Synergologie ® : le débat n’aura pas lieu

C’est avec une certaine déception que nous annonçons l’annulation du débat sur la scientificité de la synergologie®. En effet, M. Turchet, après avoir oralement accepté la tenue d’un débat lors de la conférence du 29 septembre 2016, puis confirmé par la voix de sa directrice [1], a finalement préféré se désister.

Monsieur Turchet a conclu que nos demandes étaient déraisonnables et dignes d’un « harcèlement insidieux ». Nous laissons à chacun la possibilité de lire les courriels que nous lui avons adressés [2]. Au fond, nous ne souhaitions que voir des demandes scientifiques légitimes aboutir, et établir les règles d’un débat équitable pour chacun.

À plusieurs reprises nous avons demandé à M. Turchet de recadrer les échanges sur la préparation de ce débat et des demandes légitimes. Nous vous laissons seuls juges du niveau de harcèlement de nos requêtes :

  1. Le partage des documents, sources d’informations, les vidéos de conférences et les publications de M. Turchet qui étaient citées par lui ou les synergologues.
  2. Les rapports d’étapes des synergologues qui sont considérés comme de qualité et permettent de prouver la validité de la synergologie®.
  3. M. Turchet ayant refusé un débat dans des délais raisonnables (1 an), arguant que les preuves seraient disponibles à l’issue de ce délai, nous lui avons proposé de suspendre temporairement ses activités de formation dans les milieux judiciaires et médicaux. En effet, enseigner des pratiques dont la validité n’est pas prouvée nous semble peu déontologique au regard des conséquences possibles.
  4. Enfin, nous avons demandé à publier l’ensemble des mails afin que chacun puisse se montrer transparent dans ses démarches et propos.

 

Toutes ces demandes ont été refusées sans exception. Nous ne pouvons donc fournir les messages de M. Turchet mais uniquement nos réponses [2]. Bien entendu, il vous est parfaitement possible de les demander à M. Turchet (avec courtoisie et politesse), ceci étant laissé à sa discrétion. Nous serions ravis qu’il publie l’ensemble des échanges afin que chacun puisse se faire une idée.

 

*

*    *

*

 

Concernant les documents produits par les synergologues, M. Turchet nous a donné deux justifications à son refus. La première invoquait une absence de prise en compte des travaux de manière sereine. Or, nous sommes restés parfaitement cordiaux et avons abordé les écrits des synergologues avec le plus grand calme académique, mais non sans “sens critique”. Nous avons tenté d’expliquer à M. Turchet qu’il semblait difficile de pratiquer une rétention d’information tout en nous reprochant de rien connaitre des méthodes de la synergologie®. En vain.

 

La seconde justification, plus intéressante encore, affirmait en substance que le travail des synergologues était confidentiel. Ces informations seraient utilisées dans le but de commercialiser un logiciel. Bien entendu nous avons tenté de vérifier cette information. Nous n’avons pas trouvé de brevet/patente [3,4] concernant la production d’un tel logiciel. Par ailleurs, nous n’avons trouvé aucune clause signée par les synergologues concernant la non-communication de telles informations [5]. Il est parfaitement possible que certains synergologues aient signé un tel document, mais cela ne semble pas le cas de l’ensemble des quelques 200 synergologues.

 

En somme, l’indisponibilité des sources, mais surtout les raisons avancées, nous semblent problématiques, manquent de transparence et nous poussent donc à douter fortement de l’idée du secret industriel global. Bien entendu, nous invitons tous les synergologues, s’ils le souhaitent, à nous faire parvenir de tels documents ou leur rapport d’étape.

 

*

*    *

*

 

Malgré le désistement de M. Turchet, nous avons essayé d’ouvrir le débat avec l’un de ses directeurs de thèse, Monsieur Parisse. Celui-ci n’a pas souhaité répondre à notre invitation. Selon M. Parisse, ce débat n’aurait d’intérêt qu’après la production de suffisamment de données sérieuses et la démonstration par M. Turchet de la validité de son approche lors de sa thèse.

 

“La thèse de Mr Turchet est en cours de réalisation. Il s’attache dans cette thèse à faire ce que demandent Denault et collègues, c’est à dire réaliser un travail scientifique reproductible et démontrant la validité ou non des principes qu’il défend, en utilisant les méthodes classiques citées par Denault: validation Popperienne et Kappa de Cohen. […] Est-ce que Mr Turchet s’inscrira dans cette recherche (en faisant référence aux principes de publication scientifique de revues telles que Gesture), où échouera t il à démontrer la validité de sa méthode, une première réponse arrivera à la fin de sa thèse.”

 

Ceci implique que les preuves scientifiques n’existent pas encore. Une réponse qui détonne fortement avec les propos de M. Turchet et de ses collaborateurs qui affirment la validité scientifique de la synergologie® [6-8]. Les propos du directeur de M. Turchet vont même à contre-pied de la méthodologie que souhaite appliquer le fondateur de la synergologie®. Par exemple, M. Turchet voulait intituler le débat « Face à l’échec de l’expérimentation traditionnelle du langage corporel : réflexion sur les nouvelles voies de recherche« , allant de fait à l’encontre de la position publiée par Denault et al. (2015) [9] concernant la synergologie®. Par ailleurs, M. Turchet avait publié un article de blogue qui se voulait la réfutation de la publication de Denault et al. (2015)  [10].

Nous ne doutons pas de l’honnêteté des propos du directeur de thèse de M. Turchet qui nous semblent modérés, raisonnables et représentatifs de la suspension de jugement à l’égard de la validité de la synergologie®. Cependant, l’incohérence entre les propos de M. Turchet et de son directeur de thèse nous interpelle quant à la démarche que suivra M. Turchet. Le message de M. Parisse nous semble donc cohérent avec notre position qui consistait à demander, pour des raisons éthiques (voir la demande numéro 3), l’arrêt des formations dans l’attente de preuves tenant compte des critiques de Denault et al. (2015).

*

*    *

*

 

Comme vous le constatez, nous n’avons donc pas reculé, contrairement à ce qu’avait prédit la directrice de l’Institut de synergologie® [1], mais le débat a, semble-t-il, fait reculer M. Turchet. Au vu de ce refus, nous envisageons donc de réaliser une série d’articles sur la synergologie®, permettant d’expliquer notre point de vue sur la discipline, ainsi que les dangers potentiels liés à la pratique de la synergologie®. Toutefois, cet article de blogue n’est pas synonyme de fermeture quant à la possibilité de débattre publiquement ou d’échanger des documents.

 

 

Nicolas Rochat

Frédéric Tomas

 

________

  1. https://www.facebook.com/InstitutEuropeenDeSynergologie/posts/724379797711506
  2. PDF lettre mail
  3. http://bases-brevets.inpi.fr/fr/resultats-recherche-simple/1482427837026/result.html
  4. http://www.ic.gc.ca/opic-cipo/cpd/fra/recherche/resultats.html?query=Turchet&start=1&num=50&type=basic_search&newSearch=0
  5. licence pour les Synergologues juin 2012
  6. De Blois, N. Annabelle Boyer décode le langage nonverbal L’Écho de la Lièvre, 2013
  7. Gagnon, C. (s. d.-a). Langage non verbale, langage universel du corps la synergologie. Consulté le 2015-09-24, sur http://www.christinegagnon.ca/fr/synergologie/synergologie-et-science
  8. Bagoe, F. (s. ). Synergologie : une discipline critiquée ? Consulté le     2015-09-24, sur             http://www.ds2c.fr/blog/synergologie-une-discipline-critiquee.html
  9. Denault, V., Larivée, S., Plouffe, D., & Plusquellec, P. (2015). La synergologie, une lecture pseudoscientifique du langage corporel. Revue de psychoéducation, 43 (2), 427-457.
  10. http://philippe.turchet.synergologie.org/2015/06/10/la-synergologie-et-les-faits
4 réponses
  1. benjamin pitorre
    benjamin pitorre dit :

    La version moderne de « vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué » est « vendre une méthode scientifique avant de l’avoir prouvé »

    Répondre
  2. Heyrin
    Heyrin dit :

    Je suis moi aussi très déçu de l’attitude des synergologues. Passionné de langage non-verbal, je cherche toujours des mouvements validé scientifiquement.
    Pour l’instant, je n’ai lu que du Paul Eckman, donc bon… J’en suis pas bien loin. Mais c’est tellement un univers de charlo (regarde de travers le PNL)

    Répondre
  3. Dunaedine
    Dunaedine dit :

    Faire attention au fait que toutes les adresses emails impliquées sont visibles, toutes sont elles publiques?

    Répondre
  4. Lioss
    Lioss dit :

    Dommage, ça m’intéressait beaucoup. J’ai suivi une formation à la communication non-verbale dans le cadre de la pris en charge d’adulte autistes profond, et il n’a jamais été question de synergologie. Donc j’étais impatiente d’entendre ce débat, me disant que ça pourrait m’apporter un plus.

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.