Enregistré le 21 juillet 2021.
Invité : Alain Bécoulet, directeur du domaine « Ingénierie » d’ITER Organization.

Editorial

L’énergie enflamme tous les fantasmes et les discours d’innombrables inventeurs qui se rêvent en Prométhée du siècle, pourvoyeur d’une énergie inépuisable. Le mot énergie lui même est entouré d’un halo évocateur qui en fait un bouche trou pour toutes les pseudo-théories qui cherchent à expliquer des effets parfois inexistants. On nous parle d’énergie cosmique ou tellurique, des énergies qui parcourent le corps, d’énergies spirituelles et j’en passe.

Mais l’énergie est un concept bien précis, et il ya des contextes où le mot à sa place… et tous les autres où il ne sert qu’à habiller le langage.

La production d’énergie est aujourd’hui un enjeu considérable puisque nous voulons continuer à jouir du confort de la modernité mais nous préfèrerions que cela ne bousille par les écosystèmes qui nous entourent et dont nous avons d’ailleurs besoin pour vivre dans un monde agréable, respirable, tempéré et peuplé d’animaux, de plantes et aussi du reste si nécessaire.

Les énergies que nous utilisons aujourd’hui ne sont pas durables : elles ne peuvent pas répondre à nos besoin sans porter gravement atteinte à l’environnement et aux générations futures. C’est le constat de la collapsologie : notre modèle actuel ne peut pas durer, et il ne peut pas s’arrêter… pas sans des instabilités géopolitiques avec lesquelles nous n’avons aucune envie de faire connaissance.

Alors il faut de nouvelles sources d’énergie, ou de nouveaux moyens de la mobiliser. Et on en a proposé plein : le moteur à eau, le générateur éthérique de John Keely[1], le réacteur à résonnance par effet Dumas, le générateur magrav du docteur Keshe[2], le moteur Pantone, les générateurs surunitaires qui promettent une énergie libre, le Catalyseur d’énergie de Rossi et Focardi[3] (qui promet de réaliser une fusion froide), et jusqu’aux Pyramides de Gizeh dont certains affirment qu’elles sont en réalité des générateurs d’électricité… Et cetera. Les chimères abondent, et parfois savent séduire les crédules qui vont financer des projets sans espoir.

Mais il y a aussi des projets plus sérieux centrés autour du géothermique, de l’hydroelectrique, du solaire, de l’éolien et du nucléaire. Toutes ces formes de production existent aujourd’hui et entrent à diverses proportions dans ce qu’on appelle le mix énergétique de nos sociétés.

Mais les calculs sont pas bons. Notre modèle n’est pas durable. C’est là qu’intervient le thème de notre émission : la fusion nucléaire. Un phénomène connu depuis un siècle, qui pourrait ^permettre de construire des centrales alimentées par des ressources facilement accessible pour produire de grandes quantités d’énergie, sans déchet radioactif !

Une nouvelle génération dans la manière dont l’humanité produit son énergie. Ca fait rêver. Mais c’est un rêve qui coûte cher, et il est préférable d’être bien réveillé quand on veut investir cent milliard d’euros quelque part.

La Fusion nucléaire est-elle la réponse dont nous avons besoin ou une simple illusion, une fausse piste, un projet condamné d’avance ?

Cette technologie est-elle dangereuse ? Siphonne-t-elle des investissements qui seraient mieux employés ailleurs ? Et en cas de réussite, aurons-nous réellement résolu les problèmes les plus importants ? Et puis, bon, le temps passe, et nous le public, on ne voit toujours pas de résultat. Est-ce qu’on ne ferait pas mieux d’arrêter les frais, de choisir la décroissance, la low-tech, la frugalité en espérant que tout le monde optera pour ce choix en même temps ? Bon, évidemment, nous n’aurons pas la réponse à toutes les questions, surtout la dernière, mais je gage que vous comme moi, nous allons apprendre des choses sur ce que c’est que la fusion nucléaire, sur l’histoire du projet ITER, sur les enjeux, sur les stratégies, sur ce qu’on peut espérer.

Parce que ce soir nous avons avec nous l’un des chef d’ITER, Alain Bécoulet est directeur du domaine « Ingénierie » d’ITER Organization. Nous sommes heureux de le recevoir.


[1] https://fr.wikipedia.org/wiki/John_Ernst_Worrell_Keely

[2] https://www.hoaxbuster.com/medias-et-techno/2016/02/11/energie-libre-keshe?fbclid=IwAR09Nbw3fTAaXP500GofKpOE0M9u9YUHiZRDZS7ZT0kR72_AAxsZP2pUWJE

[3] https://fr.wikipedia.org/wiki/Catalyseur_d%27%C3%A9nergie_de_Rossi_et_Focardi?fbclid=IwAR2pWwthLNpOWsWhFwrmwX369rHoxJknjmAArGBPON6dkLbnS-gZZqHztSA

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.