Science, Pyramide et Pipeau – Tronche en Live #25

Invités : Dari de la chaîne Temps Mort, la blogueuse Irna, le blogueur Zegatt et Clément Dr en mathématiques.

Emission enregistrée le 19 avril 2016.

Editorial

Scoop ! Nous n’étions pas sur le plateau de Gizeh quand la première pierre de la Grande Pyramide fut posée. Comme vous, sans doute, nous n’avons pas assisté à la construction du Machu Picchu, perché dans les montagnes. Nous n’avons pas vu couler le Titanic, ou se dérouler la bataille d’Austerlitz. Nul ici ne fut témoin de la révolution française ni de l’extinction des dinosaures. Un seul d’entre vous a-t-il seulement jamais posé les yeux sur les Îles Galápagos ?

Cela signifie-t-il que nous ne savons rien sur ces événements ou sur ces lieux éloignés ? Si vous êtes tenté de répondre oui, alors vous vous condamnez vous-même à recommencer tout le travail des savants d’aujourd’hui et d’hier. Vous devrez calculer vous-même le diamètre de la Terre et sa distance à la Lune et au Soleil avant de pouvoir admettre le système héliocentrique. Mais il vous faudra encore retrouver par le calcul et l’expérimentation les règles par lesquelles on établit la température et la composition d’une étoile à partir du spectre de la lumière émise. Vous devrez voyager dans le monde entier pour vous assurer de l’existence de Tokyo, de l’Afrique et du kébab au coin de la rue Jeanne-d’Arc. Et pour ce qui est de Jeanne d’Arc vous la rangerez dans la fiction tant que vous n’aurez pas lu, sans l’aide d’aucun traducteur, la totalité des documents d’archive relatifs à son existence mais aussi les documents qui attestent ou questionnent l’authenticité de ces archives. Naturellement, il vous aura fallu auparavant dater avec certitude les documents et pièces archéologiques à l’aide d’appareils de radiométrie que vous aurez non seulement calibrés mais encore conçus vous-même sur la base des connaissances de physique et d’ingénierie que votre scepticisme absolu vous aura obligé à acquérir tout seul. Il va sans dire que vous aurez dû pour cela inventer le feu, la métallurgie et toutes les techniques permettant de fabriquer les outils nécessaires à la conception de ces machines extrêmement précises.

S’il vous reste du temps, vous pourrez disséquer toutes les animaux et les plantes que vous croiserez pour réapprendre par vous-même les sciences biologiques. Et une chose est sûre et certaine, jamais vous ne direz un traître mot sur la conception des Pyramide si vous n’êtes pas allé en Egypte.

D’un autre côté, si vous admettez que la science est en bonne partie cumulative, qu’elle est un ensemble de propositions cohérentes qui permettent de construire une vision du monde globalement fiable, vous pourrez en référer à la parole des experts. Vous pourrez dire qu’il est à peu près certain qu’un astéroïde tombé dans le Yucatan il y a 65 millions d’année à éradiqué un grand nombre d’espèces de plantes et d’animaux, même si vous n’y étiez pas. Vous pourrez vous appuyer sur les travaux de tous ceux qui vous ont précédé et se sont posé les mêmes questions que vous. Que vous soyez dans le Cantal, en Californie, à Calcutta ou à Caracas il vous suffira d’ouvrir un livre, une revue ou un document scientifique pour connaître les dimensions des Pyramides avec exactitude, l’emplacement et l’orientation des pièces archéologiques trouvées dans telle ou telle tombe, les diverses versions des traductions des cartouches et tout une multitude de faits que des gens intelligents ont interrogés avant vous pour établir des théories. Sans qu’il soit nécessaire de vous déplacer sur la Lune, vous pourrez jouir des connaissances rapportées par ceux qui s’y sont rendus.

Si vous êtes dans cette disposition d’esprit vous aurez alors l’humilité de ne pas prétendre réinventer l’eau chaude à chaque fois que vous ouvrez la bouche. Vous aurez alors un peu plus de considération pour le travail des anciens. Vous aurez sans doute une meilleure compréhension de la nature de ce qu’on appelle une « preuve scientifique », et nous reviendrons ce soir sur ce sujet avec Dari Beliakhov. Vous comprendrez comment on peut donner un âge à un édifice comme la Pyramide de Khéops, et Irna viendra nous l’expliquer. Vous serez en mesure de comprendre pourquoi ce qu’on appelle les pyramides d’Amérique n’ont finalement rien à voir avec les tombeaux géants qui bordent le Nil, et Zegatt viendra dans l’émission nous le montrer.  Vous disposerez d’un vaste corpus de connaissance grâce auquel vous pourrez vous protéger contre les illusions que peut produire le hasard et la rhétorique de ceux qui veulent vous manipuler, et c’est de cela que viendra nous parler notre quatrième invité, Clément.

C’est donc émission en quatre parties à laquelle nous vous convions ce soir.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.