Depuis le départ, La Tronche en Biais est un projet dont la dimension artistique est très importante, avec une écriture théâtrale, une réalisation et une post-production imaginatives et une musique originale. À cela s’ajoute, épisodiquement, la chanson. Nous réunissons sur cette page nos créations musicales, écrites et composées par Vled Tapas ou Acermendax, ou les deux. La promotion de l’esprit critique peut-elle se passer du prisme de l’art pour donner envie au public, d’acquérir ses outils ?

NB : Les compositions 100% instrumentales de Vled Tapas sont disponibles à cette adresse.

1. J’ai comme un doute.

Sur son thème du générique de la Tronche en Biais, Vled Tapas a composé ce morceau sur des paroles écrites par Acermendax et lui-même.

Les paroles

Le monde est complexe
Mon pauvre cortex
Silencieux Sysiphe
Frêle et combattif
Veut tout savoir
Ne veut plus croire
Encombrant espoir

Partout sur la Terre
D’effarants mystères
L’ignorance est grande
Et je me demande
Si ma ferveur
Était un leurre
Suis-je dans l’erreur ?

Que dissimule l’effet placebo,
L’inconscient psychanalytique ?
Comment fonctionne la mémoire de l’eau ?
Ta gueule, c’est quantique !

Des dogmes pavent ma route
Pourtant j’ai comme un doute.

Me voici largué
Comment distinguer
Une juste hypothèse
D’une autre fadaise ?
Cela réclame la fine lame
Du rasoir d’Ockham

Pour construire les plus grandes pyramides
Sans les annales akashiques
Faut-il de la famille en Atlantide ?
Ta gueule c’est quantique !

Des dogmes pavent ma route
Pourtant j’ai comme un doute.

Nul n’échappe aux paréidolies
Aux mirages des lois des séries
Aux pentes naturelles de l’esprit

Des dogmes pavent ma route
Pourtant j’ai comme un doute
Si elle n’est pas réfutable
Une idée n’est qu’une fable

2. L’Esprit ouvert

Paroles et musique : Acermendax

Arrangement : Vled Tapas

Clip : Loki jackal

Les paroles

J’ai, je crois, un esprit ouvert.
Je peux tout croire si cela m’est prouvé.
Mais il faut quand même satisfaire
Une logique élémentaire
Pour ne pas se laisser berner.

Je peux croire au paranormal,
Tant de témoins ne sauraient mentir.
Mais se tromper c’est banal
Pour le modeste animal
Qui supporte mal de mourir.

Si tu tiens à ta conclusion
Alors je veux la partager.
Je ne suis pas débile profond,
Tu dois pouvoir m’expliquer.
Si c’est toi qui as raison
C’est ta responsabilité.

Je peux croire en la naturopathie
Consommons moins de médicaments.
Mais perso je tiens à la vie
Et à celle de mes amis
Sans preuve : dis-moi, on fait comment ?

Je peux croire que la Terre est plate
Aux énergies qui parcourent les chakras.
Mais permets que, comme Socrate,
J’ose, question délicate,
Demander comment tu sais tout ça.

Je peux croire, pourquoi pas, en Dieu
C’est si sérieux un être suprême
Qu’on doit trouver une preuve ou deux
Qu’on est bien sûr que ce qu’il veut
C’est la circoncision et le baptême.

Si tu tiens à ta conclusion
Alors je veux la partager.
Je ne suis pas débile profond,
Tu dois pouvoir m’expliquer.
Si c’est toi qui as raison
C’est ta responsabilité.

Si tu tiens à la vérité
Avec un peu d’humilité
On doit pouvoir s’en approcher

Avec les croyances à la mode
Faire preuve d’un peu de méthode
Aucune colère, pas de haine
C’est juste une question d’hygiène.

Qu’on réfute mes certitudes
Qu’on questionne mes habitudes
J’accepte tous les démentis
À mon ouverture d’esprit.

3. La ballade du Troll

Paroles et musique : Acermendax (aout 2019)

Joué en avant première lors du Concert en Biais du 20.12.2020 (Réal : Lise Corsiglia. Image : Loki Jackal. Son : Corentin Savre)

Les paroles

Je n’ai rien à faire dans l’histoire.
Plus inutile que moi vous n’en trouverez pas un.
Je m’attèle matin et soir à pourrir mon prochain

Mon petit plaisir ordinaire
Est de m’introduire partout, tel un parasite
Je suis le vers solitaire, je me boursoufle de bullshit !

Ah nom du drama et de la shitstorm je me démène
Je m’acharne comme une teigne pendant deux semaines
Puis je m’indigne car je suis victime d’une bien-pensance inique
Et j’échafaude une théorie bancale avec deux-trois noms politiques.

Refrain

Moi, je suis trop fort, des ennemis j’en ai plein
En vrai, ils m’adorent ces enfants de purin
Je n’ai jamais tort, et ça me fait du bien
D’oublier qu’en vrai je ne suis rien.

C’est un peu triste, évidemment
D’être un pitre cuistre et de l’arborer fièrement
Votre compassion vous honore
Mais mec, vas-y mange tes grands morts.

Répondez-moi pour que j‘exulte
Aiguillonné, moi, j’accuse tous azimuts !
Que vous en veniez à m’insulte
Je vous entraîne dans ma chute.

Anonyme en chef des brutes sans cause, je suis un fragile
Au secours, mon amour, ma liberté chérie, je veux être indocile
À la censure ! On m’assassine ! Je devrais pouvoir tout dire
À tout propos, sur tous les toits, que tu en aies envie ou pas, tu devras me subir !

Refrain

4. Si j’y crois

Paroles et musique : Acermendax (2017)

Morceau joué pour la première fois à Toulouse le 09.09.2017

Les paroles

Mon horoscope d’hier voyait un temps super pour tous les Serpentaires

Mais voilà comme par hasard un étrange brouillard à couper au poignard

Si le climat change, eh bien…. c’est à cause des OGM dans les vaccins

Aucune preuve ne peut rien contre moi.
Si j’y crois. Si j’y crois.
Si j’y crois.

Tout ce qu’on nous fait manger, c’est juste pour nous tuer, pour mieux nous contrôler.

La terre est creuse, et dessous les Reptiliens ont tout pour nous mettre à genoux

Les Illuminatis sont à l’affût. Là-haut dans leurs ovnis

En m’attendant au pire, je crois tout pour pouvoir dire
Si c’est vrai, eh bien je le savais.
Si c’est vrai, eh bien je le savais.
Et pas vous !

Les ondes, ca donne le cancer, c’est toujours délétère, sauf chez le magnétiseur.

Moins j’ai de preuves, plus c’est vrai. La preuve, c’est que c’est vrai, et que j’ai pas de preuve !

Tous les médias officiels veulent nous changer en homosexuels.

Aucune preuve ne peut rien contre moi.
Si j’y crois. Si j’y crois.
Si j’y crois.
C’est beau, c’est ça la foi,
Car aucune preuve ne peut rien contre moi.
Si j’y crois. Si j’y crois.
Si j’y crois.

1 réponse
  1. Max
    Max dit :

    J’adore ! Les paroles sont bien trouvées, avec juste ce qu’il faut de condescendance, et la musique est magistrale.
    Et voir ça en live était un bonheur
    Encore ! Et merci !

    Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.