, que vaut un jugement définitif sur un événement en cours ?

    Répondre
    • Acermendax
      Acermendax dit :

      « Si je comprends bien, il faut interdire aux cons la participation à la démocratie.»
      On dirait bien que vous n’avez pas compris. Le reste du commentaire est au diapason. Je suppose que vous pensez avoir posté une contribution intelligente. Et là est le problème.

      Répondre
  12. rama7
    rama7 dit :

    Pour ma part, je comprends l’utilisation de ce mot pour une partie de cette “population” et il est clair et évident qu’il y en a dans le lot de ceux présentés (à mes yeux).
    Ton voeux que cette population assume les actes correspondant à leurs paroles risquent bien d’arriver (vu les déclarations de Macron hier et la stigmatisation associée). Pas certain que ça soit une bonne chose pour la paix, mais peu importe, c’est pas le sujet.
    Ce qui me surprends, comme je l’ai indiqué ailleurs, c’est
    1) le fait qu’ils sont tous “mis dans le même sac” (ils sont tous con) alors qu’il est quand-même évident que les gens “complotistes” (selon ton jugement) varie fortement entre des “questionnistes” (dont je fais partie, qui aimeraient bien que des débats aient lieux, qu’on puisse poser des questions, qu’on puisse remettre en cause certains éléments scientifiques sur base d’autres éléments scientifiques – c’est précisément comme ça que la science fonctionne – sans se faire traiter de complotiste-antivax-platiste ce que je ne suis évidemment pas) et des abonnés de Qanon (qui sont à l’extrême inverse et pour lesquels ton jugement serait totalement fondé à mes yeux).
    2) Le fait que sur ce vlog tu n’aies pas réellement abordé le contenu, te contentant de rejeter précisément tout en bloc sans prendre le temps de vérifier les éléments (sauf le fait qu’ils devraient logiquement assumer leurs propos, ce avec quoi je suis d’accord). Comme je l’ai déjà dis, même si la majorité des éléments sont évidemment surréalistes et absolument pas crédibles, les mettre tous dans le même sac sans analyse est précisément ce que tu dénonce, c’est un problème. A titre d’exemple, le fait du diable et autres idioties du genre n’a aucun fondement scientifique, mais j’ai retrouvé l’extrait dans lequel ils parlent du fameux “230x plus de risques du vaccin” et en effet, moyennant beaucoup d’hypothèses, cela tient la route (population très jeune, en bonne santé, morts du covid dans cette population, extrapolation des risques vaccins à cette population, etc, etc). J’aurais attendu de ta part une analyse de ce genre d’argument indiquant pourquoi cet élément n’est précisément pas valable (ou peu de chances qu’il le soit) plutôt que de le dénoncer simplement comme “con”. En ce faisant, j’ai l’impression que tu fais précisément ce que tu leur reproche, des avis dogmatiques, jugeant et non étayés.
    3) Les faits. Il est quand-même non discutables que les effets à moyen et long-terme du vaccin ne sont pas (encore) connus (et cela même si des milliards de personnes sont maintenant vaccinées). Ce n’est pas un gros mot de le penser ou de le dire, ou est le problème ? Même chose avec le fait que le vaccin soit encore en phase expérimentale (phase 3) même si une phase de pharmacovigilance a déjà commencé (en parallèle avec la phase 3, pour couvrir la vigilance liée à l’AMM conditionnelle). Ou encore que les enfants n’ont (actuellement, à revoir avec les nouveaux variants) aucun risque de mourir du covid s’ils sont en bonne santé. Ce sont des faits appuyés par des éléments non contestables et officiels… Pourquoi tenter de les cacher, cela ne change pourtant rien à l’efficacité du vaccin.
    De peur que les gens ne se vaccinent plus ?
    C’est un choix éditorial ou politique alors, mais alors ça remet en cause ton impartialité. Et perso je préfère faire confiance aux gens et les informer plutôt que de les inciter en leur mentant par omission (car en cas de soucis futur, j’estimerais moralement être responsable)
    Ceci dit, continue tes publications, je n’ai de remarques que sur celle-ci 😉
    Bonne journée à toi

    Répondre
  13. Anonymous
    Anonymous dit :

    “L’ennemi est con, il croit que c’est nous l’ennemi alors que c’est lui.”
    ― Pierre Desproges
    (rapport au fait que les cons ne sont pas nos ennemis)

    Répondre
  14. Alex
    Alex dit :

    L’absence d’action concrète de ces personnes croyant au “génocide” vaccinal, volontaire ou non, figurait aussi dans ma boîte à outils, dans la case révélateur d’inepties. Et puis, j’ai compris que ces gens, qui combattent pour la liberté notamment, n’étaient pas entièrement contre le fait que des gens clamsent.
    Le mois dernier, un ami m’a déroulé la logique implacable de la “sélection naturelle”. Je vais partager ici les éléments concernant le virus covid, mais pour la vaccination, ça se résume assez vite : accepter un vaccin «dont on sait rien », c’est se désélectionner d’office, de la sélection naturelle. Je ne sais pas comment utiliser ces concepts, j’espère quand même que vous comprenez l’idée. Concernant la maladie elle-même :

    1 : le covid ne tue pas n’importe qui. Mon ami, lui, n’a rien à redouter puisqu’il a une “bonne” immunité.
    1bis : le gouvernement est fautif de promouvoir un vaccin et non des méthodes pérennes et naturelles. Autrement dit, il y a des moyens non pharmaceutiques d’améliorer l’immunité et donc de se protéger contre le covid et tout le reste. C’est un crime politique que de les taire.
    2 : Il part du principe (faux) que l’immunité, si elle était “boostée” par une hygiène de vie “saine”, serait à la fois largement suffisante ET la même pour tout le monde. Alors si vous tombez malade du covid, et que vous en mourrez, c’est peut-être que vous n’avez pas pris soin de vous, non ? Certes le mode de vie moderne vous fragilise mais chacun a le devoir de se renseigner et de prendre les mesures qu’il convient, il en a va de sa survie.
    Cet ami est tout de même anti-mondialiste et anti-capitaliste et comprend/comprenait que chacun ne naît pas avec les mêmes avantages ou encore que la défense des plus faibles est un principe moral fondamental. Pourtant aujourd’hui, il n’a pas la même empathie pour les millions de personnes décédées du covid. Il choisit de penser que la santé naturelle fonctionne quels soient les contextes mais surtout que tous ces gens, avant prisonnier du « système », avaient ici le choix du jus de betterave ou pas, de la méditation tous les matins ou pas et d’excursions en plein nature pour se ressourcer. Cela se sait, accéder à un mode de vie sain (ou bourgeois selon les interprétations) n’est qu’une question de volonté.
    3 : il y a trop de personnes sur Terre, le covid, c’est peut-être un moyen naturel de répondre à cet enjeu (climatique notamment) en réduisant la population mondiale. Le covid, c’est une sorte de réveil mérité. Ceux qui maintiennent le cap du mondialisme, alors que nous avons la preuve de sa dangerosité, ne méritent pas, « il ne voit pas pourquoi », qu’il s’injecte un « truc potentiellement très dangereux » dans les veines.

    Alors pourquoi n’agissent-ils pas ? Quelles que soient la variante des théories de ces gens, on en vient toujours à cette conclusion, « eux ça va ». Si les plus faibles, de corps et d’esprit, ne résistent pas, ce sera “presque” tant mieux.

    Questions :
    Quand on se fiche du sort de populations entières, chiffrées par millions, parce qu’elles ne répondent pas aux critères (moraux, physiologiques, idéologiques, etc.) établis par le groupe auquel vous appartenez, on appelle ça comment déjà ?
    Quand on accueille même le fait qu’une partie de ces populations dites fautives meurent car ces morts participent au sauvetage de l’humanité, on appelle ça comment déjà ?

    Cet ami, après une conversation tendue, a « avoué » ceci : il n’en parle pas à tout le monde (de ce qu’il pense), parce que face à des gens comme moi, il finit toujours par “se sentir mal”.
    CQFD

    Répondre

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.