La physiopathie™

La physiopathie™ est une pseudo-médecine dérivée de la naturopathie, mais aussi une « marque déposée » le 14 mars 2016 à l’INPI par son co-inventeur le « philosophe, hypnologue et enseignant » (sur Internet) Loïc Chaigneau, 24 ans.

 

Marque déposée à l’INPI (dossier 4254814)

 

NB : le dépot INPI indique phytiopaPhie et pas phytiopaThie, mais le même individu parle bien de physiopaThie sur ses réseaux. Nous ne prétendons pas comprendre ce mystère.

 

 

Le dépôt de marque est une pratique que l’on retrouve notamment chez ceux qui cherchent à tirer profit de l’invention d’un concept qu’ils prétendent scientifique. Par exemple, la synergologie™. Personne n’a jamais déposé la marque « chirurgie » ou « oncologie » ou encore « gynécologie », « gériatrie », « pédiatrie », « endocrinologie », etc.

L’ensemble de ce qu’il est possible de savoir sur la physiopathie™ se résume aux écrits de son co-inventeur, et en particulier à son site internet.

Le co-inventeur de la physiopathie™ annonce sur son profil posséder un diplôme de naturopathe. Précisons que la naturopathie est une pseudo-médecine sans aucune formation reconnue par aucune institution et sans aucune validité scientifique et médicale. Sa pratique n’est validée par aucun protocole, il est donc formellement impossible de distinguer une bonne pratique d’une mauvaise. Le diplôme en question n’a, évidemment, aucune valeur.

La formation non scientifique du co-inventeur de la physiopathie™

 

Le pedigree de l’inventeur est loin des canons de la science. Fervent pratiquant de la Programmation Neuro Linguistique (PNL), il ignore ou feint d’ignorer qu’il s’agit d’une pseudo-science. Pour en savoir plus sur la PNL :

« Comme tous « les marchands de certitude », les praticiens de la PNL n’hésiteront pas à interpréter le moindre de nos comportements – de la même façon que les « gestuologues » – et à leur donner une signification psychologique, obligatoirement univoque. » (Christian Balicco)

 

Rappel sur la naturopathie

Par opposition à la médecine, la naturopathie ne fonde pas la grande majorité de ses pratiques sur l’expérimentation scientifique. La branche de la naturopathie que constitue la physiopathie™ s’inscrit dans ce cadre : elle n’a fait l’objet d’aucune publication scientifique, ni d’aucune publication tout court à notre connaissance.

Sur la naturopathie, elle-même une thérapie alternative manquant cruellement de bases scientifiques, voir cette source du Cercle zététique du Languedoc, où l’on apprend sur la naturopathie :

« Le véritable fondateur est Pierre Valentin Marchesseau (1911-1994). Ses sources : Hippocrate « théorie des 4 humeurs », Jésus Christ (Évangile apocryphe dit « de la paix ») et la tradition de soins naturels qu’utilisait le Christ pour rétablir la santé. Sa philosophie, le vitalisme, rassemble les 10 « agents naturels de santé ou techniques fondamentales », allant de l’hygiène nutritionnelle aux techniques vibratoires (couleurs, musique…) qui vont constituer la base de la pratique en naturopathie, le tout basé sur la théorie dite des « humeurs hippocratiques ». »

 

Que prétend faire la physiopathie™ ?

Le site, où le ‘physiopathe’ présente son travail et ses théories, annonce des concepts comme « thérapie psychique curative » ou « naturopathie évolutive », il est également question de biokinésie. Ces termes ne reçoivent jamais de définition se référant aux connaissances communes ni à aucune littérature scientifique.

La pratique de la physiopathie™ s’étend à la croyance dans la guérison par un « fluide magnétique » des mains du soignant, croyance qu’aucune analyse méthodique n’est jamais venu étayer et dont il convient de douter jusqu’à preuve du contraire. Parmi les techniques mises en avant sur le site :

« La Magnétologie : n’est autre que le recours à l’apposition des mains afin de traiter divers troubles physique ou psychique. Divers études, notamment sur les enfants prématurés, ont montré les bienfaits de cette technique. » (source)

 

Le physiopathe vend des « séances guidées » en clair des fichiers mp3 dont le contenu est censé vous aider à :

  • Vous débarrasser de vos acouphènes (37€)
  • Renforcer votre confiance en soi (29€)
  • Lutter contre l’insomnie (37€)
  • Perdre du poids (37€)

    Des fichiers mp3 à vendre pour vous soigner

Il vend 17,50 € un fichier pdf de « projet de naissance » indiquant aux parents un certain nombre de choses pour faire respecter leurs choix… On peut légitimement craindre qu’il s’agisse d’encouragements envers les parents qui désirent soustraire leurs enfants aux soins de la médecine scientifique. Espérons qu’il n’en est rien.

Le site annonce des « programmes en ligne » à partir de 99€ mais sans qu’il soit possible de trouver plus d’informations. Les consultations elles, démarrent à 65€. Toutes les captures d’écran faites sur le site datent du 26 septembre 2017.

Une pseudo-médecine caractérisée

Les pseudo-médecines communiquent généralement sur un mode testimonial en accumulant les anecdotes de clients satisfaits en lieu et place de publications scientifiques attestant de la réalité des résultats allégués. Avec l’inventeur de la physiopathie™, et en plus de la présence d’un livre d’or dont le but est évident, on franchit un cap, car avec lui l’anecdote personnelle du vendeur de thérapie tient carrément lieu de curriculum vitae

 

 

L’anecdote personnelle du ‘physiopathe’ en lieu et place de CV

 

 

Le co-inventeur, décidément peu avare de sa science, trouve le temps de mettre en ligne 160 vidéos sur Youtube. Il a l’occasion de donner des conseils sur la franc-maçonnerie, les surdoués, la politique, les philosophes, ou sur « Comment sauver son couple » (source).

Mais surtout, il vend (encore) des stages et des formations sur d’autres sujets qu’il prétend maîtriser (les tarifs ne sont pas toujours indiqués) :

  • Hypnose (& PNL)
  • Cri primal
  • Grossesse, accouchement, allaitement.
  • Phi-analyse
  • « Une autre conception microbiologique humaniste » (quoi que cela puisse vouloir dire)
  • « Nouvelle approche de la douance »

 

 

Il faut nécessairement être en présence d’un génie très impressionnant ou d’un fabuleux prétentieux.

 

Prudence

Dans de tels cas, on doit toujours se demander ce qui pourrait accroître l’emprise mentale du ‘soignant’ sur son patient. Ici on trouve un « contrat d’engagement et d’accord » dans lequel figurent 10 articles (comme les 10 principes de la naturopathie) et que vous pouvez télécharger sur ce lien.

 

L’article 8 précise que le praticien n’est qu’un accompagnateur, cela signifie qu’il décline toute responsabilité quant aux conséquences des choix de ceux qui choisiront cette ‘médecine’.

L’article 10 annonce que toutes les séances sont enregistrées, ce qui permet d’imaginer la pression que représente sur le patient l’existence d’archives de séances dirigées par un praticien manifestement en dehors de toute règle déontologique, et l’escalade d’engagement que cette pression peut produire.

 

 

Le danger des pseudo-médecines

On le voit, la physiopathie™ emprunte aux recettes qui font le succès des thérapies alternatives dont le principal pouvoir est d’impressionner par un vocabulaire hermétique pseudo-savant, et par des concepts creux qui maximisent la validation subjective des patients, c’est-à-dire leur croyance en dépit de l’absence de preuve.

Il faut évidemment fuir de telles pratiques qui ont vocation à gagner de l’emprise sur les patients en les éloignant des parcours de soin classiques de la médecine fondée sur les preuves. Le « contrat d’engagement et d’accord » que doit signer le client indique que le ‘travail’ de soin peut prendre 3 ans.

 

On notera la présence d’un « avertissement » sur le site, qui cherche à dédouaner toute responsabilité de la part du physiopathe au cas où des gens se mettraient à croire ses allégations.

Il a été démontré récemment que les médecines alternatives amputaient les malades d’années de vie, c’est un prix trop élevé pour le réconfort qu’apporte un langage bricolé d’un peu de pseudo-science et de spiritualité au rabais.

 

Au vu de ce qui a été présenté ci-avant, j’affirme donc que la physiopathie™ est une pseudo-médecine dont les allégations de soin sont totalement frauduleuses et de nature à tromper les patients sur la qualité du service qui leur est vendu. Cette mention demeurera jusqu’à preuve de l’efficacité spécifique de tout ou partie des soins prodigués par ce théoricien de la vente de produits à prétention thérapeutique qu’est le co-inventeur de la physiopathie™.

*********

NB : Le jour même de la parution de cet article, le site www.physiopathe.com fermait ses portes… Mais deux jours plus tard il était ouvert à nouveau…

___________________

 

Suivez ce lien pour lire le droit de réponse de Loïc Chaigneau

Suivez ce lien pour lire ma réponse à ce droit de réponse.
Acermendax.

33 réponses
  1. Moizi
    Moizi dit :

    Je suis très content de lire cet article, cela fait quelques temps que je suis Loïc Chagneau pour me moquer, notamment de ses vidéos sur le marxisme qu’il peut faire avec un type fort douteux Ernestodeupoinzero (pour qui la matière noire c’est l’amour et qui prétend avoir une théorie du tout, rien que ça, tout en critiquant l’esprit critique et se prétend un vrai sceptique) et donc j’avais cherché ce qu’était la physiopathie, mais sans succès, j’en ai donc déduis que c’était une connerie.
    Il a également fait une vidéo https://www.youtube.com/watch?v=lmJO-t6z3WA sur la zététique où il enchaîne les hommes de paille, pour ensuite finir par « on peut se soigner avec Proust » (autant que je puisse aimer Proust, ça me semble fort improbable) et bien sûr si on ose le faire remarquer là on se fait bloquer. (notons que Hegel a droit a une croyance aveugle de la part de Chagneau)

    Bref, il a beau avoir peu d’abonnés il a malgré un grand groupe de gens assez fanatiques avec lesquelles cette mise au point s’avère nécessaire. Cependant j’ai bien peur qu’ils ne voient là qu’un complot scientiste et contre-révolutionnaire comme le décrit si bien Chagneau dans sa vidéo.

    Répondre
    • Stemy
      Stemy dit :

      C’est assez ironique qu’il montre ouvertement sa volonté de se remplir les poches en déposant sa marque alors que la plupart des adeptes des médecines alternatives cherchent justement à fuir la cupidité de la médecine mainstream.

      Cependant, il est effectivement vain de tenter de convaincre les adeptes de leurs erreurs, parce que les biais cognitifs.

      Répondre
      • Moizi
        Moizi dit :

        Sauf que bien souvent ils vont quand même donner leur fric à quelqu’un d’autre, la médecine alternative ne se développe pas sans que quelqu’un y gagne financièrement.

        Répondre
  2. Osef
    Osef dit :

    Le document présenté comme « Marque déposée à l’INPI (dossier 4254814) » parle de physiopaPhie et vous de physiopaThie.
    Juste au cas ou ça ne soit pas volontaire.

    Répondre
      • Cyndia
        Cyndia dit :

        Je pense que c’est juste une erreur. D’après les screens que vous avez faits de son site, le co-inventeur de la physiopathie semble incapable d’écrire une phrase sans faute d’orthographe.

        Répondre
  3. Stef
    Stef dit :

    Sur les captures d’écran de l’INPI, la marque déposée est ‘PhysiopaPhie’ et non ‘physiopaThie’ comme indiqué tout au long de l’article.
    Une explication ?

    (ça ne remet bien entendu pas en cause le fond de ce très bon article)

    Répondre
    • Acermendax
      Acermendax dit :

      Un mystère de plus. Pourtant l’inventeur est le même qui vante la physiopathie sur son site. Avec un T

      Répondre
  4. Haristotote
    Haristotote dit :

    « Il a été démontré récemment que les médecines alternatives amputaient les malades d’années de vie »

    Non, il a été démontré (dans l’article en lien,) que dans le cas de malades du cancer, on guérissait mieux avec la voie médicale classique que les alternatives. Dire que la médecine alternative ampute de la vie, qu’elle tue quoi, c’est la hisser au même rang que la cigarette, prétendre qu’elle a des effets néfastes, alors qu’elle n’a juste pas assez d’effets bénéfiques. Pas très zététique tout ça.

    « c’est un prix trop élevé pour le réconfort qu’apporte un langage bricolé d’un peu de pseudo-science et de spiritualité au rabais. »

    C’est absolument pas à vous de juger de ça, peut-être que je suis autre chose qu’un bout de viande dont il faudrait rallonger l’espérance de vie. Peut-être que j’ai envie d’une relation unique avec mon soignant plutôt que de subir le formalisme machiniste de la médecine moderne. Peut-être que je préfère vivre moins longtemps, mais dans une relation « spirituelle au rabais » qui me rassure sur l’au-delà, plutôt que de chercher à rallonger ma vie de cancéreux par peur de mourir. C’est peut-être bête, peut-être que j’aurais pu me soigner, peut-être que les soins auraient empiré mon état, je ne sais pas, mais en tout cas ce n’est pas à vous de juger si le prix est trop élevé ou pas.

    Répondre
    • CauchySchwarzy
      CauchySchwarzy dit :

      Haristotote, est-ce que tu es d’accord avec la condamnation des personnes coupables d’abus de confiance ?

      Répondre
    • Robespierre
      Robespierre dit :

      Merci, j’espèrrais quand même lire un commentaire un peu positif et constructif. Notammen sur cette afirmation, qui n’est pas sourcée.
      Y a de très bonnes choses dans la zététique mais le dialogue n’est pas son fort. « C’est la science qui a raison ». Bon, ben ok, restez entre vous.

      Répondre
    • Tyrian
      Tyrian dit :

      C’est aussi à la société, car en attendant, on paie tous pour ce genre de conneries, car en général c’est à la société de récupérer les malades arrivés au stade terminal. A la société de s’occuper finalement de vraiment réduire les douleurs de la maladie et de gérer la fin de vie. A noté que beaucoup de gens se font arnaqués par ces propos, car ils cherchent réellement la guérison. J’ai connue quelqu’un qui a vraiment cru à ces trucs, elle cherchait la guérison. Elle est morte à cause de cette pseudo relation, manipulée par un charlatan.

      Donc autant votre premier paragraphe soulignant une déformation de l’étude est juste, autant le dernier est juste une démonstration du mal que provoquent ces pseudos-médecines, vous êtes totalement aveuglé par tout cela.

      Répondre
    • Xavier Combelle
      Xavier Combelle dit :

       »
      « Il a été démontré récemment que les médecines alternatives amputaient les malades d’années de vie »

      Non (…)
       »

      Selon eux, les patients qui optent pour le seul recours aux remèdes alternatifs ont jusqu’à cinq fois plus de risque de mourir que les patients qui se soumettent aux traitements classiques contre le cancer

      Si tu meurs, tu n’es pas amputés d’années de vies ? Les personnes qui n’ont recours qu’aux remèdes alternatifs le font en général parce qu’elles pensent qu’elles ont une meilleure chance de survie que via la médecine traditionnelle.

      Répondre
  5. Nicolas
    Nicolas dit :

    Cela fait beaucoup de peut-être …
    Je serais tout a fait d’accord avec vous si toute séance de pseudo-médecine commençait par les mots suivants :
    « Bonjour, tout ce que je vais maintenant vous dire, et vous prescrire, n’est basé sur aucune preuve, et toute efficacité de ma thérapie ne pourra s’expliquer que par un effet placebo particulièrement efficace sur vous.Sachant cela, je suis ravi de discuter avec vous pendant de longues heures en échange d’une rémunération conséquente ».
    Il est possible que certaines personnes sachent que ces médecines alternatives ne soignent absolument pas, mais il ne s’agit pas de la majorité de leurs clients.

    « Dire que la médecine alternative ampute de la vie […] prétendre qu’elle a des effets néfastes, alors qu’elle n’a juste pas assez d’effets bénéfiques »
    Sauf que ces médecines alternatives sont très souvent prises à la place de vrais soins, et non en complément. Par conséquent, si vous mangez de la racine de gingembre plutôt que de subir une chimiothérapie pour soigner votre cancer, vous mourez bien. La croyance en votre pseudo-médecine n’aura pas un résultat neutre, vu qu’elle vous aura détourné du seul traitement efficace connu.

    Répondre
  6. Korydween
    Korydween dit :

    @Haristotote Si vous savez que ce genre de pratique n’est pas de la médecine, n’a que très très très peu de chances de soigner car ne sont basées sur aucune connaissance médicale moderne mais faites ce choix en toute connaissance de cause, alors c’est effectivement votre vie et vous décidez de comment la mener.
    Le problème se pose lorsque des patients croient sincèrement qu’ils ont autant ou plus de chance de guérison avec ce genre de pseudo-science qu’avec la médecine « conventionnelle » et délaisse cette dernière pour chasser des chimères. Dans ce cas oui, une année de vie est beaucoup trop cher pour ne pas faire l’effort d’informer les gens et d’exercer son esprit critique.

    (Acermendax, je ne parviens pas à répondre directement à un commentaire, le captcha ne fonctionne pas bien. Il me sort des « time limit is exhausted ». ça me faisait pareil sur un article précédent. Ça marche pour un nouveau commentaire, mais pas pour répondre. )

    Répondre
  7. gabygaby
    gabygaby dit :

    « Personne n’a jamais déposé la marque chirurgie ». Ok donc je peux ouvrir mon cabinet de chirurgie ? Ah non…

    Ça nous amène au contre argument de tout cet article. La médecine est aussi mercantile. Même la science se vend et ne vie pas que d’amour et d’eau fraîche. Mais aussi les avocats et les défenseurs des droits de l’homme font payer leurs bons offices. Et ne sous estimez pas le poids du mot mercantile, car cela va du corporatisme poujadiste jusqu’aux lobbys en passant par la corruption. Comment ne pouvez vous pas êtres au courant, est ce que vous regardez les infos, allez vous chez le médecin, le pharmacien ?

    Une seconde remarque sur le défaut d’étude scientifique. Oui certes. Mais chaque fois que vous dites ça on croit comprendre qu’il n’y a pas d’étude à dessein, par volonté d’obscurantisme. Or ce n’est pas nécessairement le cas de toute cette pseudo-sphère que vous honnissez. Le truc c’est que tout bêtement 99,9% du PIB va vers les activités dites conventionnelles.

    Répondre
    • Stemy
      Stemy dit :

      Non, vous n’avez pas compris. Chaque fois que quelqu’un pratique la physiopathie, ce sont des sousous qui vont dans la poche de son créateur, aucun rapport avec la rémunération pour un travail. D’ailleurs, comment expliquez-vous qu’on écrive «chirurgie» et pas chirurgie ™» ?

      Je me permettrai également d’ajouter que les labos/praticien de médecine «alternatives» vendent aussi leurs services et sont donc au moins aussi mercantiles que la médecine traditionnelle. Si vous leur prêtez des intentions purement philanthropes, vous vous faites des illusions.

      Au passage, bravo pour l’argument du complot, à moins que vous ne citiez vos sources qui démontrent qu’effectivement, ceux qui collent l’étiquette pseudoscience sont corrompus.

      Répondre
      • Robespierre
        Robespierre dit :

        Parce que la médecine traditionnelle occidentale est philanthrope ? HAHAHA. Non. Une médecine philantrope veillerait à votre bonne santé sans avoir besoin de se soigner. Là on serait dans la prévention et peut être un peu plus dans la philantropie. Mais le Domiprane c’est pas philantrope bordel.

        Répondre
  8. Korydween
    Korydween dit :

    @gabygaby: Non vous ne pouvez pas ouvrir votre cabinet de chirurgie si vous n’êtes pas chirurgien parce que ça serait une pratique illégale de la médecine. Un chirurgien, lui, le pourrait. D’ailleurs il existe des cabinets de chirgurie privés (chirurgie esthétique, chirurgie dentaire…). Le problème du dépôt de marque est qu’aucune autre personne, même avec la même « formation », ne pourrait se réclamer de la physiopat/phie. Vous trouvez ça normal? 

    Et je ne vois pas en quoi le mercantilisme est un contre-argument de tout l’article. Il ne me semble pas que Mendax appelle à la prudence parce que le monsieur fait payer des prestations. Il le fait parce que le monsieur fait payer des prestations qui n’ont jamais été démontrées efficaces en clamant qu’elles le sont. Ceci se rapproche dangereusement de l’escroquerie (volontaire ou non, j’accorde le bénéfice du doute au monsieur quant à son honnêteté).

    Ce qui m’amène à ma réponse à votre troisième point: ne pas confondre « aucune étude scientifique n’est venu étayer cette croyance » avec « aucune étude scientifique n’a été effectuée pour prouver ou non cette croyance ». En Science, il est impossible de prouver que X n’existe pas. Au mieux peut-on dire qu’après des années de recherche et d’études sérieuses et rigoureuses on n’a toujours pas trouvé X et donc on peut raisonnablement croire que X n’existe pas. Concernant la physiopat/phie, il n’y a en effet aucune étude. D’un autre côté le terme existe depuis 1 an, on peut difficilement blamer qui que ce soit. Cependant concernant la naturopathie dont le monsieur se réclame, des protocoles ont été mis en place afin de tester la validité de ses principes fondateurs, et aucun n’a fourni de résultat permettant de dire « oui ça marche ». Du coup, il est raisonnable de penser que ça ne marche pas.

    Répondre
  9. mouarfff
    mouarfff dit :

    Évidement que c’est pas de la médecine et qu’il bon de critiquer ces pratiques…

    Mais l’errance medicale, l’élitisme corporatiste et scientifique et la déshumanisation des actes médicaux et de la prise en charge des malades est largement a remettre en cause et cause peut être plus de mal que ces par arnaqueurs caricaturaux qui, bien souvent n’arnaquent que ceux qui ont les moyens et a probablement moins d’impact que les problèmes liés a la pratique de la médecine elle meme. car ce n’est pas pris en charge par la CMU…

    Répondre
  10. Thibault
    Thibault dit :

    Le site physiopathe.com semble ne plus être en ligne… Coincidence ou temporaire ?

    Pour ma part, je viens de regarder en entier la vidéo critique de la zététique (par ce mr. Chaigneau), c’est en effet une montagne d’approximations menant à tout et n’importe quoi (sans parler de la théorie du complot qui pointe). Aucune nuance, même entre relativisme et relativisme absolu…

    Répondre
  11. CauchySchwarzy
    CauchySchwarzy dit :

    Est-ce que quelqu’un peut m’éclairer ? Je me pose des questions sur l’ostéopathie. La zététique dit que c’est de la pseudo-science, la page wikipédia donne des origines à la pratique qui vont dans ce sens mais en même temps la pratique semble très répandue. Par exemple, dans de nombreux sports, les coachs conseillent d’aller voir des ostéopathes en cas de blessure. J’ai aussi des amis qui vantent les bienfaits de cette pratique. Que dois-je leur répondre ? Est-ce que c’est du placebo, comme l’homéopathie ou le sujet de cet article, ou est-ce que les manipulations apportent vraiment des effets thérapeutiques même si à la base, les manipulations n’ont pas été établies par un processus scientifique ?

    Répondre
    • Acermendax
      Acermendax dit :

      Le CORTECS travaille sur la question. 3 rapports sont prévu sur 3 types d’ostéopathies.
      Le 1er rapport sur l’ostéopathie crânienne est sorti : Zero effet spécifique. Pur placebo.

      Le deuxième portera sur l’ostéo viscérale. Le infos que j’ai vont dans le même sens.
      Enfin viendra l’ostéo vertébrale qui semble offrir quelques effets, là encore sur la base des infos officieuses dont je dispose.
      Le succès populaire d’une thérapie, même parmi les professionnels n’est pas gage de validité scientifique. Cela est connu, il reste à ce que chacun comprenne ce que cela implique et ce qu’il faut faire pour réellement évaluer les effets thérapeutiques des soins.

      Répondre
  12. Robespierre
    Robespierre dit :

    Mouais, c’est un peu gratuit, pas très constructif, jamais ouvert d’esprit, jamais dans la collaboration, jamais ca n’essaye de découvrir, c’est presque uniquement de l’attaque personnelle et du procès d’intentions. Je suis surpris et déçu (pas de vous) mais en 2017, j’aimerai tellement lire autre chose sur internet qu’une sorte d’edito du Point ou de L’Express… Si c’est juste pour se taper dessus, c’est quand même dommage. Une vidéo en commun ça serait mieux, même si c’est peut être mal parti. Bref, essayez de vous élever un peu, sinon vous ne vallez pas mieux qu’un mauvais numéro de Science et Avenir. Puis merde, y a encore quantité de chose que même la science ne sait pas, c’est tellement limitant de rester dans sa zone de confort…
    Tout cela me fait penser à l’astrologie qu’on résume à des histoires à la con. Mais le discours des astres, n’est-ce pas finalement un peu de la science aussi ? Est-ce que grandir sur une planète avec deux lune, ou plus de gravité, n’affecterait pas nos vies ? Est-ce que si la lune affecte les marées et les êtres vivants, elle ne pourrait pas affecter nos émotions ? Pas d’affirmations ici, ni de croyance perso, juste un regard sur la nature qui nous entoure et des questions, que j’espère un jour la science viendra titiller, quand elle en aura les moyens, l’envie et qu’elle arrêtera de se regarder la nombril. Loic fait un travail admirable et nécessaire en terme de pensé critique politique, qu’il soit ohysiopathe je m’en tape, la personne ne s’arrête pas là.

    Enfin bref, un peu de bienveillance ca ferait pas de mal, tout le reste c’est très facile, les convainqus le sont déjà, les croyants-partisans ne le seront pas plus. On se demanderait presque, quel est l’intéret de la démarche. Jusqu’à s’attaquer à l’orthographe, on dirait les attaques contre Démosthène (❤️) à propos de son bégaiement.

    Faites nous rêver et espérer des lectures un peu meilleures. 🙂 La bises en biais.

    (Un train traverse l’australie, un mouton noir, ouais, il existe au moins un mouton dont un coté est noir en australie, le reste n’est que spéculation, mais bon…).

    Répondre
  13. Nico
    Nico dit :

    Je vais me faire (un peu) l’avocat du diable.
    J’ai lu l’intégralité de la polémique et écouté le podcast sur la zététique : la pratique « thérapeutique » du monsieur semble abusive, et son droit de réponse faiblement argumenté. Soit.

    Néanmoins je cherche à comprendre pourquoi M. Chaigneau en arrive à une de ses principales conclusions, qui est d’amalgamer la zététique avec la vision dominante, le pouvoir, la doxa.

    Et je dois dire que je comprends un peu. Soyons clairs : j’adore la zététique, je trouve très pertinentes les armes intellectuelles qu’elle s’évertue à offrir. Mais parfois je tique, j’ai un peu de mal avec certaines postures, ou avec certains zététiciens peut-être. Ce qui me chiffonne, c’est cette croyance que l’on devine parfois, que l’on entrevoit, que par la grâce de la prise de distance on peut s’extirper des jugements et de la subjectivité. On peut sans doute s’approcher de l’objectivité en science, du moins on peut la rechercher, mais on ne peut pas étendre cette prétention à toutes les choses du réel, et je pense notamment à la politique, au social, etc. On fait toujours parler les faits avec un point de vue. Quelqu’un comme Gérald Bronner par exemple, m’agace souvent par sa prétention à disposer des faits, à discerner le vrai du faux, à décréter ce qui est vrai, légitimé par un prétendu point de vue neutre (qui est, à mon sens, impossible).

    A ce titre, est édifiante l’émission à laquelle il avait participé avec Samuel Laurent, autre grand croyant en neutralité, responsable des « Décodeurs » du Monde, cet outil qui entend nous dicter ce qui est fiable et ce qui ne l’est pas. Et avançant, je cite, qu’un média n’est pas fiable quand il véhicule une idéologie (ce que ne fait pas du tout Le Monde selon lui).

    La zététique fait, un peu et parfois, ça.

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.