La Tronche en Biais #2 – La Méthode Hypercritique

Vled et Acermendax parlent des limites du doute raisonnable. Pourquoi l’exercice du doute méthodique conduit-il à se fier à l’avis du consensus de la communauté scientifique et à recevoir avec circonspection les explications qui s’en écartent ?
Parce que le doute n’est pas une fin en soi. Parce que la méthode hypercritique qui consiste à rejeter toute conclusion logique au motif qu’il est suspicieux de réussir à obtenir une réponse n’est pas une approche propice à l’édification des connaissances objectives dont nous avons besoin pour comprendre un peu ce qui se passe autour de nous.

 

1 réponse

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] Introduction à la zététique. 2- La méthode hypercritique (les limites du doute raisonnable) 3- La dissonance cognitive (et le douloureux besoin de […]

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.