N’allez pas au casino

Le casino, temple de l’illusion et de l’instrumentation des mathématiques est un endroit où rationalité rime avec cynisme. Car la rationalité qui prime, c’est celle du propriétaire de l’établissement. Lui ne perd pas d’argent dans l’opération.

Le décorum de ces lieux scintillants et clinquants n’est financé qu’aux dépens de la clientèle à laquelle on fait miroiter des gains effectivement possibles mais peu probables. Or la probabilité est tout, et ceux qui savent combien nos intuitions mathématiques nous aveuglent peuvent vouloir exploiter cette faiblesse et pousser tranquillement l’arbre dans le sens où il penche.

Mauvaise perception du hasard

Que vous jouiez à la roulette ou à n’importe quel jeu de hasard, vous serez frappé par une forme de cécité. Vous aurez tendance à croire, spontanément, que vos chances augmentent à chaque nouvelle partie, à chaque nouvel investissement. Si en lançant une pièce non truquée nous obtenons le résultat :

Face – Face – Face – Face – Face

Au moment de réaliser le sixième lancé, une petite voix nous suggère de parier sur Pile. Or si la pièce n’est pas truquée, Face a toujours 50% de chance de sortir au sixième coup, exactement autant de chance qu’au cours des lancés précédents ou ceux qui suivront. Mais la petite voix qui nous dit le contraire est suffisante pour drainer de grosses sommes d’argent dans des établissements conçus pour vous donner l’illusion que vous avez vraiment raison de jouer exactement comme vous le faites.

Une invention comme la machine à sous est diaboliquement efficace. À chaque petite pièce glissée dans la fente, le joueur s’engage un peu plus à continuer à jouer, car chaque pièce alourdit la perte potentielle que représenterait l’arrêt du jeu. C’est le biais d’aversion à la perte. Quand on a misé trente pièces, on se dit que ce serait dommage de ne tenter encore 3 ou 4 fois plutôt que de renoncer complètement à ces 30 pièces. Arrivés à 40 on est prêts à une plus grande concession encore pour refuser la perte sèche.

On peut y ajouter des quantités d’effets contextuels et une forme de capital symbolique à fréquenter un lieu qui flatte l’image personnelle de ses clients. Sur les dangers du jeu pathologique, vous pouvez lire « Dans l’enfer du jeu« .

Une manipulation délibérée ?

Les clients des casinos sont des adultes consentants dont on doit respecter le droit d’aller dépenser leur argent comme bon leur semble. Il n’est pas question de les juger, de les rabaisser, de prétendre qu’ils seraient plus biaisés que les autres. Néanmoins, le respect de cette liberté s’accompagne de la liberté ici exprimée dans ce billet de critiquer l’idée selon laquelle ils feraient leurs choix de manière réellement libre. Les influences sont multiples pour les encourager à jouer davantage, et si cet article est écrit, c’est en raison d’un email reçu hier de la part d’une certaine Marie.

 

La demande est cavalière, elle est peu alignée avec l’éthique de ce blog, et elle signale de la part des professionnels du jeu sportif et du casino d’une pratique de la commande d’articles complaisants. Pour jouer le jeu, nous avons fait la réponse suivante :

 

 

 

En fonction de la réponse donnée, nous ajouterons un lien comme demandé, nous ferons payer l’annonceur, et nous vous en informerons. Nous ajouterons alors un message « Article sponsorisé » en haut de page.

Mais les annonceurs du monde du jeu verront-ils d’un bon œil un article critique mettant en garde contre les influences invisibles et les points aveugles de nos défenses mentales ?  On parie combien ?

8 réponses
  1. Max Lothaire
    Max Lothaire dit :

    Je dois avouer que je suis assez curieux de la réponses que cette annonceuse pourrait fournir.

    Je me demande d’ailleurs si elle a bien compris de quoi traite réellement ce site avant de faire ça proposition, ou si elle choisit des sites au hasard.

    Répondre
  2. Gra
    Gra dit :

    Haha pas mal le « troll honnête et intègre » !

    En fait je trouve l’article pas assez long, pas assez argumenté… Un sujet comme les casinos mériterait une exposition et des explications de quelques calculs probabilistes ainsi que de biais cognitifs. Après, s’il fallait faire vite, tant pis 🙂
    Par exemple, en cours de maths je me souviens avoir étudié la roulette : j’ai découvert que sans la case « 0 », le jeu devient équilibré.

    Répondre
    • kukra
      kukra dit :

      Pour la roulette le 0 empêche l’équilibre du pari unique sur le rouge ou le noir. Même sans ce zero, le plateau comporte 37 numéros avec un gain de x35 pour une case donnée. A partir de là, même sans l’ajout du zero (36cases) sur le plateau, l’espérance reste inférieur à 1.

      Pour l’article, n’oublie pas qu’il y a des sources ou bien des liens qui te renvoient sur d’autres sites (articles) permettant d’étayer leurs propos.

      Si tu préfère le format vidéo, je te conseil les vidéos de Science étonnante:
      https://www.youtube.com/watch?v=MCg2lw4Nxno
      https://www.youtube.com/watch?v=StRqGx9ri2I

      Répondre
  3. Cyrille Lewandowski
    Cyrille Lewandowski dit :

    Tout à fait d’accord mais incomplet. Les jeux eux-même sont biaisés : à la longue, vous êtes sûr de perdre. Un exemple avec la roulette. La roulette Monte-Carlo comporte 36 chiffres plus le zéro. Si vous gagnez, vous remportez 36 fois la mise. Mais vous avez une chance sur 37 de gagner. A la longue, avec tous les joueurs, le casino remporte précisément 1/37e des mises. Je dit précisément parce que, dans la pratique, on s’aperçoit que la théorie des grands nombres n’a pas besoin de très grands nombre. Un casino qui marche doit pouvoir compter sur ces bénéfices là au centime près en une journée. Ce raisonnement avec le zéro est vrai pour toutes les combinaisons sur la table du jeu : zéro n’est ni rouge ni noir, ni pair ni impair, ni passe ni manque. Idem pour les colonnes. Et en fait idem pour tous les jeux dans les casinos.

    En plus, les casinos vous manipulent encore plus. Si vous êtes déjà allé à Las Vegas, c’est flagrant! En fait tout est construit autour des casinos et tout est fait pour pousser à jouer. Deux exemples : les hôtels sont construit au-dessus des casinos et vous êtes obligé de traverser le casino pour entrer ou sortir de l’hôtel. Idem pour les attractions touristiques et les boutiques. Deuxième exemple : tout vous pousse à boire : la clim est réglée pour que vous ayez soif. Il y a des bars partout et les boissons alcoolisées sont à des prix imbattables : je prenais des double whiskys single malt cuvées spéciales au prix de la canette de coca dans le supermarché du coin. Et il y avait toujours un flux incessant d’hôtesses qui pouvaient vous abreuver sans quitter la table de jeu.

    Répondre
  4. Le Roux Stéphane
    Le Roux Stéphane dit :

    Bonjour,

    à mon avis vous n’auriez pas du leur envoyer de réponse. Vous auriez du juste négocier la somme, faire cet article avec le lien, et réclamer l’argent : leur demande est d’avoir deux paragraphe sur les casinos, pas d’avoir deux paragraphes positifs, vous respectez parfaitement leur demande.

    Répondre
    • Le Roux Stéphane
      Le Roux Stéphane dit :

      Petit ajout : Andy Warrol je crois disait « toute publicité est une bonne publicité » (et je crois qu’il ajoutait ensuite « 90% des citations que l’on trouve sur le net ne sont pas attribuées au bon auteur »). Si la personne qui vous a écrit le mail est dans une optique Warrolienne, son seul objectif est que le lien vers son site existe, elle se fiche complètement du contenu de votre article.

      Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.