Zététique de Terrain – Tronche en Live #22 (Nicolas Vivant)

Invité : Nicolas Vivant de l’Observatoire Zététique.

Emission enregistrée le 8 mars 2016.

Editorial

La zététique ne consiste pas à se jeter sur les gens pour leur interdire de croire dans les esprits, la télépathie ou le vaudou. Etre zététicien, ce n’est pas être un inquisiteur ni un Science Justice Warrior, un prescripteur de ce qu’il faut croire à quelle heure et dans quelle position. La zététique, c’est une méthode que l’on utilise pour distinguer le vrai du faux tout en s’efforçant de se rappeler qu’une vérité absolue ça n’existe que dans les compte de fée et les livres sacrés qui jugent la vie humaine moins importante que le respect d’un interdit alimentaire.


Par définition même, le zététicien ne peut pas être dogmatique et il doit donc douter a priori de ce qui est avancé. Mais le doute n’est pas une fin en soi, sinon autant appeler cela la religion du doute et établir que le dogme est de douter de tout, ce qui ne nous conduirait pas très loin. Le doute n’est qu’un outil dans notre attirail, un outil puissant et tranchant à manipuler avec précaution. Le but de la démarche est de dépasser le doute et d’aboutir à une opinion éclairée.

Or donc quand on vous dit qu’un cataplasme peut soigner une scoliose, que du nitrate d’argent combat les ulcères ou que l’astrologie peut prévoir les cracs boursiers, il s’agit de déclarations sur la manière dont fonctionne le monde, et ce sont des choses que l’on peut tester. La zététique consiste en cela : tester ces allégations. Décrire le phénomène attendu, construire un protocole permettant de vérifier si c’est conforme au réel. Et même mieux que cela, la zététique de terrain, c’est s’adresser à ceux qui pensent pouvoir prouver l’existence d’un phénomène extraordinaire ou franchement paranormal, et leur donner l’occasion de mettre ces idées à l’épreuve de l’expérimentation.

Jusqu’à preuve du contraire, tout ce qui affecte le monde dont nous faisons l’expérience est accessible à l’expérimentation scientifique, pourvu que l’on sache développer un protocole suffisamment subtil et prudent.

Et c’est un peu le travail de notre invité de ce soir. Il gère la préparation et l’exécution des expériences sur des phénomènes présumés paranormaux au sein de l’Observatoire Zététique, et il va nous raconter comment cela fonctionne… Bonsoir, Nicolas Vivant.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.