Pungao : entre FakeMed et mésinformation médicale

L’entreprise française Pungao se propose de développer le secteur des médecines complémentaires et alternatives tout en prétendant vérifier la qualité des méthodes utilisées par leurs praticiens. Qu’en est-il réellement ? Nous avons mené l’enquête…

Fondée et dirigée par Roxane Leroy Baumann, une « naturopathe en herbe œuvrant pour la prévention santé et la démocratisation des médecines douces » selon son LinkedIn[i], Pungao a pour but de mettre en relation des praticiens de médecines douces avec des utilisateurs, de la même manière que Doctolib ou Médoucine.

Officiellement, l’entreprise précise que :

  1. « Les praticiens de ce site ne sont pas médecins. Ils ne peuvent poser de diagnostic médical, agir sur un traitement médical en cours ou en prescrire un »[ii].
  2.  « Tous les praticiens font l’objet d’un contrôle : ils sont testés, et leurs compétences, diplômes et formations sont vérifiés »[iii]. Pungao précise également que tout praticien doit « être bien formé et mettre à jour ses connaissances pour apporter l’expertise nécessaire » ainsi qu’ « appliquer les obligations légales et règlementations en vigueur relatives à sa profession »[iv].
  3. « Les informations diffusées se basent sur des études scientifiques »[v].

À travers notre enquête nous avons pu mettre en évidence que ces revendications n’étaient pas vraies, que la vérification de la qualité des formations et méthodes pratiquées par leurs praticiens souffrait de lacunes importantes et que nombre d’informations diffusées sur leur site relevaient de la pseudoscience. Certaines méthodes diagnostiques ou pseudothérapeutiques employées sont charlatanesques et répertoriées par la Miviludes (Mission Interministérielle de Vigilance et de Lutte contre les dérives sectaires).

Capture d’écran du site internet de Pungao
  • Pungao et le bullshit quantique

L’analyse des informations diffusées par Pungao sur son site internet et ses réseaux sociaux met en évidence des allégations thérapeutiques infondées voire mensongères ainsi que des propos pseudoscientifiques à la pelle. L’entreprise achète par ailleurs des espaces publicitaires sur Facebook dans le but de toucher un plus grand nombre de personnes. Sur Instagram l’entreprise prétend que les maladies sont dues à un « déséquilibre énergétique » et qu’il faut pour cela rétablir le bon fonctionnement « chakras »[vi]. Or, ces méthodes de rééquilibrage de l’énergie font partie des pratiques les plus signalées à la Miviludes[vii] et celle-ci rappelle qu’elles sont fantaisistes et à risque de dérives sectaires.

Capture d’écran d’une publication Instagram de Pungao

Des propos bien plus surréalistes sont tenus par la responsable même de Pungao, Roxane Leroy Baumann. Dans un article imbibé d’ésotérisme oriental[viii], celle-ci cite une pseudo-étude publiée dans une soi-disant revue scientifique gorgée d’études bidons censées prouver l’existence des méridiens et flux d’énergie : le Journal of Acupuncture and Meridian Studies[ix], puis un site complotiste à tendance ésotérique (parlant d’OVNI…)[x]. Elle cite également comme source un livre sur les guérisseurs, écrit par Audrey Mouge, écrivant sur le site de l’INREES (qui regroupe le gratin des mystiques français) sur les médiums, la physique quantique, la géobiologie etc. Pungao présente également l’Access Bar comme une « thérapie validée scientifique » dans le « traitement de la dépression », alors qu’il s’agit d’une arnaque très lucrative[xi].

  • Une opposition à la médecine conventionnelle

Alors même que l’entreprise précise n’interférer avec aucun traitement médical, des articles publiés sur son site démontrent clairement son opposition à la médecine fondée sur les preuves.

Pour commencer, l’une des salariées de Pungao, Monia Lam-Chan, prétend que contrairement à la médecine conventionnelle, les naturopathes, cherchent la cause des maladies et ne se contentent pas de « traiter le symptôme ». Cet argument est régulièrement brandi par les dérapeuthes (pseudothérapeutes déviants) mais est totalement faux[xii]. Elle affirme que la naturopathie peut remplacer la médecine conventionnelle dans le cas de maladies psychiatriques et que les médicaments font plus de mal que de bien[xiii]. Cette même personne propose également de remplacer[xiv], en cas de dépression, les médicaments antidépresseurs par des « soins énergétiques », pratique fantaisiste[xv] bien connues par la Miviludes.

Mathilde Boillot, une autre salariée, réalise un festival de mésinformation médicale et de détournement des patients de la médecine basée sur les preuves vers les pseudothérapies inefficaces :  elle incite à recourir à l’acupuncture qui permet selon elle « d’entretenir l’énergie cosmique et vitale, et de trouver l’équilibre parfait entre le Yin et le Yang »[xvi] ou à d’autres méthodes d’inspiration orientale sensées stimuler les méridiens pour « faire circuler le flux énergétique ». Concernant le TDAH (Trouble-Déficit Attention Hyperactivité), Mathilde Boillot invite à se détourner de la médecine conventionnelle pour la remplacer (elle parle bien d’alternative) par de la « médecine douce »[xvii]. Elle affirme également que les naturopathes et aromathérapeutes sont des professionnels de santé, alors que c’est faux[xviii]. Concernant l’eczéma, elle invite à utiliser des alternatives naturelles capables de « l’éradiquer » plutôt que des médicaments : naturopathie, homéopathie (alors même que la Haute Autorité de Santé considère que l’homéopathie n’est efficace dans aucune des indications[xix]), aromathérapie, compléments alimentaires et probiotiques[xx]. Ces allégations font l’objet d’une revue systématique de la littérature scientifique par Cochrane, qui conclue à une absence de preuve d’efficacité[xxi]. Pour finir, la fondatrice même de Pungao considère que les médicaments antidépresseurs et antalgiques sont des substances nocives[xxii].

  • Une porosité au bullshit pseudothérapeutique : les lacunes de la « charte qualité de Pungao »

Précisons que Roxane Leroy Baumann, la CEO de cette entreprise, affirme que pour éviter le charlatanisme, « chaque praticien est certifié. Cela signifie que ses compétences, formations/diplômes et avis ont été vérifiés et validés par mes soins. Je rencontre le praticien, je fais une séance test avec lui, je regarde ses avis Google et je vérifie sa formation ainsi que la réputation de sa formation »[xxiii]. Pourtant, certaines méthodes pratiquées par les « professionnels » inscrits sur Pungao, sont charlatanesques, imbibée d’ésotérisme New Age ou à risque de dérives sectaires. Grand nombre des thérapeutes autoproclamés répertoriés sur Pungao expliquent les maladies à partir de théories fantaisistes (la maladie serait due à un trauma psychologique, à un déséquilibre des énergies…).

On trouve sur Pungao des praticiens en la plupart des pseudothérapies possibles et répertoriées par la Miviludes. C’est le cas par exemple de Valérie Leclerc qui se dit spécialiste en soins énergétiques, lithothérapeute, radiesthésiste, médium, parapsychologue et praticienne Access Bar[xxiv]. Annabelle Bichard va encore plus loin : cette « bioénergéticienne » considère que « chaque individu est composé de champs énergétiques et que toute pathologie physique est liée à un dérèglement de ces champs »[xxv]. Nathalie Bracconnier quant à elle, prétend ré-informer les cellules à partir de soins énergétiques[xxvi]. Pour sa part, Déborah Stein prétend utiliser une méthode d’hypnose « quantique » et pratique les constellations familiales[xxvii]. Robert Ferrier pratique l’iridologie, pseudo-méthode diagnostique très en vogue chez les naturopathes[xxviii]. Tout ceci est loin d’être exhaustif…

  • Hélène Wadel : entre FakeMed et naufrage complotiste

Référencée sur Pungao et pratiquant bon nombre de pseudothérapies, cette magnétiseuse, rebouteuse et énergéticienne[xxix] partage sur son site des vidéos de Christian Tal Schaller, figure majeure de la complosphère française[xxx]. Elle a également été formée par Luc Bodin[xxxi]. Son mur Facebook est rempli de publications conspirationnistes (Louis Fouché, Raoult, France Soir…) et elle compare même les mesures sanitaires prises par le Gouvernement Français aux horreurs perpétrées par les nazis[xxxii]

  • Stéphanie Lavenant et l’usurpation de titre de psychothérapeute

Madame Lavenant se présente sur son site[xxxiii] comme étant « psychothérapeute » alors même qu’elle n’a aucunement la formation pour s’en revendiquer et n’est pas répertoriée dans la base ADELI (qui répertorie les professionnels de santé). Le titre de psychothérapeute est protégé par la loi et l’usurpation de ce titre est punissable d’un an de prison et de 15.000 euros d’amende. Par ailleurs, elle fait usage de méthodes fantaisistes, destinés, à partir de manipulations des « énergies » réparer les déchirures suites à des opérations chirurgicale »[xxxiv]. Elle pratique également le Reiki et l’Access Bar. Contactée, elle a seulement ajouté, après sa revendication d’être « psychothérapeute », la mention « hors cadre réglementé ». Un peu comme si un naturopathe se revendiquait « médecin, hors cadre réglementé »…

C’est d’ailleurs ce type d’entourloupe qui a, en partie, conduit à faire comparaître, ces dernières jours, un naturopathe devant le tribunal de Paris pour « exercice illégal de la médecine »…

  • La réaction de Pungao

Avant de publier cette enquête, l’auteur de cet article a pu brièvement s’entretenir avec la responsable de l’entreprise. Depuis, quelques pages de désinformation médicale ont disparu (sur l’Access Bar et les soins énergétiques notamment), mais beaucoup restent toujours en place. Pungao a décidé d’exclure de sa plateforme quelques thérapeutes et précise par ailleurs que « dans une optique de contrôle qualité continu, notre équipe se chargera de veiller au respect des titres et pratiques » J

Pourtant, à l’heure où cet article est mis ligne, nombre de leurs praticiens faisant usage de pratiques fantaisistes (iridologie, quantique, médiumnité…) sont toujours présents.

Précisons que l’article L5122-15 du Code de la Santé Publique dispose que faire, de manière infondée, des allégations thérapeutiques, préventives ou diagnostiques est puni par la loi.

A quand une plateforme où figurent seulement des praticiens sérieusement formés à des méthodes qui ont fait leurs preuves dans certaines indications (hypnose, TCC, activité physique adaptée, diététique…) ?


Vous êtes victime d’un charlatan de la santé ? Voici la conduite à tenir : https://blogs.mediapart.fr/mathieu-repiquet/blog/270921/sante-que-faire-si-je-suis-victime-dun-charlatan-ou-dune-derive-sectaire

Pour toute question ou volonté de partager des données, je suis joignable sur Twitter (@MathieuRepiquet), Facebook (Mathieu Repiquet) ou par mail sécurisé epistemethikos@protonmail.ch

Pour plus d’info : https://menace-theoriste.fr/author/mathieu-repiquet-moracchini/ & https://blogs.mediapart.fr/mathieu-repiquet/blog

Si vous êtes intéressé.e par la thématique des « médecines douces », les livres du Pr. Edzard Ernst sont des références mondiales.


SOURCES

[i] : https://fr.linkedin.com/in/roxane-leroy-baumann-a1327a113

[ii] https://pungao.fr/

[iii] https://www.relations-publiques.pro/123911/pungao-rend-les-seances-de-medecine-douce-de-qualite-accessibles-a-tous-grace-a-la-reservation-en-ligne-a-40-en-derniere-minute.html

[iv] https://pungao.fr/

[v] ibid

[vi] Publication Instagram du 31/12/2019 https://www.psiram.com/fr/index.php/Chakra

[vii] https://www.derives-sectes.gouv.fr/quest-ce-quune-d%C3%A9rive-sectaire/o%C3%B9-la-d%C3%A9celer/les-d%C3%A9rives-sectaires-dans-le-domaine-de-la-sant%C3%A9/quell

[viii] https://blog.pungao.fr/significationpungao/

[ix] https://www.journal-jams.org/main.html

[x] https://exoportail.com/la-science-prouve-enfin-que-les-meridiens-existent/

[xi] https://www.lexpress.fr/actualite/societe/sante/access-bars-une-pseudo-therapie-aux-derives-inquietantes_2067006.html ; https://fr.wikipedia.org/wiki/Access_Bars

[xii] https://www.lexpress.fr/actualite/sciences/les-medecines-douces-ne-respectent-pas-l-ethique-medicale_2068595.html

[xiii] https://blog.pungao.fr/sante-mental-naturopathie/ : « la naturopathie offre des alternatives qui peuvent vraiment venir en aide aux personnes souffrant de la maladie mentale », « Cette pratique cherche à agir non pas sur les symptômes mais sur les causes des troubles »,«La naturopathie évite les médicaments », « Les praticiens de médecine douce ont tendance à éviter les médicaments chaque fois que cela est possible.
La raison est simple : les médicaments sont utilisés pour contrôler les symptômes plutôt que pour favoriser la guérison individuelle.

Le problème de cette approche est que les médicaments ont des effets secondaires qui peuvent parfois être pires que le problème traité. En outre, les types de médicaments prescrits pour les problèmes de santé mentale peuvent créer des problèmes de santé mentales supplémentaires. »

[xiv] https://blog.pungao.fr/depression-tout-savoir/

[xv] https://www.derives-sectes.gouv.fr/quest-ce-quune-d%C3%A9rive-sectaire/o%C3%B9-la-d%C3%A9celer/les-d%C3%A9rives-sectaires-dans-le-domaine-de-la-sant%C3%A9/quell ; https://www.psiram.com/fr/index.php/M%C3%A9decine_%C3%A9nerg%C3%A9tique

[xvi] https://blog.pungao.fr/covid-19-astuces-anti-stress/

[xvii] https://blog.pungao.fr/hyperactivite-quel-traitement/ . Les données disponibles sur le sujet dans PubMed sont insuffisantes pour confirmer ses allégations, sauf pour le fer en cas de réelle carence.

[xviii] https://www.has-sante.fr/upload/docs/application/pdf/2012-06/09r03_reco_delivrance_information_personne_etat_sante.pdf

[xix] https://www.has-sante.fr/upload/docs/application/pdf/2019-06/presse_dp_evaluation_medicaments_homeopathiques_2019-06-27_18-28-22_631.pdf

[xx] https://blog.pungao.fr/comment-soigner-leczema-naturellement/

[xxi] https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/22336810/

[xxii] https://blog.pungao.fr/medecine-douce-effet-placebo/

[xxiii] https://blog.pungao.fr/la-medecine-douce/

[xxiv] https://pungao.fr/praticien/detail/valerie-leclerc ; https://www.annuaire-therapeutes.com/therapeute/125989-valerie-leclerc-vaureal

[xxv] https://pungao.fr/praticien/detail/annabelle-bichard ; https://abichard.wixsite.com/website

[xxvi] https://pungao.fr/praticien/detail/nathalie-bacconnier ; https://www.annuaire-therapeutes.com/therapeute/125297-nathalie-bacconnier-berjot-montpellier

[xxvii] https://pungao.fr/praticien/detail/deborah-stein ; https://www.doctolib.fr/hypnotherapeute/paris/deborah-stein

[xxviii] https://pungao.fr/praticien/detail/norbert-h-ferrier

[xxix] https://pungao.fr/praticien/detail/helene-wadel

[xxx] https://www.theraneo.com/wadel-videos.html

[xxxi] https://www.annuaire-therapeutes.com/therapeute/103924-helene-wadel-maurepas

[xxxii] https://www.facebook.com/helene.wadel

[xxxiii] https://www.stephanie-lavenant-psy.com/

[xxxiv] https://pungao.fr/praticien/detail/stephanie-lavenant :

6 réponses
  1. David
    David dit :

    Par curiosité j’ai visité le site web perso de la première naturopathe que le site Pungao proposait.
    Cette dame mentionnait dans la section « Diplôme » de son site « Psychologie clinique – Université René Descartes Paris V ».
    J’ai tapé alors le nom de cette dame sur le site https://annuaire.sante.fr/ et comme je m’y attendais un peu , aucun résultat ne s’est affiché (ni psychologue, ni psycho-thérapeute portant son nom, rien).
    A ce propos ce serait sans doute intéressant de communiquer autour de cet outil (https://annuaire.sante.fr/) que je ne connaissais pas avant de lire l’article de Mathieu Repiquet et qui permet de vérifier la qualification des professionnels de santé.

    Sinon une autre chose me dérange : le fait que l’ARC se soit associé à ce site .Enfin si j’en crois ce dernier qui affiche « Une mission sociale et solidaire : En partenariat avec la Fondation Arc, Pungao reverse une partie de son chiffre d’affaires pour la recherche contre le cancer. »

    Répondre
  2. David
    David dit :

    Visiblement je suis le seul à avoir envie de vomir en parcourant ce site. Pungao est un peu à la santé ce que LRDP est à l’égyptologie. Sauf que dans le second cas je doute que les balivernes diffusées (pour rester poli) causeront des morts.

    Un exemple de passage vomitif parmi tant d’autres:

    « La médecine conventionnelle et le traitement des infections cutanées peuvent être extrêmement complexes et difficiles à traiter. Cela peut entraîner des effets secondaires qui peuvent être plus désagréables que la maladie en elle-même. Alors que la naturopathie va agir sur les causes des troubles de la peau. »

    Répondre
    • Nadou
      Nadou dit :

      Bonjour
      Je rejoins le commentaire de David sur : faire une recherche d’un thérapeute sur les annuaires officiels dédiés afin de s’informer si oui ou non c’est un thérapeute digne de ce nom et j’ai pu constater que bien souvent : non. Le nom n’apparaît pas. Pourtant une plaque est bien apposée sur un mur voir multipliant diverses thérapies. Après tout pourquoi pas ? Ce qu’on n’oublie de dire c’est que le mot psychothérapeute est aussi transformé en psychopraticien. Ça ne veut rien dire pour moi. Pire encore et je suis scandalisée de voir qu’on peut prendre rendez vous sur Doctolib pour aller « consulter » ces personnes. Pour moi cette plateforme est réservée aux personnes faisant partie de la santé publique reconnue et nullement des derapeutes. L’article de Mathieu Repiquet est redigé sur une pure réalité. A quand un contrôle réel de la Miviludes ?

      Répondre
  3. Damien
    Damien dit :

    Je pense qu’on sous-estime les dangers de toutes ses « médecines douces », la bouillie intellectuelle qu’elles font entrer dans la tête des gens me fait froid dans le dos…Je rêve d’une grande cause nationale contre toutes ses pratiques

    Répondre
    • François Vazeille
      François Vazeille dit :

      J’ai beaucoup apprécié le texte et les mises en garde de Mathieu Repiquet, ainsi que les commentaires qui ont suivi. En partant du site indiqué, je suis tombé avec stupeur sur l’existence de ″Chambres à tachyons″ capables de guérir, moyennant finances, de multiples maux. Ci-dessous un texte, parmi d’autres, vantant (ou plutôt vendant) les mérites de ces particules extraordinaires.

      ″Les tachyons sont connus pour inverser l’entropie, de sorte qu’ils inversent la décomposition des cellules et ont des effets réparateurs.
      Il y a maintenant plus de 50 chambres à tachyons dans le monde entier à la disposition du public… Une séance de guérison à l’intérieur de la chambre de Tachyon prend environ 20 minutes et a des effets positifs irréversibles sur tous les aspects de notre être. Les personnes qui ont élaboré la chambre recommandent cinq séances de 20 minutes à la Chambre″.

      Il faut savoir que les tachyons sont des particules hypothétiques qui se déplaceraient à une vitesse supraluminique, c’est-à-dire plus vite que celle de la lumière, ou, pour être plus rigoureux, plus vite que la vitesse limite qui est celle d’une particule de masse nulle dans le vide. Ces particules ont une masse imaginaire pure, au sens des mathématiques des nombres complexes, un nombre complexe ayant 2 composantes, une composante réelle et une composante imaginaire. Lorsque la composante réelle est nulle, le nombre complexe est imaginaire pur. De telles particules apparaissent dans certaines théories de la mécanique quantique, mais les théoriciens s’empressent de s’en débarrasser en retouchant les théories concernées, par exemple dans la Théorie des supercordes. Rien n’empêche cependant de chercher à les mettre en évidence expérimentalement, mais aucune expérience jusqu’à aujourd’hui n’a détecté le moindre tachyon. La mise en évidence expérimentale des tachyons serait une découverte extraordinaire, récompensée par le prix Nobel de Physique à sa prochaine échéance !

      Evoquer des Chambres à tachyons supposerait donc qu’il serait possible de produire des tachyons (Comment ?), de les détecter pour s’assurer qu’ils sont effectivement produits (Comment ?), puis de les utiliser selon le charabia de l’extrait donné ci-dessus, charabia qui n’a aucun sens physique : ″inverser l’entropie″ ne veut rien dire … mais cela fait savant ! Quant à avoir le moindre effet sur les ″cellules″, quelle autre découverte extraordinaire ce serait !

      Cette supercherie accompagnée d’espèces sonnantes et trébuchantes n’aurait-elle pas un nom que des esprits chagrins et malveillants – ce n’est pas notre cas, bien entendu – appelleraient escroquerie ? Et que dire des fabricants de ces ″Chambres à tachyons″ ? Il ne fait aucun doute que des gogos, impressionnés par une technologie aussi avancée et placés à l’intérieur d’une cellule supposée relaxante, pourront éprouver un soulagement de douleurs existantes ou non, effet placebo oblige ! Cependant, leurs portefeuilles perdront quelques billets, leur santé – si vraiment elle a besoin d’être soignée – sera détournée de soins médicaux éprouvés :il y a donc danger ! Et puis, comme le souligne justement un intervenant dans les commentaires, les effets de ces ″bouillies intellectuelles″ sont catastrophiques, qu’il s’agisse des médecines dites douces, ou plus généralement de la progression de la perte de l’esprit critique.

      Répondre

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *