Physique quantique & Charabia – Tronche en Live #12 (Julien Bobroff)

Editorial

« Personne ne comprend la Mécanique Quantique » disait Richard Feynman.


Bien souvent, tout ce que les gens savent ou croient savoir de la Quantique c’est que personne n’y comprend rien, que c’est contre-intuitif, étrange, exotique et mystérieux. La théorie atteint l’âge vénérale de 100 ans, et pourtant elle reste empreinte de mystère, comme si elle ne concernait pas le vrai monde de tous les jours, mais une arrière cuisine de l’univers, une sous-dimension, des coulisses incertaines que seule une science quasi-alchimique permet d’entrevoir à travers des brumes d’energie libre.

La réalité est en fait plus proche de ce qu’en disait Niels Bohr aux débuts de cette discipline.

« Ceux qui ne sont pas choqués quand ils rencontrent pour la première fois la théorie quantique ne l’ont probablement pas comprise »,

Alors oui, disons-le, les résultats de la physique quantique nous montrent un monde microscopique qui ne ressemble pas à celui des objets macroscopiques, les gros objets, ceux que nous voyons à l’oeil nu. Mais ça n’a rien de sorcier. Rien n’oblige la nature a se comporter comme Homo sapiens l’attend d’elle, et chaque fois que la science comprend quelque chose de nouveau, c’est en mettant de côté notre vision des choses intuitive et erronnée. Alors la physique quantique, c’est comme le reste, comme la théorie de l’évolution, celle des germes, ou encore la relativité : ça change la manière dont on voit le monde. Evidemment que ça change notre manière de voir le monde ! C’est à ça que ça sert !

Or il existe un “art d’accomoder le quantique à toutes les sauces” pour reprendre la formule de Richard Monvoisin (procurez-vous son ouvrage “Quantox”) et d’exploiter l’aura de mystère de cette branche de la physique pour défendre des thèses farfelues.

Dans un vertigineux exercice de l’analogie à outrance, des individus comme Deepak Chopra dressent ce constat : leur thèse fondée sur le pouvoir de la conscience sur la matière est étrange, bizarre et contre-intuitive, or la physique quantique semble étrange, bizarre et contre-intuitive, il faut donc que les deux soient liées !

Ta gueule, c’est quantique ?

Tentons de dissoudre le malentendu sur lequel d’aucuns construisent de lucratives entreprises de manipulation des personnes. Et pour y parvenir, nous avons avec nous un expert tout à la fois de la physique quantique et de la communication des sciences. Le professeur Julien Bobroff de l’Université Paris Sud est chercheur au Laboratoire de Physique des Solides à Orsay. Et il dirige l’équipe de recherche qui communique via le site www.vulgarisation.fr

3 réponses
  1. Le Roux Stéphane
    Le Roux Stéphane dit :

    Bonjour,

    Je constate que M. Bodroff a beaucoup de mal à définir l’énergie. Ce qui me semble normal, il est physicien, et l’énergie est plutôt une notion mathématique, un artefact mathématique de notre façon de faire de la physique.

    Tout d’abord, si vous souhaitez comprendre la notion d’énergie, je vous invite à contacter un mathématicien ou un physicien qui a étudié les travaux d’Emmy Noether. Je ne résiste pas à vous mettre en lien l’article wikipédia sur Emmy Noether : https://fr.wikipedia.org/wiki/Emmy_Noether
    Et sur le théorème de Noether : https://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9or%C3%A8me_de_Noether_(physique)
    Et histoire de faire un gros argument d’autorité sur la valeur de cette dame, à mes yeux la plus grande mathématicienne ayant existé : « ce théorème fut qualifié par Albert Einstein de « monument de la pensée mathématique » dans une lettre envoyée à David Hilbert en vue de soutenir la carrière de la mathématicienne ». A noté que David Hilbert n’a pas eu besoin d’Einstein pour voir la valeur de cette dame, et quand une mathématicienne est soutenue à la fois par l’un des plus grand mathématicien et l’un des plus grand physicien du XXème siècle… Ca vaut une bonne dizaine de médaille Fields. Fin de la parenthèse fanboyisme.

    Je n’ai moi-même pas étudié le théorème de Noether, mais je peux tenter de vous le vulgariser ; évidemment, vous devez prendre ce que je dis avec d’énorme pincette (et demander à des gens qui connaissent mieux le domaine que moi) : pour vulgariser à l’extrême, il dit que si les lois de la physique sont les mêmes au cours du temps, alors, quelle que soit les transformations qu’il subit, vous parviendrez à créer une grandeur qui va se conserver ; grandeur que vous pourrez nommer l’énergie. En fait, il dit même que pour toute symétrie de les lois physiques, vous trouverez une grandeur qui se conserve : l’invariance des loi dans le temps est associé à l’énergie, l’invariance des lois par translation (les lois sont les mêmes où que vous vous trouviez dans l’univers) est associée à la quantité de mouvement, et l’invariance des lois par rotation (les lois sont les mêmes quelle que soit la direction dans laquelle vous vous tournez) est associée au moment cinétique.

    Pour vulgariser un peu moins, il y a des hypothèses techniques dans le théorème, il faut que la physique soit décrite par un Lagrangien ou un Hamiltonnien, et le théorème explique clairement comment construire la grandeur qui se conserve à partir de la symétrie de l’opérateur.

    Evidemment, les physiciens ont d’abord trouvé des grandeurs qui se conservent bien avant le théorème de Noether. Mais avant Noether, cette conservation de l’énergie avait quelque chose de mystérieux ; après Noether, c’est une conséquence mathématique, une conséquence logique de notre façon de faire de la physique : c’est presque aussi dur à nier que de nier que 2+2=4 ; au niveau métaphysique (donc au niveau bullshit diront certains), ce n’est même pas lié à notre façon de faire de la physique, mais au fait que l’univers ne soit pas totalement chaotique et imprévisible (les objets de popent et ne dépopent pas complètement aléatoirement, par exemple).

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.