Violence de la sourate 3

Sourate 3

AL-IMRAN (LA FAMILLE D’IMRAN)

Ordre chronologique n°89
  1. Alif, Lam, Mim.
  2. Allah! Pas de divinité à part Lui, le Vivant, Celui qui subsiste par Lui-même « al-Qayyum » .
  3. Il a fait descendre sur toi le Livre avec la vérité, confirmant les Livres descendus avant lui . Et Il fit descendre la Thora et l’Évangile
  4. auparavant, en tant que guide pour les gens. Et Il a fait descendre le Discernement . Ceux qui ne croient pas aux Révélations d’Allah auront, certes, un dur châtiment! Et, Allah est Puissant, Détenteur du pouvoir de punir.

—> Il ne faut que 4 versets pour en arriver au dur châtiment dont Allah est prolixe.

  • 5. Rien, vraiment, ne se cache d’Allah de ce qui existe sur la terre ou dans le ciel.
    6. C’est Lui qui vous donne forme dans les matrices, comme Il veut. Point de divinité à part Lui, le Puissant, le Sage.

—> Quand on songe que le texte est la retranscription du message d’Allah soufflé à l’oreille de Mahomet, nous avons là un Allah tout puissant qui roule bizarrement des mécaniques.

  1. C’est Lui qui a fait descendre sur toi le Livre : il s’y trouve des versets sans équivoque, qui sont la base du Livre, et d’autres versets qui peuvent prêter à d’interprétations diverses. Les gens, donc, qui ont au coeur une inclinaison vers l’égarement, mettent l’accent sur les versets à équivoque, cherchant la dissension en essayant de leur trouver une interprétation, alors que nul n’en connaît l’interprétation, à part Allah. Mais ceux qui sont bien enracinés dans la science disent : « Nous y croyons : tout est de la part de notre Seigneur!  » Mais, seuls les doués d’intelligence s’en rappellent.

—> Ici, c’est bien pratique : on nous apprend que l’on a le droit d’interpréter « diversement » certains versets mais pas d’autres. Lesquels ? Pas de détail. Le pire c’est que seul Allah connait leur sens. Concrètement, ce verset en apparence inoffensif autorise les croyants à juger eux-mêmes quelle partie du Coran est à suivre à la lettre et quelle partie doit être soumise à un filtre interprétatif pour devenir acceptable. Cela signifie, explicitement, que toutes les lectures du Coran se valent, dès l’instant que le lecteur s’estime « bon croyant » et suffisamment intelligent.

  1. Ceux qui ne croient pas, ni leurs biens ni leurs enfants ne les mettront aucunement à l’abri de la punition d’Allah. Ils seront du combustible pour le Feu,
  2. comme les gens de Pharaon et ceux qui vécurent avant eux. Ils avaient traité de mensonges Nos preuves. Allah les saisit donc, pour leurs péchés. Et Allah est dur en punition.

—> Du feu, on vous dit.

  1. Dis à ceux qui ne croient pas : « Vous serez vaincus bientôt; et vous serez rassemblés vers l’Enfer. Et quel mauvais endroit pour se reposer! « 

—> Il faut donc « vaincre » ceux qui ne croient pas ? Ici ce n’est pas totalement explicite mais le verset 7 autorise facilement cette interprétation.

  1. Il y eut déjà pour vous un signe dans ces deux troupes qui s’affrontèrent : l’une combattait dans le sentier d’Allah; et l’autre, était mécréante. Ces derniers voyaient (les croyants) de leurs propres yeux, deux fois plus nombreux qu’eux-mêmes. Or Allah secourt qui Il veut de Son aide. Voilà bien là un exemple pour les doués de clairvoyance!

—> Une histoire de bataille où les gentils sont deux fois plus nombreux que les méchants mécréants. C’est apparemment un miracle d’Allah. Allez comprendre.

  1. Dis : « Puis-je vous apprendre quelque chose de meilleur que tout cela? Pour les pieux, il y a, auprès de leur Seigneur, des jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, pour y demeurer éternellement, et aussi, des épouses purifiées, et l’agrément d’Allah. » Et Allah est Clairvoyant sur [Ses] serviteurs,
    16. qui disent : « Ô notre Seigneur, nous avons foi; pardonne-nous donc nos péchés, et protège-nous du châtiment du Feu« ,

—> Pour eux tout va bien, mais on rappelle ce à quoi ils ont échappé. Du feu !

  1. Allah atteste, et aussi les Anges et les doués de science, qu’il n’y a point de divinité à part Lui, le Mainteneur de la justice. Point de divinité à part Lui, le Puissant, le Sage!

—> Point d’autre Dieu qu’Allah ! Quel effet cette insistance véhémente a-t-elle sur le croyant ? N’est-il pas amené à craindre qu’il puisse se trouver un autre dieu que le sien ? Ou a tout le moins que les autres humains sont tous fortement tentés de croire en un autre dieu ?

  1. Certes, la religion acceptée d’Allah, c’est l’Islam. Ceux auxquels le Livre a été apporté ne se sont disputés, par agressivité entre eux, qu’après avoir reçu la science. Et quiconque ne croit pas aux signes d’Allah… alors Allah est prompt à demander compte!

—> De quoi est-il question ? De punir celui qui ne croit pas.

  1. Ceux qui ne croient pas aux signes d’Allah, tuent sans droit les prophètes et tuent les gens qui commandent la justice, annonce-leur un châtiment douloureux.
  2. Ce sont eux dont les œuvres sont devenues vaines, ici-bas comme dans l’au-delà. Et pour eux, pas de secoureurs!

—> Les mécréants tuent sans droit. Sous-entendu : les croyants ne tuent pas sans droit. Ont-ils le droit de tuer les prophètes ? On peut penser que oui. Le verset 22 précise bien que les mécréants n’auront pas de secours dans cette vie autant que dans l’au-delà.

  1. N’as-tu pas vu comment agissent ceux qui ont reçu une part du Livre, et qui sont maintenant invités au Livre d’Allah pour trancher leurs différends; comment un groupe des leurs tourne le dos et s’esquive?
    24. C’est parce qu’ils disent : « Le Feu ne nous touchera que pour un nombre de jours déterminés. Et leurs mensonges les trompent en religion.

—> Les juifs et les chrétiens brûleront en enfer pour toujours.

  1. – Dis : « Ô Allah, Maître de l’autorité absolue. Tu donnes l’autorité à qui Tu veux, et Tu arraches l’autorité à qui Tu veux; et Tu donnes la puissance à qui Tu veux, et Tu humilies qui Tu veux. Le bien est en Ta main et Tu es Omnipotent.

—> Allah n’a-t-il pas un comportement de chef de bande plutôt que de père de famille ?

  1. Que les croyants ne prennent pas, pour alliés, des infidèles, au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d’Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d’eux. Allah vous met en garde à l’égard de Lui-même. Et c’est à Allah le retour.

—> Le musulman n’est pas autorisé à avoir un allié/ami qui n’est pas musulman. La seule exception est de tenter de se faire un ami du mécréant dans le but de se protéger de lui ; en clair il s’agit de feindre l’amitié envers l’incroyant que l’on ne peut vaincre ou tuer. En réalité, malgré ce qu’il en dit plus loin, Allah aime les hypocrites.

  1. Le jour où chaque âme se trouvera confrontée avec ce qu’elle aura fait de bien et ce qu’elle aura fait de mal; elle souhaitera qu’il y ait entre elle et ce mal une longue distance! Allah vous met en garde à l’égard de Lui-même. Allah est Compatissant envers [Ses] serviteurs.

—> Allah nous met en garde contre lui-même ?!

  1. Dis : « Si vous aimez vraiment Allah, suivez-moi, Allah vous aimera alors et vous pardonnera vos péchés. Allah est Pardonneur et Miséricordieux.
  2. Dis : « Obéissez à Allah et au Messager. Et si vous tournez le dos… alors Allah n’aime pas les infidèles !

—> Enfin un peu d’amour ! Mais notez comme dès le verset suivant, on nous précise que cet amour n’est pas pour tout le monde.

Puis on nous raconte l’histoire de la famille Imram (nom de la sourate) qui reçoit bien des faveurs d’Allah. (v35– ). Et on comprend qu’il s’agit de la famille de Jésus, qui est donc l’un des prophètes de l’Islam. On a droit à un super résumé du nouveau testament avec naissance virginale, miracles, nouvelle alliance et tout le bataclan.

  1. Et je confirme ce qu’il y a dans la Thora révélée avant moi, et je vous rends licite une partie de ce qui était interdit. Et j’ai certes apporté un signe de votre Seigneur. Craignez Allah donc, et obéissez-moi.

—> Jésus n’oublie pas de préciser que Allah doit être craint.

  1. (Rappelle-toi) quand Allah dit : « Ô Jésus, certes, Je vais mettre fin à ta vie terrestre t’élever vers Moi, te débarrasser de ceux qui n’ont pas cru et mettre jusqu’au Jour de la Résurrection, ceux qui te suivent au-dessus de ceux qui ne croient pas. Puis, c’est vers Moi que sera votre retour, et Je jugerai, entre vous, ce sur quoi vous vous opposiez.
  2. Quant à ceux qui n’ont pas cru, Je les châtierai d’un dur châtiment, ici-bas tout comme dans l’au-delà; et pour eux pas de secoureurs.
  3. Et quant à ceux qui ont la foi et font de bonnes œuvres, Il leur donnera leurs récompenses. Et Allah n’aime pas les injustes.

—> Allah confirme clairement que les mécréants subiront un dur châtiment dans la vie ET dans la mort.

  1. A ceux qui te contredisent à son propos, maintenant que tu en es bien informé, tu n’as qu’à dire : « Venez, appelons nos fils et les vôtres, nos femmes et les vôtres, nos propres personnes et les vôtres, puis proférons exécration réciproque en appelant la malédiction d’Allah sur les menteurs.

—> Ici Mahomet fait dire à Allah que ceux qui ne sont pas d’accord avec sa version de l’histoire de Jésus n’ont qu’à venir avec leurs gens, et on règlera ça à coups d’injures en laissant la malédiction d’Allah juger. On imagine aisément quel genre de malédiction pourrait s’abattre sur les imprudents. C’est un parfait exemple de menace et d’intimidation.

  1. Si donc ils tournent le dos… alors Allah connaît bien les semeurs de corruption!

—> Toujours des noms d’oiseaux pour ceux les mécréants

Ensuite Allah reproche aux juifs et aux chrétiens de ne pas savoir raisonner. Par exemple Abraham était musulman et pas du tout juif ni chrétien, mais eux ils refusent de comprendre (!).

  1. Et parmi les gens du Livre, il y en a qui, si tu lui confies un qintar , te le rend. Mais il y en a aussi qui, si tu lui confies un dinar, ne te le rendra que si tu l’y contrains sans relâche. Tout cela parce qu’ils disent : « Ces (arabes) qui n’ont pas de livre n’ont aucun chemin pour nous contraindre. » Ils profèrent des mensonges contre Allah alors qu’ils savent.
  2. Au contraire, quiconque remplit sa promesse et craint Allah… Allah aime les pieux.

—> Méfiez-vous des non-musulmans, ils ont tendance à être méprisants et voleurs.

Ensuite nous avons une longue enfilade de versets disant puis répétant que si l’on ne croit pas en Allah, ça va barder. Il vise particulièrement les apostats (ceux qui « tournent le dos »). Les versets qui accablent ces malheureux s’enchainent sans que le livre ne réussisse à rien dire d’intelligible entre ces malédictions.

  1. Ceux qui vendent à vil prix leur engagement avec Allah ainsi que leurs serments n’auront aucune part dans l’au-delà, et Allah ne leur parlera pas, ni les regardera, au Jour de la Résurrection, ni ne les purifiera; et ils auront un châtiment douloureux.

(…)

  1. Quiconque ensuite tournera le dos… alors ce sont eux qui seront les pervers« .

(…)

  1. Et quiconque désire une religion autre que l’Islam, ne sera point agrée, et il sera, dans l’au-delà, parmi les perdants.
  2. Comment Allah guiderait-Il des gens qui n’ont plus la foi après avoir cru et témoigné que le Messager est véridique, et après que les preuves leur sont venues? Allah ne guide pas les gens injustes.
    87. Ceux là, leur rétribution sera qu’ils auront sur eux la malédiction d’Allah, des Anges et de tous les êtres humains.

    88. Ils y demeureront éternellement. Le châtiment ne leur sera pas allégé, et ils n’auront aucun répit,
    89. excepté ceux qui par la suite se repentiront et se réformeront : car Allah est certes Pardonneur et Miséricordieux.
  3. En vérité, ceux qui ne croient plus après avoir eu la foi, et laissent augmenter encore leur mécréance, leur repentir ne sera jamais accepté. Ceux là sont vraiment les égarés.
    91. Ceux qui ne croient pas et qui meurent mécréants, il ne sera jamais accepté d’aucun d’eux de se racheter même si pour cela il (donnait) le contenu, en or, de la terre. Ils auront un châtiment douloureux, et ils n’auront point de secoureurs.

(…)

  1. Donc, quiconque, après cela, invente des mensonges contre Allah… ceux-là sont, donc, les vrais injustes.
    95. Dis : « C’est Allah qui dit la vérité. Suivez donc la religion d’Abraham, Musulman droit. Et il n’était point des associateurs« .

(…)

  1. Ô les croyants! Si vous obéissez à un groupe de ceux auxquels on a donné le Livre, il vous rendra mécréants après que vous ayez eu la foi.

(…)

  1. Ô les croyants! Craignez Allah comme Il doit être craint. Et ne mourez qu’en pleine soumission.

(…)

  1. Et ne soyez pas comme ceux qui se sont divisés et se sont mis à disputer, après que les preuves leur furent venues, et ceux-là auront un énorme châtiment.
  2. Au jour où certains visages s’éclaireront, et que d’autres s’assombriront. A ceux dont les visages seront assombris (il sera dit) : « avez-vous mécru après avoir eu la foi?  » Eh bien, goûtez au châtiment, pour avoir renié la foi.
  3. Vous êtes la meilleure communauté qu’on ait fait surgir pour les hommes vous ordonnez le convenable, interdisez le blâmable et croyez à Allah. Si les gens du Livre croyaient, ce serait meilleur pour eux, il y en a qui ont la foi, mais la plupart d’entre eux sont des pervers.
  4. ils ne sauront jamais vous causer de grand mal, seulement une nuisance (par la langue); et s’ils vous combattent, ils vous tourneront le dos, et ils n’auront alors point de secours.
    112. Où qu’ils se trouvent, ils sont frappés d’avilissement, à moins d’un secours providentiel d’Allah ou d’un pacte conclu avec les hommes,. Ils ont encouru la colère d’Allah, et les voilà frappés de malheur, pour n’avoir pas cru aux signes d’Allah, et assassiné injustement les prophètes, et aussi pour avoir désobéi et transgressé.

—> Allah passe plus de temps à dire qu’il faut lui obéir (châtiment à la clef) qu’à dire en quoi il faut lui obéir. Énorme problème de management.

  1. Quant à ceux qui ne croient pas, ni leurs biens, ni leurs enfants ne pourront jamais leur servir contre la punition d’Allah. Et ce sont les gens du Feu : ils y demeureront éternellement.

—> le verset 116 est une copie du verset 10 de la même sourate. C’est dire que le message compte pour Mahomet.

  1. Ce qu’ils dépensent dans la vie présente ressemble à un vent glacial qui s’abat sur un champ appartenant à des gens qui se sont lésés eux-mêmes, et le détruit. Car ce n’est pas Allah qui leur cause du mal, mais ils se font du mal à eux-mêmes.
  2. Ô les croyants, ne prenez pas de confidents en dehors de vous-mêmes : ils ne failliront pas à vous bouleverser. ils souhaiteraient que vous soyez en difficulté. La haine certes s’est manifestée dans leur bouches, mais ce que leurs poitrines cachent est encore plus énorme. Voilà que Nous vous exposons les signes. Si vous pouviez raisonner!
  3. Vous, (Musulmans) vous les aimez, alors qu’ils ne vous aiment pas; et vous avez foi dans le Livre tout entier. Et lorsqu’ils vous rencontrent, ils disent « Nous croyons »; et une fois seuls, de rage contre vous, ils se mordent les bouts des doigts. Dis : « mourrez de votre rage »; en vérité, Allah connaît fort bien le contenu des coeurs.
  4. Qu’un bien vous touche, ils s’en affligent. Qu’un mal vous atteigne, ils s’en réjouissent. Mais si vous êtes endurants et pieux, leur manigance ne vous causera aucun mal. Allah connaît parfaitement tout ce qu’ils font.

—> Quel effet ces versets qui rabâchent que les non-musulmans veulent continuellement nuire aux musulmans ont-ils sur un croyant ? Est-ce un texte propice à l’entente entre les confessions ?

  1. Mais oui! Si vous êtes endurants et pieux, et qu’ils [les ennemis] vous assaillent immédiatement, votre Seigneur vous enverra en renfort cinq mille Anges marqués distinctement.
  2. Et Allah ne le fit que (pour vous annoncer) une bonne nouvelle, et pour que vos coeurs s’en rassurent. La victoire ne peut venir que d’Allah, le Puissant, le Sage;
  3. pour anéantir une partie des mécréants ou pour les humilier (par la défaite) et qu’ils en retournent donc déçus.
  4. Tu n’as (Muhammad) aucune part dans l’ordre (divin) – qu’Il (Allah) accepte leur repentir (en embrassant l’Islam) ou qu’Il les châtie, car ils sont bien des injustes.

—>Nous voici de retour dans le monde réel de la conquête militaire de Mahomet où Allah y va de son coup de pouce contre… les mécréants.

  1. Ô les croyants! Ne pratiquez pas l’usure en multipliant démesurément votre capital. Et craignez Allah afin que vous réussissez!
  2. Et craignez le Feu préparé pour les mécréants.

—> La lecture devient traumatisante quand on ne raffole pas des bûchers.

  1. Ne vous laissez pas battre, ne vous affligez pas alors que vous êtes les supérieurs, si vous êtes de vrais croyants.

—> Verset cité par Ben Laden pour justifier les attentats du 11 septembre 2001 dans sa Lettre à l’Amérique.

  1. Si une blessure vous atteint, pareille blessure atteint aussi l’ennemi. Ainsi faisons-Nous alterner les jours (bons et mauvais) parmi les gens, afin qu’Allah reconnaisse ceux qui ont cru, et qu’Il choisisse parmi vous des martyrs – et Allah n’aime pas les injustes.
  2. et afin qu’Allah purifie ceux qui ont cru, et anéantisse les mécréants.

—> Allah a besoin de donner un peu de misère à tout le monde, mais à la fin les plus misérables seront… vous savez qui (ça finit en -écréant).

  1. Et ils n’eurent que cette parole : « Seigneur, pardonne-nous nos péchés ainsi que nos excès dans nos comportements, affermis nos pas et donne-nous la victoire sur les gens mécréants ».
  2. Nous allons jeter l’effroi dans les coeurs des mécréants. Car ils ont associé à Allah (des idoles) sans aucune preuve descendue de Sa part. Le Feu sera leur refuge. Quel mauvais séjour que celui des injustes!
  3. Et certes, Allah a tenu Sa promesse envers vous, quand par Sa permission vous les tuiez sans relâche, jusqu’au moment où vous avez fléchi, où vous vous êtes disputés à propos de l’ordre donné, et vous avez désobéi après qu’Il vous eut montré (la victoire) que vous aimez! Il en était parmi vous qui désiraient la vie d’ici bas et il en était parmi vous qui désiraient l’au-delà. Puis Il vous a fait reculer devant eux, afin de vous éprouver. Et certes Il vous a pardonné. Et Allah est Détenteur de la grâce envers les croyants.

—> Cette partie concerne aussi les guerres voulues par Mahomet.

À l’heure actuelle, ces phrases ressemblent de manière frappante à une description du terrorisme. Notons la conjugaison au futur qui, associée avec l’ordre perpétuel de la guerre sainte, permet à celui qui le désire (et même à nous qui ne le désirons pas spécialement) de lire ici un appel au terrorisme parfaitement limpide et tout à fait explicite. Quel degré d’interprétation faut-il pour nier que Mahomet est un seigneur de guerre ? Et quel effet ces mots ont-ils sur l’esprit d’enfants à qui on inculque cette sourate en répétant que Mahomet est l’exemple à suivre en toutes choses ?

Les versets suivants blâment les musulmans qui ont manqué de courage au combat, mais Allah leur pardonne car il est miséricordieux et parce que Mahomet a besoin d’eux dans ses armées.

  1. C’est par quelque miséricorde de la part d’Allah que tu (Muhammad) as été si doux envers eux! Mais si tu étais rude, au coeur dur, ils se seraient enfuis de ton entourage. Pardonne-leur donc, et implore pour eux le pardon (d’Allah). Et consulte-les à propos des affaires; puis une fois que tu t’es décidé, confie-toi donc à Allah, Allah aime, en vérité, ceux qui Lui font confiance.

—> Allah félicite Mahomet par la bouche de Mahomet pour lui dire combien il est un chef juste et bon (conflit d’intérêt spotted). Allah aime ceux qui lui font confiance.

  1. Et tout ce que vous avez subi, le jour où les deux troupes se rencontrèrent , c’est par permission d’Allah, et afin qu’Il distingue les croyants.
  2. et qu’Il distingue les hypocrites. on avait dit à ceux-ci : « Venez combattre dans le sentier d’Allah, ou repoussez [l’ennemi] » , ils dirent : « Bien sûr que nous vous suivrions si nous étions sûrs qu’il y aurait une guerre » Ils étaient, ce jour-là, plus près de la mécréance que de la foi. Ils disaient de leurs bouches ce qui n’était pas dans leurs coeurs. Et Allah sait fort bien ce qu’ils cachaient.
  3. Ne pense pas que ceux qui ont été tués dans le sentier d’Allah, soient morts. Au contraire, ils sont vivants, auprès de leur Seigneur, bien pourvus
  4. et joyeux de la faveur qu’Allah leur a accordée, et ravis que ceux qui sont restés derrière eux et ne les ont pas encore rejoints, ne connaîtront aucune crainte et ne seront point affligés

—> Apologie du martyr (également cité par Ben Laden pour justifier les attentats du 11 septembre 2001)

  1. C’est le Diable qui vous fait peur de ses adhérents. N’ayez donc pas peur d’eux. Mais ayez peur de Moi, si vous êtes croyants.
  2. N’aie (ô Muhammad) aucun chagrin pour ceux qui se jettent rapidement dans la mécréance. En vérité, ils ne nuiront en rien à Allah. Allah tient à ne leur assigner aucune part de biens dans l’au-delà. Et pour eux il y aura un énorme châtiment.
  3. Ceux qui auront troqué la croyance contre la mécréance ne nuiront en rien à Allah. Et pour eux un châtiment douloureux.
  4. Que ceux qui n’ont pas cru ne comptent pas que ce délai que Nous leur accordons soit à leur avantage. Si Nous leur accordons un délai, c’est seulement pour qu’ils augmentent leurs péchés. Et pour eux un châtiment avilissant.

—> Allah fait vraiment le maximum pour pouvoir punir le plus durement possible. C’est une vocation de bourreau. Notez comme les trois versets qui se suivent scandent ce qu’on ne peut pas appeler autrement que de la haine envers les mécréants.

  1. Allah a certainement entendu la parole de ceux qui ont dit : « Allah est pauvre et nous somme riches ». Nous enregistrons leur parole, ainsi que leur meurtre, sans droit, des prophètes. Et Nous leur dirons : « Goûtez au châtiment de la fournaise.

—> Allah se vexe quand on le traite de … pauvre. Cela éclaire la psychologie de Mahomet.

  1. Ne pense point que ceux-là qui exultent de ce qu’ils ont fait, et qui aiment qu’on les loue pour ce qu’ils n’ont pas fait, ne pense point donc, qu’ils trouvent une échappatoire au châtiment. Pour eux, il y aura un châtiment douloureux!

(…)

  1. Seigneur! Quiconque Tu fais entrer dans le Feu, Tu le couvres vraiment d’ignominie. Et pour les injustes, il n’y a pas de secoureurs!

(..)

  • 196. Que ne t’abuse point la versatilité [pour la prospérité] dans le pays, de ceux qui sont infidèles.
    197. Piètre jouissance! Puis leur refuge sera l’Enfer. Et quelle détestable couche!

—> Quel accueil réserverait-on à cet ouvrage s’il était écrit aujourd’hui par un chef religieux, une figure politique ou un humoriste ? L’argument de la contextualisation historique en des temps barbares étant inévitable, demandons-nous si nous trouvons ce genre de propos haineux dans la pensée des philosophes helléniques. Et si oui (sait-on jamais), sont-ce ces philosophes là qui sont regardés comme sages ?

Nous finissons cette longue sourate avec :

  1. Ô les croyants! Soyez endurants. Incitez-vous à l’endurance. Luttez constamment (contre l’ennemi) et craignez Allah, afin que vous réussissiez!

—> Luttez constamment contre l’ennemi. Nouvel appel à la guerre sainte et à la crainte d’Allah.

Petit bilan

Cette troisième sourate réussit l’exploit d’être encore plus violente et haineuse que la deuxième.

Elle commence en louange d’Allah qui méprise ceux qui ne croient pas, et qui donc manquent d’intelligence (notez la définition de l’intelligence selon le Coran). S’ensuit une longue litanie sur le sort réservé à tous ceux qui ne croient pas, qui ne respectent pas Allah, etc. Soudain, on en arrive à l’histoire de la vie de Jésus, illustre musulman, on nous reparle du châtiment qui attend les injustes (ceux qui ne font pas justice à Allah… donc les incroyants), on nous explique que les chrétiens et les juifs sont des ordures malhonnêtes qu’il faut combattre. On revient un coup sur les châtiments, on parle des combats dans lesquels Allah apporte son aide avec des milliers d’anges, puis re-chatiment pour ceux qui tournent le dos : longue diatribe de haine contre les apostats (qui sont condamnés à mort dans le « monde musulman »).

C’est donc un texte très mal structuré où il ne se passe pas 10 lignes sans qu’il soit dit explicitement que Allah déteste ou va punir telle ou telle population humaine.

L’apport moral et social de ce texte, en tout cas de ces 3 premières sourates, nous semble en tout point négatif. Pour tout dire c’est avec une réelle surprise que nous nous voyons contraint de dresser un bilan aussi atterrant et alarmant du contenu de ces sourates.

Si vraiment le Coran contient un message d’amour, pourquoi le livre s’ouvre-t-il sur 3 sourates qui disent le contraire ? Dans la mesure où les sourates sont rangées dans un ordre complètement étranger à celui de leur rédaction, on mélange allègrement la période médinoise et la période mecquoise, pourquoi ne pas mettre au début du livre la plus importante partie de son message ?
Prenons quelques instants pour considérer que c’est peut-être exactement ce qui a été fait : les premières sourates correspondent bel et ben au message principal du texte. Et une telle idée a de quoi faire peur, bien sûr. Raison pour laquelle elle n’est jamais regardée en face.

Combien d’occurrences pour :

— Châtiment/châtier : v4, v16, v21, v56 (deux fois), v77, v88, v91, v105, v106, v128, v129, v176, v177, v178, v181, v188 (deux fois), v191. 19 occurrences

— Craignez Allah : v50, v102, v123, v130, v131, v198.

— (Allah met en garde contre lui-même): v28, v30

— Punition/punir : v4, v10, v11, v11.

— Feu / enfer : v12, v162, v197

— Ignominie : v154, v192, v194.

— Avillissement : v112, v178

— injuste : 57, v86, v94, v128, v140, v151, v192.

— Aime/amour :

« Allah aime… » v31, v76, v134, v146, v148, v159,

« Allah n’aime PAS… » : v32, v57, v140,

(vous les aimez, ils ne vous aiment pas (à propos des mécréants) v119

Alors, le Coran est-il violent ?

31 réponses
  1. Pheynes
    Pheynes dit :

    « Prenons quelques instants pour considérer que c’est peut-être exactement ce qui a été fait : les premières sourates correspondent bel et ben au message principal du texte. Et une telle idée a de quoi faire peur, bien sûr. Raison pour laquelle elle n’est jamais regardée en face. »

    #BiaisDeConfirmation

    Répondre
    • Acermendax
      Acermendax dit :

      On parle de biais de confirmation lorsqu’il y a une tendance à ignorer les éléments cognitifs qui vont à l’encontre d’une thèse.
      Trouvez-vous des éléments littéraux dans ce texte à opposer à cette conclusion ?

      Répondre
      • Pheynes
        Pheynes dit :

        Le fait que vous ne prenez aucunement compte de l’ensemble du corpus de textes islamiques, ni d’une quelconque méthode d’analyse. Une exégèse des sourates 1 & 2, c’est a minima 600 pages pour un travail sérieux, et il s’agit d’un travail conduit par des docteurs en Études Islamiques.

        À part fanfaronner en disant « regardez, il y a le verbe « tuer » dans le Coran », je ne vois pas bien ce que vous essayez de démontrer.

        Répondre
        • Pota
          Pota dit :

          « Le fait que vous ne prenez aucunement compte de l’ensemble du corpus de textes islamiques ». Argumentum a silentio
          « Une exégèse des sourates 1 & 2, c’est a minima 600 pages pour un travail sérieux » Qui décide de cela et avec quels arguments?
          « et il s’agit d’un travail conduit par des docteurs en Études Islamiques. » Argument d’autorité.
          « À part fanfaronner ». On est pas loin de l’argumentum ad hominem.

          Et la démonstration est celle que la violence de certains mouvement intégriste peut s’expliquer avant tout par la simple lecture du Coran.

          Répondre
          • Pheynes
            Pheynes dit :

            “Argumentum a silentio”

            —Il faut bien distinguer deux choses :

            *La simple expression d’un doute vis-à-vis de l’absence de preuve, qui n’est pas un raisonnement fallacieux.
            *Un vrai argumentum a silentio qui tente (ou feint) de considérer ce silence comme une « preuve » de l’ignorance de l’interlocuteur.
            (Wikipedia: Argumentum a silentio).

            Je ne dis pas que Mendax ne le sait pas, je dis qu’il n’est pas honnête dans son analyse en décidant d’ignorer ce corpus qui est, dans sa globalité, très important dans l’Islam. Un exemple tout bête, le mois de jeûne et les quatre mois saints sont évoqués dans le Coran, mais ils sont désignés dans les ahadiths. Ou encore, il est question du statut des esclaves dans le Coran; dans les ahadiths, le statut « moral » de l’esclavage est remis en cause par Muhammad.

            “Qui décide de cela et avec quels arguments?”

            Des types qui passent leur vie à étudier les lettres et/ou l’Islam. J’ai jamais vu d’exégèse plus court que ça.

            “Argument d’autorité.”

            Je ne parle pas du titre en lui-même, mais des connaissances associées.

            “Et la démonstration est celle que la violence de certains mouvement intégriste peut s’expliquer avant tout par la simple lecture du Coran.”

            Actuellement, les discours intégristes sont alimentés par des ahadiths et des versets du Coran sélectionnés, en ignorant les autres (notamment ceux qui régissent le droit à tuer, ou encore ceux qui précisent qui sont les « infidèles » ou les « méchants » évoqués dans le Coran), mais jamais du Coran seul, ce qui réduit la démarche de Mendax à de la simple poudre aux yeux de ceux qui ne connaissent pas le dogme islamique.

            Quelques articles réellement pertinents sur le sujet:
            * http://www.nytimes.com/aponline/2015/01/10/world/middleeast/ap-ml-the-debate-in-islam.html
            * http://www.nytimes.com/2015/01/09/world/europe/raising-questions-within-islam-after-france-shooting.html
            * http://www.economist.com/blogs/erasmus/2015/06/islam-violence-and-west

          • Pota
            Pota dit :

            Concernant l’argumentum a silentio, je me suis apparemment trop avancé.
            Comme vous dites: « Je ne dis pas que Mendax ne le sait pas, je dis qu’il n’est pas honnête dans son analyse… »
            C’est en réalité un argumentum ad hominem, merci de le préciser.
            Je ne vois aucune expression d’un doute dans la phrase affirmative suivante: « Le fait que vous ne prenez aucunement compte de l’ensemble du corpus de textes islamiques, ni d’une quelconque méthode d’analyse. » Vous présentez d’ailleurs ça comme un fait.

            « Des types qui passent leur vie à étudier les lettres et/ou l’Islam. J’ai jamais vu d’exégèse plus court que ça. » Vous avez donc répondu à la moitié de ma question, j’attend la réponse à la partie la plus importante maintenant, car présenté comme ça, on pourrait croire à un argument d’autorité.

            « Je ne parle pas du titre en lui-même, mais des connaissances associées. »
            Je maintiens qu’affirmer qu’un travail sérieux sur le sujet ne peut être mené que par des « docteurs en Études Islamiques » est un argument d’autorité, quand bien même vous feriez référence à certaines connaissances qu’ils sont à vous entendre, les seuls à pouvoir posséder.

            Je vous invite à relire ma phrase: « Et la démonstration est celle que la violence de certains mouvement intégriste peut s’expliquer avant tout par la simple lecture du Coran. »
            Qui n’est en rien contredite par les autres éléments explicatifs que vous apportez.

            « ce qui réduit la démarche de Mendax à de la simple poudre aux yeux de ceux qui ne connaissent pas le dogme islamique. »
            Est-ce un argumentum a silentio (car Mendax ne parle pas de la totalité du dogme islamique) ou un argumentum ad hominem cette fois?

  2. amron
    amron dit :

    On ne peut faire des explications du coran si on ne lit de sa langue arabe car même si on essayer de faire une bon traduction à une langue vous échouez et tant que tu n a pas lit en langue arabe vous perdez beaucoup de signification des mot et des lettres et leur relation entre eux et la place d une aya par rapport a l autres

    Répondre
    • Acermendax
      Acermendax dit :

      Cet argument. Toujours cet argument…
      Vous êtes en train de me dire qu’on s’est gouré en traduisant le Coran dans toutes les langues ? Parce que je vous signale que le problème est le même en Anglais.
      Les traducteurs choisis par les autorités saoudiennes en l’an 2000 se sont donc trompés ?

      Répondre
      • Cypri3n
        Cypri3n dit :

        Si les autorités saoudiennes ont validé une traduction correct du Coran, alors pas de problèmes, cependant l’argument relevé par amron n’est pas vain. En effet, l’arabe est une langue complexe, bien différente de nos langues européennes. Dès lors, la traduction, d’une idée, d’un concept peut s’avérer très ardue. Il est donc plus que probable, pour ne pas dire certain, que des traductions erronées du Coran (même de bonne foi) circulent sur le Net .

        Répondre
        • Acermendax
          Acermendax dit :

          Je répète : je me suis systématiquement reporté à la version officielle traduite par le Royaume saoudien.

          Répondre
          • Pheynes
            Pheynes dit :

            C’est faux, je la possède et j’ai cherché des versets cités: La traduction n’est pas la même.

            Une simple recherche sur le verset 3:50 (au hasard) tel que cité dans l’article le montre: http://bit.ly/1ffunOa

            En utilisant alexa.com (site de référence pour ce genre de statistiques), on apprend aussi que le site coran-en-ligne.com, présenté dans l’avant-propos, n’est absolument pas le plus populaire de france (#29’219 en France). Il s’agit en réalité de yabiladi.com (#856 en France).

            Sans parler du, dans le même avant-propos, prétendu verset 9:17 qui n’a rien a voir avec ce qui est cité. Enfin, un verset similaire existe dans la sourate 54, et il est sujet de « mémorisation » et pas de « compréhension ».

          • Acermendax
            Acermendax dit :

            Vous défendez donc l’idée que le Coran est le message de Dieu et qu’il n’a pas souhaité le rendre facilement compréhensible. Vous rendez implicitement Allah coupable des mauvaises interprétations qui ont été rendues possibles par cette manière de ne pas rendre le texte compréhensible. Êtes-vous confortable avec cette idée ?

          • Pheynes
            Pheynes dit :

            — Vous défendez donc l’idée que le Coran est le message de Dieu

            J’ai pas compris.

            — et qu’il n’a pas souhaité le rendre facilement compréhensible

            C’est bien pourquoi il est reconnu comme un texte d’une grande complexité et avec un grand niveau de détail jusque dans la littérature arabe non-islamique.

            — Vous rendez implicitement Allah coupable des mauvaises interprétations qui ont été rendues possibles par cette manière de ne pas rendre le texte compréhensible. Êtes-vous confortable avec cette idée ?

            Alors, on va se servir d’un hadith pour justifier ça:

            source: academia.edu

            « Beware!
            The people of the Book before were split up into seventy-two sects, and this community will be split into seventy three: seventy-two of them will go to Hell and one of them will go to Paradise, and it is the majority group. »

            Les musulmans comptent sur le bon sens pour différentier les bonnes interprétations des mauvaises.

            Quand on considère que les cinq plus gros groupes islamistes (Da‘esh, Al-Qaeda, Hezbollah, Boko Haram, Al-Shabab) regroupent 0.014% à 0.02% (suivant les estimations) des musulmans du monde, en dégoûtant la plupart des autres*, ça marche pas trop mal.

            * c.f. le nombre astronomique de fatwas issues durant les 10 dernières années contre les groupes islamistes armés et leurs exactions contre musulmans ou non-musulmans, notamment la « Lettre à Al-Baghdadi » et les nombreuses fatwas d’Al-Azhar, au Caire, contre Da‘esh, Al-Qaeda, etc…

          • Acermendax
            Acermendax dit :

            Visiblement vous n’avez pas souhaité comprendre ma remarque, ce en quoi vous réagissez exactement comme je m’y attendais. Donc je reformule :

            Allah fait descendre un texte en sachant qu’il sera mal compris et qu’il sera utilisé pour justifier (voire pour commettre) des massacres. Notez comme d’autres textes, par exemple le code civile, sont exempts de ce genre de défaut catastrophique. Et si vous refusez de voir cela, permettez que je juge mon humble contribution à lire le Coran tel qu’il existe d’autant plus utile.

          • Pheynes
            Pheynes dit :

            — Notez comme d’autres textes, par exemple le code civile, sont exempts de ce genre de défaut catastrophique.

            Quote:
            — Quand on considère que les cinq plus gros groupes islamistes (Da‘esh, Al-Qaeda, Hezbollah, Boko Haram, Al-Shabab) regroupent 0.014% à 0.02% (suivant les estimations) des musulmans du monde, en dégoûtant la plupart des autres*, ça marche pas trop mal.

            — Et si vous refusez de voir cela, permettez que je juge mon humble contribution à lire le Coran tel qu’il existe d’autant plus utile.

            Et comme aucun musulman ne le lit, en fait. Les seuls musulmans qui prennent le Coran sans les ahadith sont les Coranistes, et le « débat » quand à leur statut de musulman est si ils font bid‘ah (innovation qui modifie négativement les valeurs de l’Islam) ou si ils font juste kufr (il s’agirait d’une croyance distincte).

            Si votre but est de pointer du doigt l’obscurantisme religieux, il va falloir jouer avec le même matériel qu’eux pour montrer soit qu’ils ont une légitimité religieuse (ce que personne à part eux-même ne pense), soit montrer qu’ils ont tort. Vous choisissez le premier, très bien, au moins faites le boulot correctement.

          • Acermendax
            Acermendax dit :

            En quoi cela fait-il du Coran un texte différent de celui que je critique ? En quoi vos commentaires réfutent-ils que le Coran par lui-même est un texte qui conduit à des comportements immoraux ?
            Pardonnez-moi,je critiquerai peut-être les hadith plus tard, mais pour le moment si vous le voulez bien, répondez à mon propos plutôt que de faire de la théologie en m’expliquant que les « coranistes » ne sont pas musulmans… Parce qu’à vrai dire je m’en moque un peu. Encore une fois : je m’intéresse au texte tel qu’il existe.

          • Pheynes
            Pheynes dit :

            — je m’intéresse au texte tel qu’il existe

            Sauf que tous ceux qui tuent au nom du Coran ne le lisent absolument pas comme vous le faites, ce qui dénue l’exercice de son intention initiale.

            En plus de quoi, vous pourriez étudier le texte d’un oeil plus analytique et complexe, montrer les dérives possibles et les garde-fous qui existent dans tout le corpus islamique (vu que, encore une fois, le Coran n’est quasiment jamais pris indépendamment du reste). Au lieu de ça, vous nous expliquer que Da‘esh est un groupe tout à fait islamiquement correct, point de vue on ne peut plus singulier s’il en est. Vous pourriez au moins ajouter un tag « Antithéisme ».

          • Acermendax
            Acermendax dit :

            A-t-on le droit de lire le texte depuis un paradigme non-théiste et dire le plus honnêtement du monde ce que l’on comprend du texte ?
            Ne pensez-vous pas que cela donne l’occasion aux « vrais musulmans » et en particulier à ceux qui prétendent connaître ET comprendre les textes de mieux voir, peut-être, à quelles questions ils doivent accepter de répondre pour que nous vivions tous en bonne intelligence ?

            À tout prendre, j’aimerais avoir tort : que le Coran et l’Islam dans son ensemble soit une religion de paix, que tout le monde s’en rende compte et que plus jamais on n’assiste à une exécution au cri de « Allah est grand ». J’aimerais beaucoup que ce soit le cas.
            Pardonnez-moi : j’ai des doutes.

          • Pheynes
            Pheynes dit :

            — A-t-on le droit de lire le texte depuis un paradigme non-théiste et dire le plus honnêtement du monde ce que l’on comprend du texte ?

            De l’avant-propos de l’article débutant la série:

            — Nous nous demanderons si une lecture littérale promeut une idéologie pacifique ou au contraire un prosélytisme armé, toujours en considérant que le texte doit pouvoir se défendre lui-même

            Donc implicitement, prosélytisme armé fait par des musulmans. Ce serait bien d’essayer de réellement voir ce qu’ils voient, au lieu de choisir ce qu’on décide de voir.

            — Ne pensez-vous pas que cela donne l’occasion aux « vrais musulmans » et en particulier à ceux qui prétendent connaître ET comprendre les textes de mieux voir, peut-être, à quelles questions ils doivent accepter de répondre pour que nous vivions tous en bonne intelligence ?

            Ah mais ils y répondent. Quand je pose des questions compliquées sur l’Islam, la première réponse que j’obtiens (tant IRL que sur des plate-formes comme reddit) est « va voir un sheikh ». Et généralement, leurs avis provoquent un certain consensus, au moins à l’échelle de leurs communautés respectives.

            https://en.wikipedia.org/wiki/List_of_fatwas#Fatwas_against_terrorism.2C_Al-Qaeda_and_ISIS

            Voici une liste des plus grosses fatwas issues contre le terrorisme et le prosélytisme armé. La plus populaire, Fatwa on Terrorism, est signée par Muhammad Tahir-ul-Qadri, un gros bonnet des fatwas au Pakistan, et John Esposito, un Américain qui « pèse autant dans le game » en Occident.

            https://en.wikipedia.org/wiki/Islamic_State_of_Iraq_and_the_Levant#Islamic_criticism

            Annexe, spécifiquement contre Da‘esh.

            https://www.reddit.com/r/islam/wiki/jihad_2

            Une réponse à une question toute bête, écrite par des musulmans sur une plateforme plus populaire, bien moins académique donc.

            — À tout prendre, j’aimerais avoir tort : que le Coran et l’Islam dans son ensemble soit une religion de paix, que tout le monde s’en rende compte et que plus jamais on n’assiste à une exécution au cri de « Allah est grand ». J’aimerais beaucoup que ce soit le cas.
            Pardonnez-moi : j’ai des doutes.

            Si le Coran règle les interdits, les ahadiths gèrent une bonne partie des valeurs morales amenées après la récitation du Coran. Exemple: Le Coran légifère sur le statut des esclaves/serviteurs (traduction ambiguë), mais les ahadiths précisent que Muhammad voulait la fin de l’esclavage. Ainsi, les musulmans ont un droit donc ils ne devraient, selon leur Prophète (qui fait office d’autorité religieuse suprême, 7:158), pas user.

            Lisez tout, et jugez après. Si on ne sait pas situer Moscou, on ne lit pas Tolstoï.

          • Acermendax
            Acermendax dit :

            Je vais quand même continuer ma lecture parce que je ne suis pas très impressionné par l’accommodationnisme théologique qui consiste à toujours trouver dans les textes pile la bonne réponse qu’on espérait y trouver moyennant un petit exercice d’interprétation à géométrie variable que je veux bien croire (ce sera ma seule concession) de bonne foi, mais sans que cela en fasse un instrument de vérité… au contraire.

          • Pheynes
            Pheynes dit :

            Ou sinon, peut-être que c’est vraiment comme ça, faudrait vérifier. Le caractère arrêté de votre réponse, malgré votre admise ignorance du sujet, me laisse à penser qu’on trouve dans votre démarche plus de dogme que d’esprit critique.

          • Acermendax
            Acermendax dit :

            J’aime votre manière de parler du « dogme » comme d’un défaut. Je trouve ça très bien de votre part !

          • Pheynes
            Pheynes dit :

            Vous pensiez que j’étais musulman ? Ce n’est pas le cas, je sais simplement prendre la perspective de quelqu’un d’autre, étudier ses textes, comprendre ses raisons de croire, etc… Au lieu de pointer du doigt depuis mon piédestal moral et intellectuel.

          • Acermendax
            Acermendax dit :

            Dixit celui qui depuis son « piédestal intellectuel et moral » d’érudit (je veux bien croire que c’est le cas) décourage fortement une lecture critique d’un texte qui demeure la source d’un dogme suivi par plus d’un milliard de personnes.

            A en juger par mon mésusage du mot « dogme » il y a 10 minutes,pensez-vous être à même de faire la leçon à tous ceux qui veulent comprendre d’abord ce qu’il y a dans le texte avant d’écouter la jolie musique des prosélytes ?

          • Pheynes
            Pheynes dit :

            — décourage fortement une lecture critique d’un texte qui demeure la source d’un dogme suivi par plus d’un milliard de personnes

            Ah non, loin de là. Mais si le but est de « [se demander] si une lecture littérale promeut une idéologie pacifique ou au contraire un prosélytisme armé » (donc musulman, donc qui est loin de ne prendre que le Coran) MAIS tout en « tenant compte de leur contexte », on est dans la malhonnêteté intellectuelle pure.

          • Léopold Tartenpion
            Léopold Tartenpion dit :

            Pourquoi n’aurait-on pas le droit de lire Tolstoï si l’on ne sait pas situer Moscou?
            Est-ce du mépris envers les gens infortunément moins cultivés que soit? Ou bien pire, doit-on carrément leur interdire l’accès à la culture à ces incultes d’incultes?
            La mauvaise foi fera encore des ravages pour longtemps.

  3. Amron
    Amron dit :

    Lorsqu’Allah descend un texte fort en sachant qu’il sera mal compris de ce fait justifié des massacres
    c’est le probleme des gens qui devront faire l’effort pour comprendre le coran
    lisez le Surat « Al-Ankaboot »

    Répondre
  4. Léopold Tartenpion
    Léopold Tartenpion dit :

    Ca commence à devenir balèze les questions! J’avais « six-1= » Mais c’est pas des lettre qui existent dans les chiffres romains! :v
    Plus sérieusement, Ca ne choque personne de lire à tout bout de champs que ceux qui s’opposent à la parole de Dieu transmise par le coran sont des méchants, … Mais comment il peut y avoir opposition des juifs ou des chrétiens à un texte qui est en train d’être écrit? o.O
    Mais à part ça tout se tien puisque c’est le livre le mieux écrit au monde… Je ne vois rien qui contredise la logique.

    V100 « Ô les croyants! Si vous obéissez à un groupe de ceux auxquels on a donné le Livre, il vous rendra mécréants après que vous ayez eu la foi. »
    Donc, il est ici prôné le racisme? Il n’y a que les arabes qui soient de vrais musulmans, les autres ne seraient tout juste bons qu’à corrompre les bons musulmans?
    Intéressant…

    Répondre
  5. Flo
    Flo dit :

    Je trouve beaucoup de mauvaise foi dans les commentaires. J’aurrai aimer, sincèrement, trouver dans le coran les messages de paix et d’amour annoncés souvent. Pour l’instant, les 3 premiers sourates appelent d’avantage à l’intolérence envers les non croyans et pratiquants d’ autres confessions (carrément, il y est interdit de se lier d’amitié), appelant pratiquement à la haine, et les annoncant complètement indigne et promis de façon arbitraire à l’enfer éternel. (oui arbitraire, car la religion des gens n’ont jamais indiqués leurs valeurs humaines et le bienfaits qu’ils pouvaient apporté ou pas, en plus d’être bien dépendantes du milieu dans lequel on grandit et on est élevé. Quand à côté on y qualifie Allah de juste, déjà c’est incohérent. )
    Quand à la traduction remise en question…même si je passais 10 ans de ma vie à apprendre l’arabe, mon niveau dans cette langue serait très inferieur à un traducteur professionel, je doute que ce livre soit si inaccessible, et je doute que les traductions s’éloiugnent ne serai-ce qu’un petit peu du sens premier. Je doutes que la plupart des passage prometant l’ enfer à des gens non musulmans puissent être traduit d’une autre facons, pareille pour tout les passages ouvertement guerriers.
    Je vais continuer les articles de ce site sur le coran, en espérant, vraiment sincèrement, que la suite soit plus mesurée, mais déjà, dans les 3 premiers sourates, beacoup trop à redire, et j’ai pas parlé du sexisme ou d’autres trucs qui vont pas .

    Répondre
  6. FOLLET
    FOLLET dit :

    Je n’ai qu’une chose à dire : Sourate 43- Verset 23 : Vois tu celui qui prend sa passion pour sa propre divinité ? Et Allah l’égare sciemment et scelle son ouïe et son cœur et étend un voile sur sa vue. Qui peut donc le guider après Allah ? Ne vous rappelez vous donc pas ?

    Répondre
  7. LaDounia
    LaDounia dit :

    Chaque Message est adapté à l’époque et à ceux à qui il est destiné ; dans ce contexte, l’islam fut une révolution pour la tribu Quraysh au VIIe siècle. Un des membres de cette tribu qui ne se mêlait pas aux autres et qui passait de longues périodes, seul, dans le désert à chercher la Vérité, était prêt consciemment à transmettre un Nouveau Message. Il fallait traiter de la condition féminine qui était complètement dénigrée et non pas juste soumise dans cette tribu de guerriers chauvins ; il fallait également arrêter le commerce de l’idolâtrie, entre autres questions temporelles. Le Coran contient aussi des Vérités Éternelles telle : change toi ; Allah changera (Sourate 13 :11). L’idée que le Coran serait plus violent qu’une autre religion est aussi absurde que mesquine : le mal est toujours chez l’autre. Si le pétrole et les positions géopolitiques avantageuses se retrouvaient sous les pieds des bouddhistes, on nous rebattrait les oreilles quant à la violence prêchée par le bouddhisme. Il faut lire le Tantra du Kalachakra, la bible du bouddhisme tibétain, pour commencer à saisir qu’on retrouve partout le même combat.

    Le tantra du Kalachakra est tout sauf pacifiste car il prophétise et encourage de façon idéologique une guerre de religion sanglante entre bouddhistes et non-bouddhistes pour la domination du monde (mythe du Shambhala).
    http://www.trimondi.de/Kalachakra/dec.fr..htm

    D’après les calculs d’un logiciel, il y aurait plus de mots qui font référence à la destruction et à la tuerie dans la Bible que dans le Coran et en particulier l’Ancien Testament : 2.1% dans le Coran ; 2.8% dans le Nouveau Testament et 5.3% dans l’Ancien Testament. Je vous laisse le lien de l’article paru en septembre 2016 dans The Independent.
    http://www.independent.co.uk/arts-entertainment/books/violence-more-common-in-bible-than-quran-text-analysis-reveals-a6863381.html

    Personnellement, ça ne m’arrêtera pas d’aller chercher ce qui me parle dans l’Ancien Testament et de l’intégrer à ma propre synthèse, tout en restant farouchement opposée à l’état d’Israël. Mon conseil : allez chercher plus loin que des comparaisons qui n’ont pas lieu d’être afin de prouver que le Mal n’est pas chez vous.
    La Vérité comme objectif est plus noble et illimitée.

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.