Affaire Guss DX — A qui faire confiance ?

C’est officiel.

Guss DX vient de déclarer publiquement qu’il reconnait avoir bel et bien truqué sa vidéo la plus célèbre. C’était la seule chose sensée à faire après la démonstration en vidéo dont nous parlions dans l’article précédent. Nous avions appris dans la journée d’hier que Guss allait faire ces « aveux », et nous avons choisi d’attendre que cette déclaration soit publique pour réagir, plutôt que de nous exprimer dans un contexte où l’incertitude régnerait encore. D’incertitude, il n’y a plus. L’heure n’est plus à chercher des raisons d’y croire, mais plutôt de comprendre pourquoi certains, fort nombreux, y ont cru. C’est une sale affaire, elle fait mal à des gens, mais sincèrement… l’issue n’a rien d’étonnant. Le principal problème est que Guss a toujours affirmé qu’il n’y avait aucun trucage, et que des dizaines ou des centaines de milliers de gens voulaient le croire. Jusqu’au moment d’écrire ces lignes, on voit par centaines des messages de soutien affirmant qu’il est impensable que le moindre trucage ait eu lieu.

témoin pro Guss-flouté

Historique

Une première analyse critique de la vidéo incriminée avait été faite par Samuel Buisseret. C’était sa première enquête de zététique, et l’épisode s’intitulait « Fake #1 ». Il a repéré une zone de l’image où Guss avait fait un traitement. Il soupçonnait que cela camouflait un trucage et il a demandé à Guss de lui fournir les images d’origine, directement issues de la caméra. Dans une série de 3 vidéos, Samuel explique d’abord ses doutes, puis rend compte de son travail sur les rush envoyés par Guss ,et conclut à l’absence de trucage.

#FAKE? 1.3 : « J’ai rien trouvé. Y a rien. Y a rien du tout. J’ai passé au peigne fin chaque moment. […] L’excuse que Guss avance est tout à fait crédible et elle se vérifie ici. Les métadonnées n’ont rien donné de surprenant. » « Y a mille façon de faire bouger ce plateau sans passer par un trucage numérique. » « Un film, une photo ou un témoignage ne constitueront jamais une preuve. » « On peut soit prouver que c’est faux, soit obtenir un doute raisonnable. Et ce que j’ai obtenu avec ces rushs, c’est un doute raisonnable. Et j’espère de tout cœur que ce qu’il dit et ce qu’il fait est exactement comme ce qu’il dit est ce qu’il fait. Je garde quand même un doute parce que c’est quand même très impressionnant ce qu’il nous montre. »

C’était en juin 2015, il y a donc plus d’un an. Et depuis, Samuel a réalisé d’autres vidéos de sa série « Fake ? » sur La Révélation des Pyramides, sur le complot lunaire, sur l’homéopathie. Il réalise donc depuis un an un travail de sceptique, en partie grâce à cette première expérience et à l’accueil enthousiaste qu’il a reçu dans la communauté sceptique, toujours heureuse de voir émerger des talents. Or, là est la douloureuse surprise de cette affaire… Samuel m’a révélé il y a quelques heures qu’il avait choisi de cacher la vérité pour éviter des ennuis à Guss. Aveux qu’il formule ensuite en vidéo.
En juin 2015, Samuel savait donc que Guss DX truquait ses images, mais il a choisi de n’en rien dire et de conclure l’inverse dans sa vidéo, c’est-à-dire de mentir, mais aussi de laisser Guss mentir, en parfaite contradiction avec la démarche affichée dans ses vidéos.

reduire-douleur-epilation-1

Le cas Guss DX

Comme discuté dans l’article précédent, il n’y avait vraiment pas beaucoup de bonnes raisons de croire aux aventures surnaturelles de Guss. Son seul vrai argument, c’était sa bonne foi, sa sincérité, la sympathie qu’il inspirait, l’envie qu’il donnait aux gens de croire à ses images. Le public qui a cru à ces histoires de fantômes est donc en partie fautif, il a participé à la tromperie en n’exerçant pas son esprit critique, en n’étant pas prudent ni méthodique dans son évaluation de la validité des propos de Guss. Néanmoins, il y a réellement eu tromperie, et Guss est semble-t-il  allé jusqu’à mentir à ses proches, car il n’avait apparemment aucun complice.

On pourrait être tenté de croire qu’il ne mesurait pas la portée de ce mensonge, qu’il s’agissait pour lui d’un jeu. Après tout le film Blair Whitch a joué sur la même corde : faire croire que c’était pour de vrai et jouer le jeu jusqu’au bout… Sauf que personne n’était dupe. La suspension consentie de l’incrédulité que demandent les œuvres de fiction (même quand elles prétendent s’inspirer de faits réels comme Fargo), ce n’est pas la même chose que la crédulité dont a besoin celui qui veut faire passer pour vrai un phénomène inventé. Par ailleurs, il existe de bonnes raisons de penser que Guss savait exactement à quel genre de conséquence conduit ce genre de mensonge, comme en témoignent ses propres réactions à l’annonce de la chaîne Globtopus abordant des thèmes similaires et qui admettait qu’il s’agissait de mise en scène.

Guss culot 2

« Certains y croient dur comme fer et vont tomber de haut »

Guss culot

« le sujet (…) est sensible (…) il ne faut pas déconner avec ça »

Il y a tromperie, car Guss n’aurait pas eu le succès qui est le sien s’il ne savait pas que des gens croient vraiment aux fantômes. Il y a tromperie, car en dehors des vidéos, à longueur de blog ou sur les réseaux, il a répété qu’il n’y avait nul montage, nulle mise en scène (tous les vlogs où il répète cela ont été supprimés dans la journée). Et cela dure depuis au moins un an. Bien sûr, en toute logique, le dévoilement de la vérité n’était qu’une question de temps, il fallait bien que quelqu’un finisse par percer à jour le secret de fabrication. Guss le savait sans doute, et durant tout ce temps il a eu mainte fois l’occasion de faire le point, et d’être honnête avec un public qui lui est très attaché. Cela ne veut pas dire qu’il faille lyncher cet homme, et malheureusement il y aura des réactions violentes sur le net et des paroles excessives auxquelles il est hors de question que nous nous associons. Nous condamnons totalement la tromperie ici perpétrée, mais nous ne condamnons pas l’individu.

Il est d’autant plus important de ne pas tout réduire à la responsabilité d’un faussaire que, comme nous le disions, les faits tels qu’ils existent auraient dû inciter tout le monde à douter. La supercherie était, tout du long, l’hypothèse la plus probable. D’ailleurs beaucoup de spectateurs n’en veulent même pas à Guss, car ils ont pris son show comme un show, ni plus ni moins. Il faudrait que tous ceux qui se sentent trahis aujourd’hui se demandent ce qu’ils auraient pu faire pour ne pas tomber dans le panneau, car dès demain ils seront tentés, sans doute, de croire d’autres histoires tout aussi fausses, et il serait souhaitable qu’ils sachent se montrer plus sages.

Toute la vérité ?

J’aurais aimé m’arrêter là dans mon analyse du cas de Guss Dx. Malheureusement ses « aveux » me semblent  incomplets, et cela va causer des problèmes qui dépassent sans doute ce qu’il imagine.

Dans sa déclaration, Guss reconnait avoir trafiqué la vidéo de la Tour Moncade, mais il affirme contre toute attente que c’est la seule et unique fois où il a procédé à une mise en scène. Nous regrettons profondément ce choix qui empêche de clore proprement cette histoire. En effet, les débats sur la véracité de telle ou telle image vont se poursuivre, sans doute de manière tendue, agressive et stérile, là où Guss aurait pu y mettre un terme. Car soyons sérieux, et, en l’absence de certitude absolue, optons pour les hypothèses les plus vraisemblables.

Le déroulé de cette histoire nous apprend que, malheureusement, sans la publication d’une preuve aussi catégorique que la vidéo de VisionElf,  Guss n’était pas disposé à dire la vérité. Or il n’y a pas (encore) de preuve du même type pour le forcer à la même transparence concernant ses autres expéditions.  Sans rien qui le force à reconnaître d’autres tromperies, il choisit de camper sur la posture de « l’erreur isolée ». Seulement, en toute rigueur, il n’est plus possible de croire à l’authenticité de la moindre image, puisque l’aveu aujourd’hui obtenu n’est intervenu qu’en réponse à une démonstration implacable. Pire, l’obstination avec laquelle Guss voudrait défendre l’authenticité de ses autres images est un immense signal d’alarme. Même au moment de vérité où les circonstances le mettent en position de faire la lumière sur son travail, il semble faire encore le choix du mensonge. Car entendons nous bien, les autres aventures de Guss ne sont pas avares en phénomènes saisissants que seuls peuvent expliquer ou bien une intense activité paranormale partout où il passe, ou bien par une mise en scène comme celle qui vient d’être prouvée (on ne parlera même pas des orbes qui traversent l’écran à tout bout de champ).

logo_lvsjm2-1

Dans le premier épisode, Guss jure qu’il entend des pas. Il voit des ombres. Puis il affirme qu’une présence invisible lui a touché l’épaule. Rien à l’image, tout dans le témoignage. Pour y croire, il faut entièrement se fier à ce que nous dit Guss.

Dans l’épisode 2 Guss entend encore des pas… ses caméras s’arrêtent mystérieusement. Il sent qu’il est suivi. Cette fois, plus fort, un mouvement de brume étrange est capté par la caméra, puis vient un bruit étrange seulement perçu par son matériel. « Cela ne peut être autre chose qu’un phénomène paranormal » dit Guss… Et en effet la brume qu’on voit à l’écran est soit un phénomène inexpliqué soit… un trucage (pourrait-on voir les rushes ?). Enfin Guss a un comportement étrange, une sorte de black-out. Toujours filmé, il dort debout durant 30 min… Plus tard sa montre affiche un retard de 2 heures.

Episode 3 : Une voix dans la Spirit Box prononce, nous dit-on le prénom Isabelle, et on voit une lueur dans l’âtre de la cheminée quand Guss n’est pas dans le champ. Il y aurait eu matière à enquêter sérieusement…

Episode 4 : Guss parle de la sensation d’être attrapé doucement par la taille. Une batterie de caméra se vide soudainement et un thérémine se met à jouer « tout seul ». Une zone d’ombre semble sortir de son corps et s’échapper. (ça mériterait bien un coup d’œil aux rushes là aussi)

Episode 5 : Guss évoque une « grosse monté d’émotion », une vague de froid… Un sentiment incontrôlable tandis que sa spirit box capte un bruit qu’il interprète comme un « Je t’aime ». « J’ai l’intime conviction d’avoir ressenti l’empreinte émotionnelle de quelqu’un d’autre».

Episode 3 de la saison 2, Guss parle avec l’esprit d’un enfant mort par l’intermédiaire d’un appareil sensé être sensible aux champs électromagnétiques et avec lequel les esprits peuvent interagir pour communiquer. Après cette discussion des traces de pas le conduisent vers un tas de feuilles mortes sous lesquels il trouve un jouet d’enfant, une petite voiture qui a l’air fort ancien. Instant émotion. Apparemment, l’enfant mort fait référence à une histoire de noyade cent ans plus tôt, mais Guss admet plus tard que le jouet est plus récent que ça. Pour un œil au moins un peu sceptique, tout ça ressemble à de la mise en scène… un peu trop bâclée pour être complètement assumée.

Et puis, bien sûr, il y a le spectaculaire événement de la boite tirée comme par magie dans la Tour Moncade…

 

On observe comme un crescendo dans l’ampleur de ces manifestations. C’est très cohérent avec l’hypothèse d’une contrefaçon généralisé des vidéos. On note qu’à chaque fois, Guss fait le choix de ne pas chercher à prouver la véracité de ses dires. Jamais il ne contacte des scientifiques ou des sceptiques. Pourtant il veut faire connaître ses expéditions, puisque tout est diffusé sur YouTube, et à une large audience. Pourquoi ce choix de faire seulement du spectacle s’il capture réellement un phénomène paranormal ? N’importe quel tenant (et n’importe quel sceptique réellement intéressé) serait heureux qu’une analyse sérieuse soit faite pour distinguer le vrai du faux. Guss ne fait jamais ce choix, et c’est difficile à concilier avec l’idée qu’il serait sincère dans sa démarche. Pourquoi ne pas revenir sur les lieux avec plus de matériel ou des gens supplémentaires capables de témoigner que tout est bien réel ? Ou bien, plus simplement, pourquoi ne pas préparer ses expéditions solitaires avec des zététiciens pour voir avec eux le genre de protocole à suivre afin d’écarter les suspicions de fraude ? Si tout est authentique, c’est bien dommage, mais si tout est truqué dès le départ, cela n’a plus rien de surprenant. Pourquoi dès lors ne pas admettre que toute la chaîne est construite sur l’idée de faire croire à des phénomènes inventés ?

Car c’est, en l’état actuel des choses,  l’explication la plus rationnelle à ce qui vient de se produire.

Fake

Le cas Mister Sam.

L’aspect le plus douloureux de cette affaire, pour les sceptiques que nous sommes, c’est l’implication, pendant un an, d’un vidéaste qui prétend faire un travail de sceptique. Un homme amical, sympathique, dans lequel on a toutes les raisons de faire confiance. Contrairement à Guss, il n’a rien à gagner à mentir sur le sujet. Il est le premier à détecter une anomalie, et il réalise une vidéo impeccable sur le sujet : sans accusation, avec de la méthode, de l’empathie, et des questions pertinentes. On avait toutes les raisons de penser que sa démarche était totalement désintéressée, honnête et réellement critique. Nous étions heureux de découvrir un collègue motivé par l’analyse des prétentions extraordinaires.

Un an plus tard on apprend que sa première enquête en tant que sceptique était… un fake. Et c’est un cruel constat, parce que depuis un an, Samuel a abordé d’autres sujets tout en sachant la fondation pourrie sur laquelle il se trouvait. Il a malgré lui joué un double jeu, découvrant la communauté sceptique seulement après l’avoir déjà secrètement trahie. Que faire et que penser aujourd’hui ?

Réaction Sam - Guss

A la sortie de la démonstration de VisionElf, Samuel continue de jouer un double jeu. «J’aurais vraiment aimé trouver ça à l’époque »

Naturellement, les gens qui veulent croire aux sujets auxquels il s’est attaqué dans ses vidéos auront beau jeu de dénoncer tout son travail au titre qu’il n’est rien d’autre qu’un fraudeur. Son travail personnel peut-il se remettre d’une telle souillure ? Pire, ce malheureux épisode ne risque-t-il pas de jeter l’opprobre sur l’ensemble des sceptiques (qui déjà suscitent des réactions agacées, voire haineuses car ils osent questionner de confortables certitudes) ? Si celui-ci lui fraude, alors pourquoi ne pas douter des autres ? Pourquoi ne pas douter de ce blog que vous parcourez, ou de La Tronche en Biais qui a gobé sans moufeter que les conclusions de Sam étaient conformes à la réalité ?

Ce cas est donc plus cruel et plus grave que celui de Guss Dx, en tout cas pour l’image de la communauté des sceptiques. Bien sûr, il y avait des soupçons, certains imaginaient depuis longtemps que Samuel puisse être de mèche avec Guss. (Loki, ton flair fut prophétique en l’espèce).  Certains voulaient même croire que c’était un coup de publicité. Alors mettons les choses au point : les raisons du mensonge peuvent être « bonnes ». Il s’agissait d’épargner humiliation et problèmes personnels à un homme qui était par ailleurs tout à fait sympathique. Il n’est pas utile de convoquer des hypothèses de collusion, de publicité ou autre calcul financier. L’empathie à elle seule permet d’expliquer cet imbroglio. Mais cela ne retire rien au manquement manifeste dont s’est rendu coupable Samuel, ni à l’ombre qui plane peut-être désormais sur le travail des sceptiques. Dans un monde où le rejet de la science a des conséquences dramatiques et où ce rejet a pour origine principale un sentiment de défiance envers les élites et les institutions, cette affaire ne va pas faciliter notre travail.

trust

100% de méfiance, et c’est tout ?

Mais si l’on tentait malgré tout de tirer du positif de cette affaire ? Vous serez peut-être rassurés de voir que les zététiciens sont des humains qui peuvent être floués quand ils accordent leur confiance à celui que l’on n’a aucune raison de soupçonner de mensonge. Cela montre l’importance de cultiver le goût du travail d’équipe et en réseau. Car à chaque fois que l’un d’entre nous fautera par excès de confiance ou excès de méfiance, il faudra que la communauté des sceptiques soit là pour douter suffisamment, avec méthode, avec mesure, et se donne les moyens de vérifier où l’on a bien pu commettre une erreur. La science est un travail collectif, et il en va de même de la pensée critique.
Car n’oublions pas que, si nous avons maintenant des aveux et un récit qui semble véridique sur le déroulé des faits, si nous y voyons plus clair, nous le devons au travail d’analyse d’un sceptique dont la démonstration a prouvé qu’il y avait trucage et mensonge. Et lui même a travaillé en concertation avec d’autres, chacun découvrant un bout de vérité. C’est bel et bien un travail d’analyse, de vérification, de doute et d’argumentation qui a changé les choses. C’est la pensée méthodique appliquée qui nous a montré nos erreurs.

Alors à qui faire confiance ? À la méthode. Au travail d’équipe. Aux outils de la pensée critique. Jusqu’à preuve du contraire.

 

36 réponses
  1. brusicor02
    brusicor02 dit :

    Belle analyse de l’affaire, et seul l’avenir nous dira de ce qui adviendra dans les deux communautés. Je n’ai jamais rencontré ce mur moral pour l’instant, je ne sais absolument pas comment j’aurai agi et, je dois avouer, que ça m’effraie. Je suis convaincu que l’éthique est une chose nécessaire aux individus, et c’est un exemple qui va me faire encore cogiter la nuit.

    Je suis presque rassuré de voir que le système « fonctionne », que des internautes seront toujours là pour vérifier constamment et remettre en question ce qu’on pense pour fait et acquis. Que finalement les graines de la zététique et de l’esprit critique continuent de germer et qu’Internet est un bon terreau. Inhomogène certes, mais donnant quelques beaux fruits.

    Répondre
  2. Eric
    Eric dit :

    Bonne analyse, mais je conteste un point : Samuel Buisseret n’a pas trahi les sceptiques. Il n’était pas dans la communauté quand il a fait cette vidéo et qu’il a menti. Et une fois la communauté rejointe, il aurait été indélicat de sa part de renier sa promesse.
    Ceci dit tout le monde sait qu’on peut truquer tout et n’importe quoi assez discrètement dans une vidéo (y a qu’à voir n’importe quel film hollywoodien, mais aussi les vieux films muets de Buster Keaton pour lesquels on sait pas trop comment il s’y prenait).

    Répondre
  3. KaizerPhenix
    KaizerPhenix dit :

    Hello,

    Belle analyse mais ce qui me chagrine c’est jeter l’ensemble du travail de Guss: il reconnait un trucage. Soit. Mais rien ne permet d’affirmer que le reste est truqué.
    Vous faites une dissertation, vous recopiez une phrase extraite de Wikipédia, faut-il considérer le reste du travail comme truqué? Non, bien sûr que non.

    Maintenant c’est sûr, son travail va être sujet à caution ainsi que celui des autres personnes faisant le même style de vidéo. A lui de faire amende honorable, de répondre par des rushes si il y a interrogation si, bien sûr, il décide de poursuivre dans ce domaine.

    Répondre
  4. za
    za dit :

    « Dans un monde où le rejet de la science a des conséquences dramatiques et où ce rejet a pour origine principale un sentiment de défiance envers les élites et les institutions, cette affaire ne va pas faciliter notre travail. »
    Cette phrase est à mourir de rire. Quel rapport entre la science et vos divertissements de scepticisme ? Quel rapport entre « les élites » et vous ? mdr

    Répondre
    • ThomasF
      ThomasF dit :

      Certains ont un sentiment de méfiance envers élites et institutions donc rejettent la science.
      Et ce rejet a des conséquences dramatiques.
      De fait l’affaire Guss DX ne facilite pas le travail des sceptiques.
      Moi c’est ce que j’ai compris.

      Répondre
    • brusicor02
      brusicor02 dit :

      Tout simplement car c’est la mission des vulgarisateurs : faire le pont entre ces mondes. En tant que fournisseur d’outils de raisonnement et d’esprit critique, les auteurs s’inscrivent parfaitement dans cette démarche.

      Répondre
  5. Nicolas Forestier
    Nicolas Forestier dit :

    Premièrement, vous dites ne pas vous attaquer aux personnes, mais vous le faites quand même.

    Deuxièmement, ce mensonge ne jette en rien l’opprobre sur le travail de TOUS les zetetitiens. La vous exagérez grandement l’ampleur de ce problème.

    Troisième, c’est fâcheux ce qui est arrivé, c’est triste, mais ce n’est en rien grave. Il n’y a pas mort d’homme si vous me permettez l’expression. Si je ne me trompe pas, Guss n’a jamais dit quesont travail était une preuve. Il a même souvent répété dans ses vidéos de ne pas le croire seulement pour son apparente bonne fois, mais de se faire un avis sur nos propres expériences dont nous pouvons vérifier la véracité.

    Un dernier point que je veux aborder. Je ne trouve pas que cet article soit utile pour faire avancer le débat dans sa forme actuelle. Vous ne faites que tirer sur l’ambulance, et de profiter de la situation pour sortir votre avis ( c’est tous ce que j’ai lu dans cet article, un avis). J’ai bien aimé comment ça avait commencé, je croyais que vous alliez analyser le phénomène de foule qui avait engendré cette croyance autour du paranormal et en Guss. Dommage

    J’apprécie votre travail, et je m’excuse pour mes propos un peu dur, mais je pense qu’un peu critique ne vous fera pas de mal.

    Répondre
    • Ehawee
      Ehawee dit :

      +1, je rejoins totalement l’avis de M. Forestier. Je pense que l’ampleur de cette affaire est grandement surestimée (mais Youtube et Internet aiment les dramas), et que l’article surfe quelque peu sur la vague médiatique. La seule chose à retenir, à mon sens, est que errare humanum est, et ni Guss, ni Samuel Buisseret, ni vous ni moi ne sommes autre chose que des humains donc fichtrement imparfaits selon les normes de la science et de la méthode scientifique. Il y aura toujours une part d’aléatoire due à la nature humaine que même les plus strictes protocoles ne pourront faire totalement disparaître… Et ce n’est peut-être pas plus mal, dans le fond, parce que les erreurs, les égarements, les tâtonnements sont autant de moyens qui permettent d’atteindre une forme de savoir. Peut-être pas un savoir scientifique pur et dur, mais une meilleure compréhension de soi ou de la nature humaine. Et ça peut compter.

      Répondre
  6. Lioss
    Lioss dit :

    Il y a eu (dans ma jeunesse) la série Freaky Links. Dès que j’ai vu Guss chasseur de fantôme j’y ai pensé. Tout y est, le coup du black-out, la brume, le poltergeist. Je pense avoir le même âge que lui, il est très probable qu’il ai vu cette série où une bande de geek se fait du blé en vendant des vidéos paranormales sur le net.
    Je tombe des nues en lisant que beaucoup de gens y ont cru!!

    Répondre
  7. Aureylien
    Aureylien dit :

    Salut ! Question con et hypothétique : si vous deviez monter une équipe de sceptique pour partir avec Guss en expédition, comment vous recruteriez ces sceptiques ? Parce que à tout moment vous pourriez tomber sur un Sam, non ?
    Désolé deuxième question con en rapport avec la 1ère : après l’expédition, il y a forcément un débriefing, donc si un sceptique n’est pas d’accord avec la conclusion de tous les autres, est-ce qu’il y a négociation jusqu’à que tout le monde tombe d’accord ou la majorité gagne ou vous décidez de rester sur un « doute raisonnable » (si j’ai bien compris le terme) ?
    C’est juste pour comprendre un peu mieux le fonctionnement de la prise de décision.

    Répondre
    • Acermendax
      Acermendax dit :

      Pour la zététique de terrain, il y a des gens plus calés que nous, c’est l’Observatoire Zététique. Vos questions sont très pertinentes. Ca mériterait qu’on en reparle un de ces jours.

      Répondre
  8. eiluJ
    eiluJ dit :

    Très bonne analyse, il n’y a pas grand chose à ajouter. Par contre, il est clair que le fait qu’il ne retourne pas sur les lieux de ses enquêtes est surprenant. Selon moi, il y a deux hypothèses: la première serait qu’il nous ment depuis le début, que toutes ses enquêtes sont truquées; ses émissions sont globalement basées sur ses ressentis (ou jeu d’acteur?), il est alors difficile de déceler de possibles « fakes ». Par conséquent, il se fiche royalement de faire une « contre enquête », le but étant de faire, généralement, un épisode par lieu pour proposer un contenu toujours nouveau, différent, attrayant (et l’intérêt ne serait alors que financier).
    La deuxième hypothèse, peut-être un peu plus naïve, se base sur la sincérité de Guss (en supposant que toutes ses vidéos sont sans trucage, outre Moncade). Imaginons alors qu’il décide de retourner sur un quelconque lieu d’enquête où il s’est passé pas mal de choses la première fois. Et là, rien. Absolument aucun phénomène, pas le moindre bruit, orbe, pve… Il se sentirait sans doute obligé de publier cette vidéo, car un tournage prend beaucoup de temps, d’énergie. Mais si c’était ça à chaque « contre enquête », si à chaque fois, il ne se passait rien ? (un peu comme quand il est retourné à Tanaïs, avant le coup de la voiture) il passerait presque automatiquement pour un menteur. Je pense également qu’il prête bien trop attention à ce que les gens veulent/attendent de lui: des résultats et de la nouveauté. Peut-être pense-t-il qu’en retournant plusieurs fois sur des lieux déjà visités, une lassitude des viewers se ferait ressentir. Personnellement, je suis Guss depuis la première enquête. Et loin de moi l’envie de voir constamment du neuf, non, j’attends de lui l’authenticité qu’il nous a promis. Sa démarche était à la base personnelle… Alors peut-être est-ce pour ça qu’il n’approfondit pas, peut-être qu’il a simplement peur que les choses ne se passent pas comme elles devraient se passer, peut-être a-t-il peur de décevoir son « public »…

    Répondre
  9. doc.wild
    doc.wild dit :

    Bravo, peut être « brutal » mais concrètement j’avais cette même analyse, c’est bien dommageable car maintenant TOUT ce genre d’émissions vont être mise en doute sans aller chercher plus loin, d’ailleurs comment aller plus loin? Sans cette histoire de cache (preuve numérique), cela aurait été difficile de prouver « la fraude » vu le potentiel de d’honnêteté dont disposait Guss Dx et cela vaut pour Mr SAm et comme on dit en droit : Nemo auditur propriam turpitudinem allegans ( nul ne peut se prévaloir de sa propre turpitude). Alors quelle suite…pour la suite?
    Cordialement

    Répondre
  10. Fodaho
    Fodaho dit :

    Le problème avec un raisonnement uniquement scientifique basé sur la matière, c’est qu’il empêche parfois la recherche sur des faits qui ne se produisent que chez l’humain. J’ai une grande expérience de l’hypnose que j’ai tenté d’aborder avec un esprit critique et j’aurais beaucoup à dire sur des faits paressant extraordinaires (récits de vies « antérieures » dans une langue d’époque ou étrangère vérifiée mais non maîtrisée par le sujet concerné) etc. Votre travail sur Guss est exemplaire, parfait ; mais je vis dans un pays d’Afrique où l’on ne croit plus que la terre tourne parce que Dieu ne l’a pas dit.. Il faut étendre votre acharnement à combattre l’obscurantisme partout où il se trouve et pas seulement dans la tête des amis de Guss. Personnellement, je considère que pour bien vivre entre nous, il faut nous forcer à comprendre l’autre même quand il est très différent et surtout se parler. Alors plutôt que de chercher les autres mensonges de Guss, posez lui la question directement car subir une telle honte peut être l’occasion d’un nouveau départ, plus propre, plus zététique comme il l’a dit lui même dans ses aveux.

    Répondre
    • Acermendax
      Acermendax dit :

      Je ne vois pas le lien entre votre première phrase et le reste.
      Permettez que sur le cas de Guss on s’attarde pour plein de raisons que j’ai évoquées ailleurs : C’est un vidéaste très connu ; sa réputation est fondée essentiellement sur son coté sincère, authentique, avec mille promesse d’honnêteté. Nous avons un débunkage propre et net. La réaction passionné de nombreux fans qui refusent de croire au fake. Ensuite nous avons des aveux. Et on apprend la « complicité » d’un sceptique qui a validé le fake. Et on a la réaction de nombreux fans qui disent « vous avez eu bien raison »… (plus évidemment d’autres réactions beaucoup plus critique, mais largement moins que prévu si je peux être honnête)

      S’il reste des mensonges, ils vont partie de l’histoire, et ce serait bien de clore cette histoire, donc il faudra chercher.
      Il y a surement d’autres croyances et d’autres manipulations bien pires dans le monde, alors que d’autres s’y attaquent et nous les aideront comme nous pourrons. mais ne nous demander pas d’aller voir ailleurs quand on tient une occasion de tirer une leçon d’un cas comme celui-ci.

      Répondre
  11. gabrieltornabene@hotmail.be
    gabrieltornabene@hotmail.be dit :

    Cette histoire est dérangeante à différents niveaux. J’ai du plaisir à voir les vidéos de Guss, mais principalement pour la tonalité de l’ambiance, son travail de montage entre naïveté et bonnes idées, je suis de ceux qui regardaient cette série pour son divertissement pur. Il n’avait aucunes démarches rationnelles, aucuns protocoles sensés pour aborder un éventuel phénomène paranormal, et ne pas lui accorder de crédit allait de soi, cependant je me réjouissais de voir un nouvel épisode. Il y a une tromperie patente, nécessaire à dénoncer mais je me demande à qui profite cette lumière faite. Je vois la croyance comme un besoin pragmatique d’irrationnel. Des sensibilités plus enclines à entrevoir le monde par le biais de chimères. Le doute n’atteindra jamais son but face à cette posture inépuisable. Guss dx leur convient très bien. Et si lui il a menti, l’autre à venir sera peut-être totalement honnête, se diront-ils. Guss n’est pas non plus un danger pour les sceptiques, il l’est pour l’avenir de sa chaîne. Sa tromperie n’est pas celle d’un affabulateur prophétique ou d’un pseudo expert dans le domaine du paranormal. Il faut le souligner.
    Pour ce qui est de Samuel Buisseret, je trouve le propos de ce billet sans concession. Il a menti puis jamais démenti. Les causes sont compréhensibles. Il lance sa série fake et progresse dans l’univers des sceptiques. Ce début n’est pas la base de sa démarche affichée en tant que zététicien, non?

    Répondre
  12. enrich bohr
    enrich bohr dit :

    Bonjour a tous,

    j’ai decouvert gussdx en suivant les aventures de saturdayman. Depuis tout jeune je tente de debusquer toutes infos pouvant mettre a mal mes convictions.C’est donc tout naturellement que j’ai voulu me forger mon opinion sur la chaine : « chasseurs de fantomes » Je n’ai pu visionner plus de 20min d’une des videos. Entre le vide comblé par des impressions formulé par guss que la camera ne peut transmettre et les illusions auditives ( je me permets de les appeler ainsi car si on a besoin d’ecrire ce que le spectateur doit entendre, c’est bien que l’on cree une illusion auditive sinon on laisserait le bruit brut et a chacun de se faire son opinion…) , ma conclusion a etait tres rapide, et je n’ai pas voulu perdre plus mon temps. J’ai tout de meme voulu voir la video explicative de guss, et je trouve son aveu tres peu credible. On dirait qu’il souhaite faire son mea culpa pour que tt le monde passe a autrechose et qu’il puisse continuer son buisness tranquillement. Le changement de faq est symptomatique de cette envie. Dommage car il aurait pu changer de voie et continuer ses videos en affichant clairement qu’il s’agisse d’un divertissement. Ou pourquoi pas tenter de retrouver du credit en enlevant toutes ses impressions de ses videos futures, mais la je ne vois pas qui continuerais de le suivre… j’appose donc un post it menteur dont le contenu des videos ne m’interessent pas, au meme titre que les recentiste ou tout autre personne souhaitant vivre sur la credulité des gens.

    Pour samuel Buisseret, je suis gene car j’aurais tendance a continuer de lui porter du credit. Sans son travail pas de « debunkage » et surtout pas d’aveu ! car il est a l’origine de la decouverte. Malheureusement, il a ensuite fait le choix de ne pas aller jusqu’au bout de sa demarche. Si je peux comprendre qu’il n’est pas eu envie d’etre le bourreau, je trouve tout de meme dommage d’avoir donner un coup de pouce avec la video fake 1.3. J’espere qu’il continuera sa serie fake, car il a un reel talent!! Pour moi l’erreur est humaine, et j’espere que celle ci lui servira pour la prochaine situation epineuse dans laquelle il se trouvera. Post it menteur mais que je continuerais a suivre car la demarche et la qualite des autres videos me plaisent.

    Finalement toute cette histoire porte sur la question du mensonge. Mentir pour gagner sa vie est il recevable? Mentir pour aider une personne , aide t elle reellement cette personne? Mentir pour faire rever est ce préjudiciable? Peut on vivre sans mensonge? J’accepte le mensonge uniquement quand il est ostensiblement affiché comme dans toutes les histoires que je dévore avant de dormir ou quand il n’est pas conscient. Dans tous les autres cas, je tente de m’en prémunir et je remercie les zeteticiens passés et futures de nous aider à pouvoir debusquer les charlatans!

    Ps: Acermendax, j’ai vu ta video sur meta tv, tu as ete comme a ton habitude d’un grand sang froid et tres pedagogue! Pourtant les pieges etaient nombreux et l’envie du presentateur de se faire un sceptique pregnante. J’ai tout de meme une question. Tu as defendu monsanto. Les defends tu sur toutes leurs pratiques? ou etait ce juste pour tordre le cou de tous les anti OGM ? Autant sur les OGM je te suis totalement, autant je trouve que monsanto a pas mal de casserole. Pour faire simple, je suis depuis de nombreuses années Claude et Lydia BOURGUIGNON. Suis je un conspirationniste? aurais tu des infos pouvant mettre en cause leur demarche? Je suis impatient de te lire sur le sujet pour peut etre me defaire de quelques croyances.

    Répondre
    • Acermendax
      Acermendax dit :

      En fait je ne défends pas Monsanto. Je refuse simplement de l’accuser systématiquement de tout ce dont on veut le soupçonner.
      C’est une entreprise dont le but n’est pas le malheur de la planète, mais le profit. Ce n’est pas dans leur intérêt à long terme de nuire à la santé des gens… Ca ne veut pas dire que certaines décisions ne soient pas prises à l’encontre de toute morale, ça peut arriver et il faut donc surveiller leur activité, comme celle de toute entreprise dont les agissements peuvent avoir de lourdes conséquences sur nos vies.
      Voyez comme c’est laborieux quand on prend la peine de bien exposer ce point de vue ; à l’antenne, j’ai évidement choisi un raccourci.

      Répondre
      • enrich bohr
        enrich bohr dit :

        Merci pour ta reponse. Je souhaitais surtout avoir ton opinion sur le couple BOURGUIGNON, car ils se presentent en scientifiques et font beaucoup de politique. Du coup je suis un peu perdu sur la limite de leur science et la limite de leur propagande. Un exemple dans cette video, ils disent qu’une autre agriculture dites semi-couverte permettrait d’emprisonner 4 a 5 tonnes de co2 par hectare. Ceci est dit dans cette video vers 26min https://www.youtube.com/watch?v=N-VSR32mZ5k . Certes il faudrait 8 milliards d’hectares environ pour ne plus rejeter de co2 sur une année. Mais chaque initiative eclairé peut etre utile afin d’eviter d’etre la prochaine espece en voie de disparition a force de deregler les conditions qui permettent notre existence. Cependant comment verifier cette information?

        Pour le raccourci dans l’emission, je l’avais bien senti et je trouve admirable que tu es su passer autant d’infos dans une si courte emission (vu la chaleur tu as du trouver çà long). J’ai failli ne pas la regarder, car je ne supporte pas le presentateur, et encore moins la plupart des invités. Maintenant je reste sceptique sur le nombre de fidele de la chaine que tu as pu convaincre. Par contre c’est une premiere graine et peut etre que d’autres l’aideront a germer.

        Merci pour ton temps et pour votre chaine la TeB que je trouve géniale. Seul bemol le son surtout des lives qui est parfois problematique. Mais je suis sur que vous etes les premiers a rager quand ca se produit.

        Répondre
  13. MIke59
    MIke59 dit :

    Je suis énormément déçu par SamBuisseret dont j’apprécies pourtant la chaine. Je pense que je vais lui donner une 2em chance, mais je ne lui en donnerais pas de 3em. On peut penser qu’il a eu un moment de faiblesse qui ne se reproduira plus, du moins je l’éspére pour lui. Je ne m’interressait pas au chaine du genre de Guss, et c’est pas prés de changer, je pense que lui, est définitivement grillé.

    Répondre
  14. lucio
    lucio dit :

    Cette histoire est triste car elle est un bon exemple de l’aveuglement des gens qui continue malgré les preuves évidentes de fake… après ça, il ne faut pas s’étonner de la prolifération des thèses complotistes (et aussi des croyances illiminati, dieux, ovni; sectes…). Quand j’étais ado, c’était un peu honteux de croire aux fantômes, maintenant c’est quasiment la norme d’y croire…

    – Une réaction normale des internautes aurait été : « ok je suis déçu car il me semblait avoir des preuves concrètes du paranormal et je ne comprend pas pourquoi tu continues de mentir en affirmant que tu n’as truqué que cet extrait… tout son travail était finalement bidon… »
    – Au contraire, les réactions sur youtube/twitter/FB sont : « ok mon pauvre guss, on te comprend, c’est pas si grave et on sait que tu es honnête et sincère car tu nous as montré des preuves sérieuses du paranormal et ceux qui te critiquent n’ont pas de coeur. ».

    Le problème de Gussdx et Buisseret n’est pas simplement qu’ils ont menti. Ils ont été loin, en ajoutant des couches de malhonnêteté avec des talents d’acteur indéniable. Toute le business de Gussdx est basé sur la sensation d’honnêteté et de sincérité qui émane de lui. De sont coté, Samuel Buisseret fait des critiques très limites sur le forum qui a montré la supercherie (les traitant de « puceau » 2 jours avant qu’il avoue… sérieux??), Guss nous fait des vlog, les yeux dans les yeux, nous demandant de faire des dons et de payer ses vidéo « car rien n’est truqué, j’ai une famille! » (sous entendu, si je me mettais à truquer, je serai vraiment un irresponsable). Buisseret fait deux videos mensongères suite à sa découverte alors qu’il se spécialise sur le scepticisme.

    C’est comme si on apprenait qu’un spécialiste de la lutte anti-dopage était aussi un dopeur. Les internautes ont été 1000 fois plus dur envers mattpodcast qui, lui, ne fait pas croire à des gens qu’il y a une vie après la mort. Au contraire, Guss est encore plus soutenu qu’auparavant… un vrai gourou 2.0

    En gros, les réactions des commentateurs n’ont pas compris que tout est faux, que tout est truqué, dans les vidéos de guss, il y a eu des phénomènes plus impressionnant que la boite qui tombe… On a eu une communication via un K2 avec un enfant mort… cet enfant qui lui « donne » un jouet… des bruits de pas hallucinant derrière une porte d’une chambre, la simple ouverture de la porte aurait pu faire basculer l’humanité dans la certitude de l’existence de fantôme (car c’est vraiment un gros fantôme pour faire autant de bruit; mais non, c’est mieux de faire semblant d’avoir peur)… dans différents épisode il obtient des voix qui lui disent « Guss » ou « viens » ou « dégage » ou « camus » (comme par hasard c’est le nom d’une femme qui a vécu dans l’endroit hanté), des pods qui se déclenchent tout le temps… une brume devient un fantome… des insectes et de la poussière devient des « orbes », dés le premier épisode il nous fait croire qu’il resté une heure en trans (évidemment il ne veut pas montrer cette vidéo).

    – Gussdx utilise beaucoup la situation de sa famille pour nous faire comprendre sa « faute » mais on peut aussi avoir une pensée pour ces milliers d’adolescents fans de Guss qui espéraient discuter avec la mami décédée… et aussi et ces personnes âgées, surtout des femmes, qui semblent s’accrocher à l’existence d’une vie fantomatique après la mort. Je pense qu’il fait du mal à ces gens et aussi à la lutte contre les croyances irrationnelle / new-age / complotiste.

    bref je conclue sur une phrase de gussdx lors de son avant-dernier vlog (avant la révélation) : « sincèrement, si je voulais vraiment gagner de l’argent, je partirai demain dans la fiction ça serait nickel pour moi, je pourrais être plus détendu et ça serait tout bénéfice pour moi…. même si je jure sur la tête de mes enfants ou sur la bible que c’est vrai… on ne me croirait pas  »

    Répondre
  15. Sylvain57
    Sylvain57 dit :

    Guss a un intérêt évident à faire croire au surnaturel (reconnaissances personnelle et financière) sachant, qu’il existe un large public qui ne demande qu’à croire à un possible « au-delà » (fantôme, spectre, paradis, enfer…). Les vidéos de Guss participent à renforcer le biais de confirmation chez ceux qui ont envie de croire à une vie après la mort et vise à intriguer les sceptiques…

    Une fois la supercherie / tromperie mise en place, on comprend aisément que Guss peine à dire la vérité. L’affaire Cahuzac est très éclairante à ce sujet : un aveu ne peut survenir qu’après la diffusion de preuves accablantes !

    Je regrette que Sam ait couvert l’escroquerie. Même si les raisons qu’il donne sont nobles (protéger quelqu’un qu’il estime), ses mensonges participent à alimenter des croyances (fausses) et donnent donc une vision tronquée de la réalité (avec toutes les conséquences potentielles qu’une vision biaisée du monde implique).

    Je suis parfaitement d’accord avec Acermendax lorsqu’il défend l’idée que la démonstration d’un phénomène (paranormal ou autre) ne peut être que le fruit d’un travail d’équipe. Ce qui est important c’est la transparence de l’information, le nombre de personnes impliquées, leur sérieux et leur indépendance.

    J’espère que cette malheureuse histoire de fantômes encouragera les plus crédules à faire preuve de méfiance SURTOUT si les propos (de Guss ou autre « gourou » de l’étrange) tendent à confirmer leurs croyances (cf : biais de confirmation)…

    Répondre
  16. Dunaedine
    Dunaedine dit :

    Un petit point sur les « sensations ». Il est possible d’avoir ce genre de sensations de bonne foi. A titre perso, j’ai des insomnies sévères, avec des périodes longues où j’ai tourné à une moyenne de 3h de sommeil par nuit (insuffisant pour moi). Au cours de ces périodes, j’ai eu des hallucinations généralement auditives, mais parfois visuelles et tactiles (très désagréable ça), ainsi que des évanouissement, ou de l’instabilité mentale (perte de mémoire notamment, pas génial non plus). Ayant eu une éducation portée sur la science, j’ai rapidement pris ces sensations pour ce qu’elles sont probablement, mon cerveau partant en carafe sous l’effet d’un stress violent. Cela revient à mettre en doute mes perceptions et mes souvenirs, forcément atteints. Donc in fine, qui je suis.

    Je suppose que quelqu’un n’ayant pas été formé à l’esprit critique préférera protéger son « identité » et ne pas mettre en doute ses perceptions/souvenirs. C’est bien pour cela qu’un témoignage isolé n’est pas suffisant en science, car même une personne de bonne foi peut aboutir à des faits sévèrement déformés du fait du fonctionnement de notre esprit. Donc Guss n’est pas forcément malhonnête sur ces aspects, sachant qu’il a des problèmes de santé pouvant peut-être aboutir à ce même genre de stress. Et il aura naturellement tendance à tout interpréter dans ce sens, y compris lors des phases de montages. Des simples artefacts qui viendraient confirmer ses souvenirs, ses sens, seront sélectionnés. Les autres seront éliminés.

    Après je ne dis pas qu’il est honnête, jusque que l’instabilité mentale peut expliquer au moins une partie des « faits » (ahem) décrits ici, notamment lors de la première saison. Le coup du jouet du gamin est effectivement très louche par contre, et ne colle pas du tout à ce que je décris plus haut.

    Répondre
  17. MrSee
    MrSee dit :

    C’est difficile pour certains d’accepter les choses… En même temps il faut comprendre : quand on suit Guss depuis bien longtemps avant qu’il ne lance cette série, qu’on l’a aidé à financer son matériel pour débuter sa série alors qu’il nous répétait sans cesse qu’il était fort probable qu’il ne se passe rien dans ses aventures mais que ce serait quand même une bonne expérience et pour lui et pour nous, que le premier épisode de Chasseur de Fantômes eut un accueil très positif, et que dans le second, des phénomènes très troublants se produisent alors que personne n’avait rouspété qu’il ne se passait rien dans le premier… ce serait se tirer une balle dans le pied pour Guss que de truquer quelque chose d’aussi gros ! donc évidemment ces personnes ont tout de suite écarté l’hypothèse de la supercherie (sans forcément croire qu’il s’agissait bel et bien de phénomènes surnaturels).
    Et une fois qu’on a accepté le plus gros, le reste passe tout seul… même quand des éléments nous indiquent que c’est faux.

    Puis un septique est apparu. Il a posé le doute sur la véracité des images avant de confirmer leur authenticité. Il n’y a rien de mieux pour croire encore plus en la sincérité de Guss !

    Maintenant, même si des preuves et des aveux ont été publiés, les accepter c’est remettre en question 2 années de confiance. 2 années durant lesquelles certains ont partagé la chaîne à leur entourage, créé un blog sur l’émission, fait des interviews, sont aller à des salons juste pour le rencontrer… Cette remise en question a provoqué la colère, l’incompréhension et parfois même, le rejet pur et simple d’une supercherie avérée. Car c’est plus simple de persister dans notre ignorance, que d’accepter la vérité.

    Répondre
  18. GÖRTZ
    GÖRTZ dit :

    Que dire de plus que ce qui a déjà été dit?
    Je suis un grand amateur de chasseurs de fantômes sans pour autant être aveuglément confiant dans ce que je vois.
    La plupart de ces « enquêteurs » paranormaux utilisent les mêmes techniques:
    – hors champs (après tout, ça marche bien à hollywood)
    – Sensations non transmissibles via une caméra et un micro
    – Bien sur, jeu d’acteur
    – Multiplication des outils utilisés
    – remise en question des phénomènes (mais pas trop, faut pas déconner non plus)

    Donc, oui, je sais que ce genre d’émission est avant tout pour faire dans le sensationnel et c’est bien ainsi que je les regarde.
    Je n’ai pas d’avis tranché sur la question des fantômes et autres manifestations si ce n’est que je ne crois pas pouvoir trouver des preuves tangibles dans ces émissions publiques.

    Par contre, dans votre démonstration, vous omettez 2 détails (qui pour moi auraient du être relevé)
    – La « brume » étrange a été expliquée par Guss lui-même comme étant sa propre respiration, assez rapidement après la publication de la vidéo
    – Les « orbes » qui apparaissent régulièrement sont presque toujours rejetées en tant que phénomènes paranormaux (les explication données étant en général des insectes ou de la poussière, ce qui est totalement cohérant avec le genre d’endroits qu’il visite).

    Je ne cherche aucunement à le défendre (pas plus que je ne souhaite le démolir), par contre je souhaitais mettre en exergue le fait que vous ayez pris ce qui vous intéresse pour bâtir votre message en négligeant certains détails…
    Ce que je retire de votre article?
    *****************************************************
    C’est sensationnel et il reconnais avoir mentit pour une vidéo donc c’est un faussaire indigne de notre confiance… mais ne le lynchez pas trop quand même…
    *****************************************************
    Est-ce qu’il a triché sur toutes ses vidéos? C’est possible
    Est-ce que je vais continuer à regarder ses vidéos? Oui car elles offrent un bon divertissement

    Cela étant, n’oubliez jamais une choses, messieurs les sceptiques:
    « Peut-on prendre le risque de démolir la vie d’un homme au nom de la vérité sur un sujet aussi futile que le paranormal? »
    Guss et les autres chasseurs de fantômes ne font de mal à personne alors que ceux qui veulent croire croient, que ceux qui ne veulent pas croire restent suspicieux… inutile d’en faire tout un plat…

    Répondre
    • Acermendax
      Acermendax dit :

      « Peut-on prendre le risque de démolir la vie d’un homme au nom de la vérité sur un sujet aussi futile que le paranormal? »
      Argument nul et non avenu. Ce qui peut démolir la vie d’un homme, ce n’est pas la vérité, c’est le mensonge que cette vérité révèle. Libre à vous de trouver le sujet de la vie après la mort futile, mais il se trouve que ce n’est pas le cas de quelques milliards de personnes sur cette planète, tous prêts à croire beaucoup de choses si elles sont bien racontées, et à s’investir ensuite dans des croyances aux conséquences autrement plus grave que ce qui attend le vidéaste falsificateur de cette histoire.
      Aussi veuillez ne pas tenter de prendre le beau rôle du point de vue moral dans cette affaire et veuillez notamment respecter ceux qui croient sincèrement et qui méritent mieux que de se faire traiter comme des imbéciles.

      Répondre
  19. TorBrother
    TorBrother dit :

    « Son travail personnel peut-il se remettre d’une telle souillure ? »
    C’est amusant ce terme : « souillure », très biblique.

    Tentons de laisser de coté les affects rageur susceptibles d’entraver le raisonnement et qui, il me semble transpirent quelque peu, au travers du style distancié de votre article.

    Il serait regrettable que vous n’accordiez plus de crédit à Sam B. au prétexte que vous vous soyez fait personnellement bobardé: vous invitez dans votre émissions moult repentis des pseudo-sciences, les « victimes » des théories dont ils étaient tenants ont t-il le droit, aujourd’hui, de hurler à leur absence de crédibilité sous prétexte qu’elles auraient été trompées par le passé ?

    Il me semble, que nous ne devons pas oublier que chacun de nous, et vous en faîtes partie, est un jour susceptible de se tromper, ou de tromper voire pire (Cf: Tonton Milgram).

    Le plus sceptique des sceptique pourra être un jour amené à faire la même bourde que lui. J’en suis sûr.

    Répondre
    • Miastor
      Miastor dit :

      Au sujet de S.B. : il y a une différence entre se tromper et mentir délibérément.

      Vous évoquez les repentis, c’est-à-dire des tenants ayant fini par comprendre leurs erreurs (la TeL a par exemple accueilli un ancien astrologue, en effet). Mais se tromper et finir par s’en rendre compte est une chose.

      Mentir sciemment et n’avouer la vérité que sous la contrainte (en l’occurrence, des preuves accablantes) en est une autre.

      Certes, la différence peut paraître morale. Mais il est plus facile d’accorder du crédit à quelqu’un qui dit s’être trompé et tient un nouveau discours, qu’à quelqu’un qui a été convaincu de mensonge.

      Moi-même, je sais que je peux me tromper ; nous sommes tous faillibles. Mais jamais je ne mentirai pour couvrir une farce qui ne me concerne même pas. Jamais je n’aurais réagit comme SB face au problème GussDX. J’aurais pu être abusé, mais pas complice.

      Répondre
      • TorBr0ther
        TorBr0ther dit :

        Je ne nie pas que d’un point de vue moral la volonté te tromper fait une différence, mais, et c’est en ce sens que je faisait allusion à l’expérience de Stanley Milgram, je pense que c’est une erreur de se croire incapable d’un jour mentir.

        Je pense aussi (c’est un point de vue personnel) que les personnes qui se croient prémunies de commettre quelques actions amorales, le tout à l’abri de leur « libre arbitre » sont d’autant plus susceptible de commettre des bêtises. Parfois graves nous dit l’histoire.

        Tous ensemble, prenons conscience que nous sommes des êtres faillibles, baisés et suggestibles, prenons nous la main pour faire la farandole, considérons que chacun de nous est capable du meilleur comme du pire, gardons le meilleur, (les épisodes de SB sur LRDP par exemple) et laissons le pire.

        Répondre
        • Acermendax
          Acermendax dit :

          Admettons que nous sommes faillibles. Oui.
          Ca ne remet pas en cause la nécessité de reconnaître les erreurs des autres, surtout quand ils en refusent la responsabilité (ce qui n’est pas le cas de Sam, mais qui ressemble à celui de Guss).
          Aucune contradiction, me semble-t-il, dans cette démarche.

          Répondre
  20. Mathieu
    Mathieu dit :

    Bonjour,

    j’ai une petite question concernant l’article. Pourquoi rejetez les hypothèses de collusion ?
    Car Samuel le dit ? Quel crédit donné a sa parole maintenant ?

    Si on regarde bien, finalement Samuel a toujours dit vouloir vivre de sa chaine youtube. Pourquoi l’hypothèse qu’il est flairé le bon filon, et qu’un arrangement avec Gus ( Financier, ou Publicitaire ) devrait être obligatoirement rejeté ?

    Bref, il y a autant de chance qu’il est au mieux profité de la situation et au pire calculé son coup au moment même de sa  » découverte  » sur la vidéo de gussdx que d’avoir menti par  » empathie « .
    Surtout que les vidéo de Gussdx on continué dans le  » toujours plus  » comme le dit si bien l’article. Pourquoi continué a mentir jusqu’à deux jours avant les aveux de Guss ?

    Bref, j’aimerais savoir quel critère vous permet d’exclure les hypothèses de collusion, car votre explication du  » L’empathie à elle seule permet d’expliquer cet imbroglio  » est bien légère.

    Répondre
    • Acermendax
      Acermendax dit :

      On ne peut pas catégoriquement rejeter cette hypothèse, c’est tout à fait exact.

      Mais je suis partisan du Rasoir de Hanlon et du principe d’humanité : écarter a priori les hypothèses faisant intervenir la malveillance, car elles conduisent à des interprétations qu’il est ensuite très difficile de pas alimenter à la source du soupçon initial. En l’absence de bonne raison de penser qu’il y a volonté de tromper, il vaut mieux ne pas retenir l’hypothèse.

      J’espère que cette réponse vous semblera rationnelle 😉

      Répondre
      • Mathieu
        Mathieu dit :

        Bonjour Acermendax,

        Cela éclaircit les propos de l’article, et explique effectivement le rejet des motivations malhonnête, de façon aussi brute.

        Merci de votre réponse, qui effectivement me semble rationnelle 😉

        Bonne continuation, et bonne chance dans votre travail de septique !

        Répondre
  21. Jules
    Jules dit :

    Bonjour,

    Et très bon résumé que je ne découvre que maintenant. Très déçu pour ma part d’avoir cru à l’homme plus qu’aux scénarios.
    Je suis de naturel sceptique sur les divertissements, alors que c’est un sujet auquel je crois profondément.

    L’épisode de trop a été celui avec le contact avec l’enfant, lors de la dernière nuit de la saison 2 de Tanaïs. Déjà pourquoi personne après lui n’avait jamais rien eu en retour à Tanaïs ( tout comme la tour Moncade ..)
    Pourquoi la dernière nuit, alors que ce n’était pas prévu d’y retourner avec une longue enquête vierge de résultats. Les coincidences existent mais bon.
    Mais plus que tout ce son les traces qu’il suit que l’on voit à la caméra thermique et infra rouge.

    Ce sont clairement des empreintes humaines, probablement les siennes. Le sol est froid, donc lorsque la personne marche, elle tasse fait remonter l’humide, déplace de la terre / feuille qui se retrouve en surface. A quelques centimètres de la surface, la température est plus chaude, ce qui rends rouge à la vision thermique.

    Cet écart de température crée une condensation, qui en refroidissant va donner une zone +humide encore que celle qui l’entoure, et bien plus fraiche. les traces de pas passent alors en bleu.

    Pour moi c’est une belle mise en scène, et comme le milieu est sensible, il savait que ça allait tomber tôt ou tard. Mais je continue d’apprécier le bonhomme, et le divertissement qu’il propose .

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.